Qui suis-je ?

life coach sandrino mancinelli

La relation de coaching est une relation de confiance.

Lorsque vous me racontez vos histoires, vous vous dévoilez et j’apprends à vous connaître.

Je me dévoile à mon tour, afin que vous appreniez également à me connaître.

En synthèse

Je m’appelle Sandrino Mancinelli.

Je suis coach professionnel certifié, spécialiste du développement personnel et des relations amoureuses depuis 2012.

J’aide les femmes et hommes de tout âge à prendre leur vie en main et à se réaliser à travers la connaissance de soi et l’action.

J’ai été formé au coaching et à la PNL (International Coaching Institute), à la sophrologie (IFS Paris) et à l’EFT (Centre de formation officiel de Cary Graig).

Je vis à Paris. Je suis en couple depuis 13 ans et papa d’un petit garçon.

Je suis hyper sensible, curieux et passionné. J’aime et j’embrasse le changement. Je suis un multipotentiel.

Je suis l’auteur de la petite boite pour attirer l’amour à soi, disponible dans tous les grands points de vente (et disponible en ligne sur Amazon et Fnac).

Vous trouverez également un article présentant mon approche et publié par Grazia.

Mon histoire familiale

Je suis fils d’un père Italien et d’une mère française, tous les deux d’origine modeste.

Mon père était un italien immigré en France dans les années 50 alors qu’il avait 17 ans. Il a travaillé toute sa vie sur des chantiers et  ne comptait pas ses heures. Il m’a transmis la notion de responsabilité, d’action et d’engagement. Si je ne suis pas satisfait d’une situation, je me prends en main et j’agis sans attendre que le changement provienne de l’extérieur.

C’était un homme sensible. Sensibilité qu’il cachait derrière la carapace de l’homme fort, pilier de la famille, qui ne doit pas montrer ses faiblesses. C’était un homme pudique et réservé qui n’aimait pas se faire remarquer. 

Ma mère était française. Elle a arrêté les études à l’âge de 13 ans pour travailler. Elle était l’opposée de mon père. Elle aimait parler à tout le monde dans la rue. C’était une femme vivante et pleine d’entrain. Elle aimait blaguer et elle n’avait pas sa langue dans sa poche. Elle m’a transmis la vie, la joie, l’optimisme et la résilience.

Mes parents ont eu trois enfants : ma soeur, mon frère et moi (le petit dernier, arrivé dix ans après).

Mon frère, Bruno, était handicapé mental. Nous prenions soin de lui. C’est grâce à lui que j’ai développé cette aptitude à prendre soin de l’autre. C’est également à travers nos relations que j’ai développé les valeurs de tolérance et de responsabilité, et qu’à l’inverse, je ne supporte pas la méchanceté et les moqueries.

J’ai connu une adolescence difficile. Mes parents connaissaient des disputes fortes. Je venais colmater les brèches, résoudre les difficultés. C’est dans ce contexte où j’ai développé des aptitudes à concilier et à rassembler.

Ma vie amoureuse

Adolescent, j’étais un jeune homme extrêmement timide et réservé. Je manquais de confiance en moi. Jeune adulte, je suis devenu l’homme (trop) gentil qu’on disait « bon à marier ». J’étais gentil mais lisse. Je manquais de personnalité.

J’avais besoin de plaire et de ne pas déplaire. Je n’étais pas authentique. J’avais peur d’être rejeté. J’ai donc passé de nombreuses années à éviter le rejet. J’ai enchaîné des histoires où je ne me respectais pas. Des histoires où je pensais plus à l’autre qu’à moi. Des histoires où je pouvais me laisser malmener par l’autre.

J’étais trop dans le besoin d’amour alors je restais en couple même si je n’étais pas avec la bonne personne pour moi. Je dégageais l’énergie du manque. Et comme mes histoires ne fonctionnaient pas, j’étais en mode Calimero où j’accusais les autres de mes malheurs.

Lors d’une période de célibat, je me sentais particulièrement seul. Je me suis alors recentré pour mieux comprendre ce que je vivais et afin de trouver des solutions pour ne plus reproduire ce schéma de dépendance.

