Le travail, c’est la santé. C’est bien connu mais cela peut aussi être la cause d’insatisfactions au quotidien. On passe nos journées au travail, autant donc que l’on s’y plaise.

Pour cela, plusieurs paramètres entrent en considération, notamment notre comportement et nos attentes qui ont un effet positif ou négatif sur notre ressenti et notre bonheur au boulot.

Voici 3 conseils pour être plus heureux à votre travail.

Faites un travail que vous aimez

Vous ne pouvez pas être heureux à votre travail si vous n’aimez pas ce que vous faites. Quand bien même, vous vous entendez à merveille avec vos collègues, vous passerez votre temps à vous plaindre concernant un dossier, ou votre chef ou n’importe quoi qui permettrait d’externaliser ce mécontentement lié à votre travail. Ce n’est bon, ni pour vous, ni pour ceux qui vous entourent.

Le premier conseil est donc de changer de travail si vous n’aimez pas l’actuel. Vous pourrez me rétorquer que c’est difficile de changer. Oui c’est vrai, mais c’est faisable. Vous n’avez pas de diplôme ou vous en avez marre de votre activité actuelle ? le CIF et le DIF peuvent vous aider à vous former ou vous reconvertir. Sinon, les cours du CNED (Cours à distance) ou de la CNAM sont aussi là pour vous permettre de vous former. En résumé, vous avez tous les outils à votre disposition.

Ne nous mentons pas : cela demande du temps, de l’investissement personnel et de l’énergie, mais le jeu en vaut la chandelle. Tous mes amis qui se sont réorientées, sont heureux de l’avoir fait et ne regrettent pas un instant leur changement.

Ne pensez pas au chemin à parcourir, pensez à votre objectif final, cela vous aidera à faire le premier pas.

Ayez de bons rapports avec vos collègues

Nous sommes des animaux sociaux, nous avons besoin de contacts. Autant que ces contacts soient positifs et bienveillants. Ce qui est moins facile car on choisit ses amis mais pas ses collègues.

D’ailleurs, eux non plus ne vous ont pas choisi. Après tout, je ne vous connais pas. Peut-être que c’est vous l’élément insupportable de votre bureau 😉

Nous avons tous des caractères différents et quand ils sont confrontés à ceux des autres collègues, on ne sait pas quelles étincelles peuvent jaillir. Il faut donc faire un effort pour supporter le caractère des autres et faire un effort personnel.

Dans mes expériences professionnelles, j’ai parfois été confronté à des caractères jugés « très difficiles » par certains collègues. Et pourtant, je n’ai jamais eu de problème avec ces personnes et je dirai même qu’elles ont toujours été très agréables avec moi. Pourquoi ?

Tout simplement car quel que soit le caractère de mon interlocuteur, j’adopte un comportement agréable, courtois et ouvert. Cela doit probablement créer un effet miroir qui fait ressortir les bons côtés de mes interlocuteurs. Une sorte d’effet Rigolus qui entre en jeu.

Pour améliorer nos relations, il faut savoir cultiver l’honnêteté et la sincérité. Avec une bonne dose d’empathie et de la bonne volonté, cela facilite grandement nos rapports humains.

Laissez vos problèmes au bureau

Voici le troisième et dernier conseil, difficile à appliquer par les femmes (ouh là, je vais me faire engueuler… 😉 ) : laissez vos problèmes au bureau !

Ce n’est pas facile d’oublier sa journée de boulot en rentrant. C’est dans la continuité. On arrive à la maison et on pense encore à nos problèmes, c’est  naturel mais pas bon pour notre équilibre.

On devrait, soit ne pas y penser (divertissez-vous plutôt que de ruminer vos problèmes), soit réfléchir à un éventuel changement de travail si les problèmes rencontrés sont importants et récurrents.

Il faut essayer au maximum de séparer notre espace de vie perso de notre espace de travail. Cela permet de penser à autre chose, de se sentir bien et de recharger nos batteries pour repartir en pleine forme le lendemain au travail. Sinon, on accumule cette énergie négative en permanence et on finit par s’épuiser et ne plus être heureux.

Pour cela, il faut comprendre que ce n’est pas toute votre vie, c’est simplement votre travail. Certains problèmes ne devraient pas vous toucher. C’est votre sphère personnelle qui importe le plus : votre famille, votre couple, vos amis, leur santé, et la votre.

C’est lorsque l’on fait face à un vrai problème personnel qu’on se rend compte de cela : la majorité des problèmes professionnels sont mineurs au regard de notre vie personnelle.

En conclusion

Pour être heureux à son travail, il faut faire ce qu’on aime, aimer nos collègues qui nous le rendront bien, et relativiser certains aspects de notre travail. What else ? Avoir une Nespresso au bureau bien sûr !

Et je ne pouvais pas terminer cet article sans la vidéo d’Henri Salvador « Le travail, c’est la santé », une chanson qui met de bonne humeur, même si ses paroles ne sont pas en adéquation avec mes conseils 😉

Cet article a été écrit à l’occasion de l’événement  A la croisée des blogs édition 62 organisé par Pierre du blog Vaincre les risques psychosociaux et le blog Développement Personnel.

N’hésitez pas à à donner votre avis en écrivant un commentaire. Merci.

Sandrino

Je m'appelle Sandrino. Je suis coach en relations amoureuses et développement personnel depuis 2012. J'aide des femmes et des hommes de tout âge à mieux vivre leurs relations amoureuses et personnelles.

3 Commentairs

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here