Vous avez plus d’importance que vous ne le pensez…

Vous êtes plus important que vous ne le pensez.

Quelle que soit votre situation, vous avez de l’importance et même une responsabilité.

Pour en prendre conscience, il vous faut connaître deux concepts importants :

1) Nous sommes la moyenne des 5 personnes que nous côtoyons le plus

On dit que nous sommes la moyenne des 5 personnes avec qui nous passons le plus de temps.

Pourquoi ?

Tout simplement car nous sommes influencés par les gens que nous côtoyons.

Si nous sommes entourés de personnes pessimistes, nous aurons une attitude pessimiste.

Si nous sommes entourés de personnes qui se plaignent tout le temps, nous aurons tendance à nous plaindre.

A l’inverse, si nous sommes entourés de personnes qui nous démontrent que tout est possible quand on se bouge, nous aurons tendance à penser que l’on peut prendre notre vie en main et changer notre vie.

Nous sommes influencés par les personnes qui nous entourent.

Mais ce qu’on oublie de nous dire, c’est que nous les influençons en retour.

Et c’est là où réside notre importance.

Commençons par la sphère familiale.

Nous sommes un modèle pour nos enfants.

Si vous avez des enfants, vous le savez, ils adopteront généralement vos comportements et votre vision de la vie (pessimiste vs optimiste, responsable vs victime, actif vs passif,…).

Vous êtes leur modèle. Quel modèle souhaitez-vous être ? Quel exemple de comportement souhaitez-vous leur donner ?

Vous êtes un modèle pour vos enfants mais pas seulement.

Vous avez une influence sur toutes les personnes qui vous entourent.

Vos amis, vos collègues de travail, les gens que vous croisez dans la rue.

Oui, même les gens que vous croisez dans la rue.

Voici des exemples pour étayer mes propos.

Que ressentez-vous quand quelqu’un pleure devant vous ? Même un inconnu ?

Vous ressentez de la tristesse.

Que ressentez-vous quand quelqu’un insulte une personne devant vous ?

Vous ressentez de la tristesse, de la colère ou de l’anxiété.

A l’inverse, que ressentez-vous face à quelqu’un qui a une crise de rire ?

Vous avez eu le sourire aux lèvres. Peut-être même que vous avez, vous aussi, envie de rire.

Et lorsque vous croisez quelqu’un qui sourie, vous avez envie de sourire. Cela pourrait vous mettre de bonne humeur le matin quand vous allez au bureau.

Vous le voyez, nous sommes influencés par les autres. Nous ressentons les émotions des autres, et ils ressentent les nôtres.

Donc, lorsque nous véhiculons des émotions agréables, par exemple lorsque nous sourions aux autres, par exemple dans la rue ou au bureau, nous les influençons de manière agréable.

Et à l’inverse, lorsque nous ressassons des émotions désagréables, par exemple lorsque nous râlons ou faisons la tête pour un rien, nous les « diffusons » autour de nous.

Vous avez donc une importance considérable puisque vous influencez inconsciemment les personnes qui vous entourent.

Certes, lorsque nous sommes tristes, nous n’avons pas à prétendre être joyeux. Ce n’est pas de cela dont il est question. C’est votre comportement et votre vision de la vie qui ont un impact. J’y reviendrai par la suite.

Bien entendu, ce sont les 5 personnes les plus proches de nous qui sont le plus confrontées à ce que nous diffusons en termes d’émotions, mais aussi en termes de croyances (positives ou négatives) et de vision de la vie.

Cela concerne les émotions, mais aussi nos comportements et notre vision de la vie.

Lorsque quelqu’un a des problèmes importants et qu’il démontre de l’optimisme et sa foi en la vie, il nous montre la voie à suivre. Il nous communique ses valeurs positives, des valeurs de persévérance, de responsabilisation. Nous sommes influencés positivement.

Lorsque quelqu’un a subi un inceste et que cette personne ose parler, cela influence les autres, ceux qui n’osent pas. Elle envoie un message fort : « vous ne devez pas vous taire. Vous ne devez pas avoir honte. Vous devez dénoncer ces abus ».

Lorsque quelqu’un dénonce les abus d’un chef tyrannique, il aide les autres à élever la voix pour que ce comportement ne se reproduise plus. Car tant que personne n’ose s’opposer à ce tyran, il continuera à faire du mal autour de lui.

Lorsque quelqu’un jette son paquet de cigarettes ou son emballage de sandwichs dans une poubelle plutôt que par terre, il montre l’exemple. Car s’il jette tout par terre, d’autres personnes feront la même chose, car ils se diront que si certains le font et que personne ne dit rien, c’est qu’ils peuvent le faire aussi.

