Dans mon enfance, je lisais la BD « les Rigolus et les Tristus ». Le concept était simple, il y avait d’un côté les Rigolus qui étaient gais et blaguaient tout le temps et les Tristus d’un autre, qui étaient déprimés.

Les Tristus pouvaient transformer les Rigolus en Tristus en les attristant et les Rigolus pouvaient transformer les Tristus en Rigolus en les faisant rire.

Ce principe se retrouve dans notre vie de tous les jours.

Des amis positifs et gais, et d’autres négatifs et tristes

Nous avons tous des amis qui sont positifs et qui voient la vie en rose. Et nous en avons également d’autres qui sont plus négatifs et voient la vie en gris, voire en noir.

Certains de ces amis font partie des meubles. Vous êtes habitués à les voir et vous ne faites plus attention à leur comportement et leurs remarques.

Parfois vous rentrez chez vous après une soirée et vous dites « j’ai passé une super soirée. Cela m’a fait du bien ». Et d’autres fois, vous rentrez un peu triste, déprimé et sans énergie.

Cette différence d’humeur peut-être liée à vous et à certains évènements de votre vie. Mais elle peut aussi être liée aux amis que vous avez vus ce soir-là.

Car voir des personnes qui rigolent tout le temps nous fait du bien. Et passer la soirée avec des amis qui ont une mine triste et qui se plaignent de la vie, cela nous déprime.

L’interaction que nous avons avec nos amis provoque donc des transferts d’humeur positives ou négatives.

Parfois on en est conscient, et parfois on le ressent sans s’apercevoir que certains amis ont un impact négatif sur notre mental.

Faut-il s’entourer uniquement de personnes positives ?

Mais alors ne faudrait-il pas s’entourer uniquement de personnes positives afin d’avoir une vie plus positive et joyeuse ?

Sur le principe : oui, mais ce n’est pas si simple que cela.

Il faut tout d’abord distinguer les personnes qui sont en permanence négatives de celles qui ont un petit coup de mou temporaire à cause d’une situation difficile personnelle.

On ne va pas lâcher nos amis dès qu’ils ont un problème dans leur vie, sans quoi on perdrait la notion d’amitié.

Et puis n’oublions pas que nous connaissons tous des situations difficiles, telles qu’une rupture amoureuse qui peuvent nous amener à voir la vie en gris temporairement. C’est à ce moment où nos amis peuvent nous supporter et nous aider à remonter la pente.

Donc, on ne va pas se séparer d’un ami parce qu’il connait un épisode difficile dans sa vie.

En revanche, la question se pose pour les personnalités négatives, celles qui le sont en permanence et qui, parfois, nous prennent une énergie considérable, et que l’on peut considérer comme des relations toxiques.

Je n’ai pas de réponse toute faite à cette question car si on abandonnait systématiquement toutes les personnalités négatives, elles finiraient seules.

D’un autre côté, il faut savoir se protéger. Et si voir un certain ami nous déprime systématiquement alors que nous avons nos propres soucis, nous sommes deux à sombrer plutôt qu’un seul.

Donc, je dirai que si vous pouvez aider un ami à aller mieux et que vous savez que cela a un impact positif sur lui, faites-le. Mais si vous savez que cela ne changera rien et qu’il a un impact négatif sur vous, vous pourriez peut-être le voir moins souvent afin de vous protéger.

Comportez-vous en ami, seulement en ami

Je vais maintenant vous expliquer un principe important : dans vos relations, contentez-vous de jouer votre rôle.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Nous pouvons aider nos amis en tant qu’ami, mais nous ne sommes pas leur psychologue, docteur, ou infirmier.

Pourtant, nous essayons souvent d’aider nos amis. C’est un peu notre rôle d’ami. On essaye de résoudre ses problèmes ou de l’aider à résoudre ses problèmes.

Mais on ne peut pas résoudre tous les problèmes de nos amis. Si leur trouble est profond, ce n’est pas notre rôle. Il y a des spécialistes pour cela.

Et il en va de même dans nos relations amoureuses : En couple, comportez-vous en tant que partenaire de vie. Vous n’êtes ni le psy, ni la mère de votre partenaire !

Quand on subit les problèmes de sa famille

Concernant notre famille, c’est un peu plus difficile. Nous connaissons parfois ce problème avec nos parents ou nos frères et soeurs. On passe alors notre temps à essayer de résoudre des problèmes qui sont rarement de notre ressort.

J’ai moi aussi joué tous les rôles dans ma famille, à jouer les pompiers et à colmater des brèches. Je l’ai fait car personne n’aurait pu le faire à ma place dans ma famille.

Cela m’a valu du stress et beaucoup d’énergie mais je ne regrette rien.

Tout cela pour vous dire qu’on peut se la jouer en solo dans notre vie et laisser nos proches se débrouiller. Et on doit parfois mettre la main à la pâte, sachant que cela va impacter notre mental et nous prendre beaucoup d’énergie.

A vous de voir ce qui est le mieux pour vous selon votre contexte. Le plus important, c’est de ne pas vous oublier, ni sacrifier votre vie de couple dans cette quête d’aider vos proches.

Comportez-vous en Rigolus

On le voit, on ne peut pas toujours facilement choisir ses relations ou arrêter de voir quelqu’un de  proche pour nous préserver.

En revanche, il existe bien une solution qui ne vous rend pas totalement dépendant de l’humeur des autres… c’est vous !

Nous sommes parfois déprimés par des problèmes qui n’en sont pas ou qui ne sont pas si importants que nous le pensons.

Nous surestimons certaines situations de notre quotidien. Nous y perdons de l’énergie et nous y mettons beaucoup d’émotion négative, ce qui nous fait souffrir.

Pour vous aider à déterminer ce qui est vraiment important dans votre vie et ce qui l’est moins, je vous conseille la lecture des articles :

Si vous voyez la vie de manière plus juste, plus positive et moins superficielle, vous serez plus heureux au quotidien et serez donc plus positif dans vos échanges.

Et comme je l’indiquais au début de cet article, il y a un transfert d’humeurs et  d’énergies positives dans nos relations. Vous avez donc un rôle important, un rôle social à jouer dans ces échanges afin de rendre le monde plus gai et positif 🙂

Et vous, quel est votre avis sur ce sujet ?

Pour ceux qui seraient intéressés par la BD des Rigolus et des Tristus, voici un lien vers Wikipedia et une image de la BD : Les Rigolus et les Tristus

Sandrino

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here