Pensez-vous être en couple parce que vous aimez votre partenaire ou parce que vous avez besoin de son amour ?

Cette question est loin d’être anodine…

Introduction

A la question précédente, vous répondrez surement que vous êtes avec votre partenaire par envie et parce que vous l’aimez.

Avouer que l’on est en couple par besoin, c’est avouer que l’on n’est pas très heureux dans sa vie et que l’on se satisfait de ce que l’on a, par peur de partir, de se retrouver seul, ou pour une autre raison.

Mais cette notion d’amour peut différer selon les individus…

La notion d’Amour

Que signifie « aimer quelqu’un » ? Je vais vous donner ma définition. Elle s’applique aux couples mais aussi à toute personne que vous aimez (amis, famille, …). Si vous avez une autre définition de l’Amour, vous pourrez la partager en commentaire à la fin de cet article.

Aimer quelqu’un , c’est vouloir son bonheur.

C’est une définition courte et simple mais elle implique beaucoup plus de choses que l’on peut imaginer à première vue.

Vouloir le bonheur de quelqu’un… Comment s’y prendre ? Voici quelques idées :

  • le respecter (sa nature, ses passions, ses valeurs,…),
  • l’aider à devenir meilleur,
  • l’écouter et le conseiller comme on le ferait avec un ami,
  • prendre soin de lui,
  • lui donner des preuves d’Amour,
  • Faire des efforts,
  • le supporter car il n’est pas parfait,
  • travailler sur soi car nous ne sommes pas parfait non plus

Est-ce que vous pouvez dire que vous appliquez au moins la moitié de ces actions dans votre couple ?

Bien entendu, vous serez plus enclins à faire des efforts et à appliquer cette liste si votre partenaire en fait de même. Mais plus vous appliquerez ces actions dans votre relation, plus elle sera de « bonne qualité » et  pérenne.

L’envie d’aimer et le besoin d’Amour

On a tous envie d’aimer et besoin d’être aimé, que ce soit dans notre couple ou avec nos amis ou notre famille. Mais comme d’autres aspects de nos vies, tout est question d’équilibre.

Il est rare que nos relations soient parfaitement équilibrées. On donne un peu plus que l’on reçoit, ou on reçoit un peu plus que l’on donne. Cet équilibre peut changer dans le temps selon les situations et l’évolution de nos sentiments.

Le problème se pose lorsque vous vous rendez compte que vous donnez trop à quelqu’un qui ne vous donne pas assez, ou que vous recevez sans jamais donner.

Dans le 1er cas, on ne donne pas pour recevoir mais on peut en vouloir à l’autre de ne jamais se donner. Commencent alors les reproches et le début d’une remise en question.

Dans le 2nd cas, on ne se donne pas mais alors pourquoi rester avec son partenaire ? D’ailleurs, si on en prend conscience, cela pourrait être le premier pas en vue d’une amélioration de notre part.

A noter qu’une relation très déséquilibrée peut tout à fait fonctionner tant que les deux partenaires sont satisfaits de la situation (on peut facilement faire un parallèle avec l’économie et la loi du marché : l’offre et la demande se sont rencontrées).

Quand on a trop besoin d’amour

Parfois la relation est déséquilibrée, non pas parce qu’on ne se donne pas assez ou que l’on ne reçoit pas assez, mais parce que l’on a trop besoin d’amour.

Quand on ne s’aime pas assez, on compense par le besoin de l’amour de l’autre pour nous rassurer.

Une conséquence de ce manque d’estime de soi est d’être en couple pour ne pas être seul (je vous conseille de lire mes conseils pour la dépendance affective)

C’est une situation compréhensible à court terme mais pas une solution à long terme. Or, on privilégie souvent le court terme au long terme. On ne s’étonnera pas alors de l’échec des couples dans le temps.

Ce n’est pas la raison majeure de rupture dans les couples mais c’en est une qui peut vous rendre malheureux pendant des dizaines d’années.

On a tous besoin de se sentir aimés, chacun à notre niveau. Mais les personnes qui ont trop besoin d’Amour ont tendance à étouffer leur partenaire. Elles ont besoin de toute leur attention en permanence (amour fusionnel), ou d’une exclusivité qui peut aller jusqu’à la jalousie maladive.

On peut avoir l’impression qu’elles aiment leur partenaire à la folie (on notera le terme de folie dans l’expression), mais ce n’est pas de l’Amour. C’est  de l’esclavage sentimental. Ces personnes confondent « aimer son partenaire » et « utiliser son partenaire comme moyen pour satisfaire leurs besoins en Amour ».

Le respect de l’Autre

L’envie d’aimer, c’est l’envie de se donner, de donner de l’Amour. C’est l’envie de voir la personne que l’on aime être heureuse.

Le besoin d’Amour, à l’inverse, peut nuire à la relation. Le besoin empiète sur le respect que l’on a de l’autre car on veut se l’approprier.

L’envie d’aimer et le besoin d’Amour cohabitent dans toute relation. On donne et on reçoit. Comme je l’évoquais, c’est une question d’équilibre.

Mais au final, cette notion d’équilibre dans un couple, c’est ce qui fait la différence entre un couple qui s’aime et un couple tout court…

Cet article a été rédigé dans le cadre de l’évènement  À la croisée des blogs sur le thème la relation à l’Autre : besoin ou envie ? qui est organisé  ce mois-ci par Théo du blog Acteur de sa vie.

Je m'appelle Sandrino. Je suis coach en relations amoureuses et développement personnel depuis 2012. J'aide des femmes et des hommes de tout âge à mieux vivre leurs relations amoureuses et personnelles.