J’ai pris du recul et j’ai effectué un travail d’introspection. J’ai progressivement changé ma façon de voir ma situation. J’ai arrêté de me positionner en victime. Je me suis pris en charge. J’ai accepté qu’on puisse ne pas vouloir de moi. J’ai arrêté d’avoir peur.

Et progressivement, j’ai gagné en maturité, en conscience et en confiance. Je me sentais bien dans ma peau et dans ma vie. J’étais célibataire mais heureux et épanoui. L’énergie de la vie circulait en moi. Une énergie positive qui attire et qui donne envie aux autres de venir à notre rencontre.

Des opportunités sont arrivées dans ma vie sans que je les provoque, dont la rencontre avec une femme à l’anniversaire d’un ami. Nous avons fait connaissance. Nous avons pris notre temps pour nous connaître et nous mettre en couple. Et aujourd’hui, nous sommes ensemble depuis 13 ans et avons un petit garçon.

Mon parcours professionnel

Ma première passion fût l’informatique. J’étais passionné par les ordinateurs et je programmais depuis mes 14 ans. J’en ai fait mon métier jusqu’à occuper un poste de responsable. Un poste enviable mais qui ne me passionnait pas. Je passais mon temps à coordonner les actions d’autres personnes. Je m’ennuyais.

J’avais besoin de changement. J’ai donc effectué une demande de CIF (Congé Individuel de Formation) pour débuter un MASTER MIAGE en présentiel à l’université Paris V.

Lors de ma deuxième année, je me suis inscrit sur un plan de départ volontaire proposé par mon entreprise.

Deux mois plus tard, je créais mon entreprise et débutais ma deuxième vie : celle de consultant en freelance. Je me suis formé et spécialisé dans le domaine de la sécurité et j’ai enchainé des missions dans de grandes entreprises internationales.

En parallèle de mon activité de consultant, je m’étais passionné pour la psychologie et l’épanouissement personnel. J’ai alors créé deux blogs : Réussir ses relations (Relations amoureuses et développement personnel) et BougeTonQ (Motivation, épanouissement et changement de vie).

J’ai rapidement pris conscience que ma voie était dans la transmission, dans la formation et dans l’accompagnement. J’ai transformé cette passion en métier : celle de coach.

J’ai arrêté mes missions en freelance et me suis consacré à mon activité d’accompagnement. Je me suis formé dans une école de sophrologie, puis dans une école de coaching où j’ai obtenu ma certification de coach professionnel.

Comment puis-je vous aider ?

Depuis la création de mon blog sur les relations, j’ai développé une expertise dans le domaine des relations amoureuses, mais j’ai aussi pris conscience que la réponse aux problématiques amoureuses passait par le développement personnel et notamment par l’action et l’équilibre des domaines de vie.

Les personnes qui me consultaient souhaitaient résoudre une problématique importante avec une seule séance de coaching. Elles repartaient avec des réponses, des actions ou des clés. Mais je savais que ce n’était pas suffisant.

C’est pour cette raison que j’ai créé des accompagnements axés sur le long terme et que j’ai arrêté de proposer des séances unitaires de coaching amoureux.

Mon objectif est de vous aider à vous réaliser et vous épanouir dans tous les domaines de votre vie, à travers un accompagnement complet sur le long terme.

Si vous êtes intéressé par un accompagnement individuel, voici ma page de coaching de transformation.

Voici également le lien vers mes programmes d’accompagnement et mes formations.

Et si vos moyens ne vous le permettent pas, inscrivez-vous sur cette page pour recevoir des contenus gratuits par email et abonnez-vous à ma chaine Youtube afin d’être averti de la parution de mes nouvelles vidéos.

Comment me contacter ?

Si vous avez des questions, posez-les dans les commentaires sous les articles du blog ou sous les vidéos Youtube.

En revanche : je ne réponds pas aux demandes de conseils par mail. Comme vous, ma journée est limitée en temps et je dois faire des choix.

Si vous êtes intéressé par une de mes formation ou un coaching et que vous avez une question, envoyez un message par SMS ou WhatsApp au +33 (0)7 80 97 55 92.

Vous pouvez également me la transmettre par email à l’adresse : contact [at] reussir-ses-relations.com (bien entendu, vous devez remplacer le [at] par un @ et ne pas mettre d’espace dans l’adresse).

Prenez soin de vous.

Sandrino