Tenir un blog est une expérience enrichissante. On apprend sur soi et on apprend sur les autres. On reçoit des mails de remerciements et des demandes de conseils. Cela nous rend plus heureux, plus accompli.

Notre blog, on l’aime et on y est attaché… parfois au détriment de notre vie de couple.

Pourquoi j’ai crée ce blog et que m’apporte -t- il ?

J’ai créé ce blog il y a 2 ans, pour faire comme un ami. Je ne savais pas où cela allait me mener et ce que cela m’apporterait. J’ai déjà une première vision de ces apports dans ma vie personnelle :

1) Mon blog m’a permis d’aider et conseiller des personnes que je ne connaissais pas. Certaines personnes m’ont envoyé des messages personnels pour me remercier. Je ressens une grande satisfaction dans le fait d’être utile aux Autres.

2) Mon blog m’a permis de réfléchir sur des problèmes que l’on rencontre dans nos vies mais qu’on ne prend pas le temps d’approfondir ou de coucher sur le papier pour les délier et mieux les comprendre. Cela m’a amené sur des sujets aussi divers que variés comme : « Sortir avec l’ex de son meilleur Ami, et pourquoi pas » , « Comment se faire rouler en vacances et être heureux » , « Comment voir la vie du bon côté » , et « Comment avoir confiance en soi« .

3) Avant de créer ce blog, je ne savais pas que j’aurais été capable de trouver l’inspiration et d’écrire tous ces articles. Ecrire m’a permis de comprendre qu’il n’est jamais trop tard pour se lancer dans une nouvelle activité intéressante et passionnante.

4) Je reçois parfois des demandes de conseils qui se transforment en coaching amoureux. Ce n’était pas mon objectif en créant ce blog et je n’ai jamais songé à une reconversion. Mais ce blog est une opportunité pour changer de voie dans un futur plus ou moins proche et devenir, pourquoi pas… love coach ? 😉

5) Quand on a un blog, on ne s’ennuie plus le dimanche 😉

Les relations et le développement personnel

Comme beaucoup de blogueurs, je passe pas mal de temps sur mon blog, mais aussi à lire des articles et des livres (je suis d’ailleurs devenu un lecteur « sur le tard » et je pense que la lecture a changé ma vie).

Mon blog traitant des relations, il y a un fort lien avec le développement personnel.

Il m’arrive donc de lire des articles ou livres de développement personnel, mais aussi de web marketing, de sociologie, d’ethnologie ou d’économie comportementale.

Je pense que tous les domaines sont connectés et qu’en ayant une vision transverse de tous ces domaines, on comprend mieux notre vie et  ce qui la compose.

Bref, s’investir dans un blog, comme dans toute passion, c’est faire un choix. Et choisir de privilégier une activité vient toujours au détriment d’une autre en terme de temps.

Notre temps n’est pas infini et il y a tellement de choses à lire, écrire, découvrir que je me sens parfois oppressé par le manque de temps et mes to-do lists.

Je suis donc surpris quand quelqu’un dit qu’il s’ennuie dans sa vie. Alors qu’avec Internet, on peut faire de nouvelles connaissances, mais aussi avoir accès à une infinité de ressources et tendre vers une vie plus passionnante et intéressante, qu’elle soit passive (consommer) ou active (créer).

Mon blog nuit-il à mon couple ?

Passer du temps sur mon blog et dans le développement personnel, c’est donc passer moins de temps avec ma famille, mes amis ou ma copine.

Et à chercher mon bonheur dans mon blog et dans le développement personnel, à vouloir chercher une satisfaction ailleurs, j’ai peut-être oublié que mon bonheur était aussi à mes côtés.

Un blog, c’est personnel. Dans « développement personnel », il y a « personnel ». Mais dans ma vie « personnelle », il y a aussi ma copine qui vit avec moi au quotidien et elle est exclue de ces activités personnelles.

Quand ma copine rentre le soir de son boulot, je suis sur mon ordinateur, concentré à lire un article ou en écrire un, à optimiser mon blog, à regarder les statistiques de visites ou à répondre à un mail de lecteur.

Il est rare que de mon propre chef je lui prépare un petit plat pour diner ou que j’aille l’accueillir à la porte pour aller lui parler.

C’est donc souvent elle qui nous prépare le diner. Et quand elle m’appelle ou me parle, je lui réponds  « attends, je suis concentré. Je suis occupé, j’arrive ».

Mais en fait, je suis tout le temps occupé. Et cela ne concerne pas que les débuts de soirées, cela concerne aussi le week-end où je passe plus de temps devant l’ordinateur qu’avec elle.

Et ce manque de temps, il n’est pas prêt de changer. Quand on a un site web, c’est notre bébé, on y tient. On l’a créé, on l’alimente, on s’investit et on cherche des idées au point de se lever la nuit pour noter une idée.