Nous sommes tous des modèles. Notre comportement a un impact positif ou négatif sur les personnes autour de nous. Et ces personnes influenceront à leur tour d’autres personnes.

Si vous pensez que vous n’êtes pas important, vous vous trompez. Nous sommes tous importants et nous avons le pouvoir d’influencer les autres à travers notre comportement.

Nous devons donc nous poser des questions :

  • Quels comportements ai-je envie de diffuser autour de moi ?
  • Quelles valeurs ai-je envie de voir se répandre ? L’égoïsme ou l’entraide ? La responsabilisation ou la victimisation ? La soumission à la peur ou le courage de l’affronter ?
  • Quelles émotions ai-je envie de diffuser ? La joie et l’optimise ? Ou la colère et la frustration ?

C’est pour cette raison que vous avez de l’importance vis-à-vis des autres, sans même qu’ils en prennent conscience.

Que vous le vouliez ou non, vous êtes important.

Vous êtes un modèle car vous influencez le comportement des autres à travers votre comportement.

C’est là où se situe votre responsabilité et votre pouvoir.

On peut absorber et reproduire le comportement négatif des autres, si nous n’en prenons pas conscience.

Ou nous pouvons développer et diffuser ce qu’il y a de plus positif en nous et montrer l’exemple.

Plus nous vivons en adéquation avec nos valeurs profondes et humaines, plus nous nous sentons importants, plus nous sommes alignés avec qui nous sommes et plus nous avons un impact positif sur le monde dans lequel nous vivons.

Oui, j’ai bien dit « le monde ».

Pour comprendre l’étendue de notre pouvoir, je vous présente les 6 degrés de séparation.

2) La théorie des 6 degrés de séparation

Les 6 degrés de séparation est une théorie qui part du principe que nous sommes reliés avec n’importe qui dans le monde à travers une chaine de relations de 5 personnes au maximum (5 + nous = 6).

C’est-à-dire : je connais quelqu’un (1) qui connaît quelqu’un (2) qui connaît quelqu’un (3) qui connaît quelqu’un (4) qui connaît Will Smith (5).

Qu’est-ce que cela signifie concrètement ?

C’est simple : si j’ai une influence sur les personnes que je côtoie et si ces personnes ont une influence sur leurs connaissances, alors mon influence peut se diffuser à tous les habitants de la planète en cascade à travers ces 5 niveaux de relations.

Tout le monde ne se laisse pas influencer, certes, mais nous ne pouvons pas nier notre influence et donc notre importance en tant qu’être humain.

Et même si on remarque plus facilement l’influence de leader comme Mère Theresa, Martin Luther King ou Gandhi, vous avez vous aussi un rôle important à jouer.

Et ce rôle, c’est dans votre quotidien que vous l’incarnez.

Ce rôle nécessite des valeurs humaines fortes et du courage pour les incarner.

Dans quel type de monde souhaitez-vous vivre ? Dans ce monde idéal, quelles sont les valeurs importantes que vous aimeriez voir se développer ? Comment se comporteraient les gens les uns avec les autres ? Est-ce qu’ils se respectent ou pas ?

Comment pouvez-vous véhiculer et incarner ces valeurs pour influencer et bâtir ce monde idéal ?

Je vous le rappelle, vous n’avez pas à être Mère Teresa pour cela. Vous avez juste à jouer votre rôle du mieux que possible à votre niveau.

Et j’aimerais donner quelques exemples pour que le concept soit le plus concret pour vous :

  • Comment vous comportez-vous lorsque vous rencontrez un problème ? Adoptez-vous la technique de l’autruche ? Ou affrontez-vous les problèmes sans les esquiver ?
  • Avez-vous une approche sincère et authentique ou est-ce que vous passez votre temps à jouer un rôle ?
  • Avez-vous une approche de collaboration (entraide) ou de compétition (je veux battre les autres) ?
  • Faites-vous preuve de respect envers les autres ou pas ? Et à l’inverse, vous faites-vous respecter ?
  • Faites-vous preuve de courage face aux difficultés ou fuyez-vous vos responsabilités ?
  • Avez-vous tendance à assumer vos responsabilités ou accusez-vous les autres de votre malheur ?
  • Êtes-vous en couple par envie ou par peur d’être seul ?

Notre comportement a des conséquences sur la qualité de notre vie, mais aussi sur les personnes qui nous entourent.

Nous sommes tous importants.

Nous ne sommes pas parfaits mais nous devons faire de notre mieux pour rendre le monde meilleur.

À vous maintenant : que retirez-vous de cet article ? Quelles sont vos prises de conscience ? Quelles sont les valeurs que vous aimeriez diffuser autour de vous à travers votre comportement ?

Vous avez apprécié cet article ? Cliquez ici pour découvrir mes formations

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Send this to a friend