Du côté de la créativité, c’est motivant et épanouissant. Du côté de la vie à deux, ça l’est moins.

Et pourtant, ma copine me laisse beaucoup d’indépendance. Elle me laisse m’occuper de mon blog et de mes autres projets (car j’ai  d’autres projets en parallèle en plus du blog) et ne me met aucune pression.

Mais parfois, il lui arrive de laisser trainer une phrase, comme la semaine dernière : « tu es tout le temps sur ton ordinateur…« .

Parfois, quand elle sort de l’appartement le week-end pour aller au sport, ou faire les magasins, c’est seulement après qu’elle soit partie, que je me rends compte qu’elle m’a parlé, elle m’a dit quelque chose, « au-revoir, je vais ……  » mais je ne l’écoutais pas, je n’ai pas entendu la fin de la phrase, happé par mon ordinateur.

Je m’en suis rendu compte récemment et cela m’a fait peur…

J’ai peur qu’un jour ma copine me dise au revoir, qu’elle sorte de l’appartement sans que j’en prenne conscience, trop absorbé par mon site, qu’il lui arrive quelque chose, et que je ne puisse plus jamais lui parler…

J’ai peur de perdre des moments importants de ma vie, au présent, avec elle.

J’en ai conclu qu’à trop vouloir aider et donner des conseils aux autres, j’avais négligé la personne que j’aimais et qui vivait à mes côtés.

Savoir profiter de notre vie au présent

J’ai changé d’attitude depuis ma prise de conscience. Je suis plus attentif lorsqu’elle me parle. Je passe plus de temps avec elle, sans que cela n’ait d’impact sur mon activité de blogueur.

Mais j’ai la sensation qu’avant d’avoir des projets et un blog, je profitais plus de ma vie au présent. Je n’ai plus l’impression de me poser tranquillement à côté de ma copine, de la prendre dans mes bras, sans me dire « il faut que je mette à jour mon site » ou « il faut que je réponde à un mail ».

Alors oui, notre développement personnel, nos activités, nos sites internet et blogs sont importants.

Mais lorsque l’on trouve quelqu’un qui a compris que c’était important pour nous et qui respecte nos passions, il faut aussi trouver le juste équilibre pour lui montrer que l’on est bien en couple avec elle, et non pas en couple avec notre blog.

Non, je ne remets pas en cause mon blog, le développement personnel, ni toute activité qui pourrait nous aider à progresser dans la vie. Mais en se focalisant trop dessus, on risque d’oublier l’essentiel : le présent et l’Amour de ceux qui nous entourent.

Car je parlais de ma petite amie, mais nos passions nous éloignent aussi de notre famille et de nos amis. Je n’appelle jamais mes amis car « je n’ai pas le temps ». A vrai dire, je n’ai jamais le temps…

Ma vie est une course contre la montre qui ne se terminera probablement jamais…

Sandrino

J’ai écrit cet article dans le cadre du festival A la croisée des blogs, que j’ai la chance d’organiser ce mois-ci grâce au site développementpersonnel.org. Voici le lien vers l’article de lancement.

13 Commentairs

  1. Hello et merci pour ton article Sandrino.

    Ton article a beaucoup résonné en moi parce que nous avons tous ce risque de se perdre dans l’activité chronophage que peut être le blogging.

    Pour ma copine, j’ai trouvé quelques solutions que je te partage :

    – Segmenter : on passe la soirée ensemble. On adore lire ensuite le soir. Elle lit et je blogue.
    – Prioriser : je diverge avec toi sur ce point mais je suis toujours prêt à stopper net mon activité de blogging si elle a besoin de moi. Le blogging reste pour moi un hobby et non une nouvelle source de travail. Question de caractère je pense.
    – L’impliquer : elle écrit des articles pour le blog et j’ai ainsi plus de temps à passer avec elle 🙂 (de loin la meilleure technique)

    Merci encore et à très bientôt !

    PS. C’est une super nouvelle que ton blog évolue comme ça. Félicitation 😀

  2. Salut Christopher et merci pour tes conseils 🙂

    En fait, j’arrive à prioriser l’été quand il fait beau et que j’ai plus envie de me balader au soleil avec elle que de rester devant mon ordi. Mais l’hiver, je fais (ou faisais…) moins d’efforts.

    Jusqu’à récemment, je l’impliquais en la faisant relire mes textes mais ça ne l’intéresse pas plus que ça. Ecrire un article, je lui ai déjà proposé aussi, mais ça l’intéresse encore moins 😉

    J’avoue néanmoins qu’elle a apprécié cet article 🙂

    A très bientôt !

    Sandrino

  3. J’aime bien ton évolution. C’est vrai que c’est important de s’occuper de son blog (j’en sais quelque chose) mais il faut réaliser à concilier les différents temps de vie.
    Je vivais avec quelqu’un qui passait TOUT son temps devant son ordi, j’ai fini par le quitter car c’était insupportable ! On a l’impression d’être seul dans le couple. C’est bien que tu aies réussi à t’en rendre compte avant qu’elle ne décide éventuellement de partir (et que tu ne te rendes même pas compte qu’elle te disait !!). Bonne continuation pour ton blog.

    • Bonjour Caroline et merci pour ton message !

      Ca aurait été un comble de me faire quitter à cause de mon blog qui aide, entre autre, à entretenir de bonnes relations de couple… 😉

      Bonne journée et à bientôt.

      Sandrino

  4. Salut Sandrino!

    Merci pour cet article qui m’a fait sourire à la pause café.

    Je dois dire que je suis confronté à cela… il m’a d’ailleurs récemment dit: « tu es exigent, je sais que tu veux/vas aller loin et j’ai appris que je devais organiser nos moments ensemble, sans cela tu es plongé dans tes projets que tu vis à fond. Et je suis OK avec ça »

    En gros hein 😉

    Pour ma part, j’applique quelques techniques me permettant de gérer mon blog et ma vie. Je ne suis pas du genre à avoir 100 amis à voir par mois, mais j’estime que le temps HORS blog, est du temps pour se ressourcer, s’inspirer, et apprécier la vie.

    1) DO LESS

    – j’écris moins (et j’espère mieux)
    – je me connecte plus avant midi et souvent j’évite avant 17 heures (j’ai actuellement un job qui me le permet)
    – j’écris le plan de mes articles sur papier donc hors ligne

    2) Focus

    – Lorsque je suis avec des gens, je suis en mode avion
    – Lorsque je blogue, je suis en mode avion

    3) Impliquer

    – J’implique E (ma copine) dans la création de mes articles, on en cause, elle m’aide pour mes séminaires, etc.

    Je pense qu’il y a d’autres points, mais pour ma part cela me permet de gérer le blog et ma vie sociale.

    Au plaisir de te lire.

    Julien

    • Salut Julien,

      Merci pour tes conseils 🙂

      Tu es le second à évoquer l’implication de ta partenaire dans ton blog. J’y arrive de temps en temps mais j’avoue qu’elle n’est pas très intéressée par des articles comme « comment faire revenir son ex » 😉 et idem pour les articles de développement personnel 🙁

      La clé réside effectivement dans le fait de compartimenter nos activités et profiter des moments hors blog !

      Bon week-end et à bientôt !

      Sandrino

      • Re-salut!

        Yes je vois où cela peut coincer!

        Pour ma part, au début cela ne l’intéressait pas. Mais petit à petit, à force d’en discuter, de l’écouter me donner des conseils et de voir que cela fonctionne sur moi, sa curiosité est titillée.

        Beaucoup de gens souhaitent partager. Pourquoi ne pas ouvrir un autre blog, avec une autre thématique, etc…

        À toi de voir si cela l’intéresse. Après c’est clair que si l’amour pour l’écriture ne brûle pas en elle.. tant pis.

        Je me suis fait peur avec ma dernière phrase, presque poétique. 😉

        A+

  5. un blog, comme toute passion débordante, peut vite devenir la priorité absolue sur tout, y compris des choses essentielles à notre équilibre comme notre couple. S’il s’agit de l’euphorie des débuts, que ça ne dure qu’un temps avant de prendre une place proportionnée, ça va. Mais si ça s’installe dans le temps, on risque de détruire notre complicité et notre intimité amoureuse, c’est certain.

  6. Salut à tous,

    merci pour cet article! C’est clair qu’un blog, c’est aussi beaucoup de temps à y consacrer! Je pense également que le secret finalement, c’est d’inclure l’autre dans ce processus (du moins lui demander). Si votre conjoint ou votre conjointe refuse, essayer de trouver un compromis (comme on peut le trouver avec les enfants et les jeux vidéos)!

    L’important, c’est toujours de communiquer 🙂

  7. On a trouvé le compromis, on blogue à deux :p
    Cela dit, c’est vrai que bloguer peut être une activité prenante et vraiment étouffante, surtout pour nos proches qui ne comprennent pas notre engouement au niveau des réseaux etc…

    Anthony & Noémie, blogueurs amoureux et facétieux sur notrecarnetdaventures.com

    • Salut Noémie et Anthony !
      Merci pour votre message.
      vous avez effectivement trouvé la bonne solution 🙂
      de mon côté, ma copine est plutôt est réfractaire à l’écriture et au blogging, alors je ne l’envisage pas, même si ça m’amuserait de la voir blogguer 😉
      A bientôt.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here