18 Commentairs

  1. Merci pour votre texte intéressant et je voudrais apporter quelque chose de plus. Le besoin est la plus grande illusion de l’amour dans un couple et il nous apporte que des inquiétudes et des craintes. Comment pouvons-nous avoir une vie passionnante et joyeuse dans nos relations de couple, quand nous croyons que l’autre doit nous rendre heureux ?

    Lorsque nous sommes heureux à cause de l’autre, n’avons-nous pas à cet instant, une étrange sensation de perdre ce qui apporte ce bonheur ? N’est-il pas vrai, que de nombreuses inquiétudes naissent avant qu’elles se produisent dans notre réalité ? Est-ce que dépendre de quelqu’un est la façon la plus rapide de tuer l’amour dans un couple ?

    Ainsi, si vous observez sans jugement, que le besoin est la plus grande illusion à votre sujet, malgré le fait que la plupart des couples amoureux vivent de cette façon, alors vous comprenez pourquoi les gens n’ont pas de passion dans leur relation de couple !

    • Bonjour Claude et merci pour votre commentaire.

      Il n’y a pas de problème à être heureux à cause de quelqu’un, notamment notre partenaire. Je suis heureux d’être avec ma copine et je n’ai pas l’impression de perdre quelque chose en moi pour autant.

      Aimer quelqu’un, c’est forcément abandonner une petite partie de nous-même pour l’investir dans une relation à deux. Le problème est si notre relation est notre seule source de bonheur.

      Je pense que vous faites référence au problème de dépendance affective qui fait qu’on n’existe pas en dehors de notre couple et qui peut peser sur notre partenaire.

      Il faut trouver un juste équilibre pour avoir une relation épanouie seul et à deux.

      Sandrino

  2. Il y a à peine 1 ans je correspondais parfaitement à votre définition des personnes qui ont besoin d’Amour. Et c’est mon meilleur ami de l’époque qui en a payé les frais…
    Je ne me rend compte que maintenant de tout l’amour qu’il m’a donné et de tous les efforts qu’il a fait pour combler mon trou béant de manque de confiance en moi.
    Parce que la personne qui a besoin d’Amour oblige la personne a se DONNER. Ça doit être vraiment harassant. Il faut rajouter le fait que j’étais dépressive.
    Maintenant j’ai toujours besoin d’Amour mais je ne veux plus insister. Tu donnes si tu veux, je peux faire sans. Avant j’acceptais tout pour avoir de l’amour. Maintenant je commence à avoir de l’amour propre. Et tout ça c’est en grande partie grâce a ce meilleur ami. On est toujours amis d’ailleurs. Mais il est beaucoup plus distant. Comme je n’ai plus autant besoin d’Amour je m’y suis fais. Il est là quand j’ai besoin parler, on discute de temps en temps

    • Bonjour Audrey,
      merci pour votre témoignage.
      Nous cherchons effectivement à combler le vide par les autres, plutôt que de faire un travail d’introspection nécessaire.
      Au final, nous sommes déçus car les autres ne peuvent pas répondre à tous nos besoins.
      La solution est en chacun de nous. Elle n’est pas facile à trouver mais on la trouve avec du travail et de la conscience.
      Un accompagnement par un coaching est parfois nécessaire afin de mieux se comprendre, se trouver et apprendre à se faire confiance.
      Sandrino

  3. c’est drôle mais je vous lis et je ne sais pas si je dois me reconnaître ou non… je suis maman de 4 enfant dont 3 d’une union differente. mon copain et moi navons jamais vecu ensemble malgré le fait que l’ont est un enfant en commun car il a aussi sa fille d’une autre union donc nous vivons à 4 heures de route l’un de l’autre. Après nos 3 années d’unions à nous voir 1 fin de semaine sur 2 et parfois 3, je commence à avoir certaine remise en question. je l’aime d’amour cet homme et ça j’en doute pas une seconde mais je ressens un besoin d’avoir quelqu’un avec moi, de partager plus qu’au téléphone, de sentir de l’aide et du support, d’avoir des projet concrets… est ce un besoin égoïste? pourtant j’ai toujours mener à bien Mon rôle de mère et pere seule et je ne m’en ai jamais plaint?! alors pourquoi maintenant j’ai besoin de plus?! j’ai toujours pensé jusqu’à aujourd’hui que pour être un couple « l’envie »d’aimer devait être la seule raison d’être en couple alors pourquoi ce soudain « besoin »!

    • Bonjour Kathleen,
      Comme je l’indique dans l’article, on a tous besoin d’amour, rien d’anormal à cela. C’est lorsque la relation est déséquilibrée dans les sentiments que cela pose problème.
      Dans votre cas, vous avez un enfant avec cet homme. Le besoin de vivre en couple sous le même toit est tout à fait naturel. Lui avez-vous fait part de cette envie de vivre ensemble et si oui, quelle a été sa réponse ?
      Sandrino

  4. Entre ce qui donne trop et ce qui donne rien ya un juste milieu pour avoir une relation équilibrée avec l’autre .
    Comme vous dites très bien on a tous besoin d’être aimé reconnu et respecté .
    J’aime bien donné temps énergie affection à ceux que j’aime ou qui m’interresse mais j’aime avoir un retour échange partage gagnant gagnant après ya pleins de façon de donner selon sa personnalité son potentiel ses envies ya pas de règle !
    Par contre donner et rien recevoir voir être maltraité spychologiquement envers des personnes incapables d’aimer et qui faut constament essayer de sarisfaires et qui ne le sont jamais d’ailleurs .
    Là j’arrête très vite un lien une relation équilibrée et importante pour moi même si parfois une personne donne plus à un moment à une autre mais quand c’est constant c’est destructeur dans la durée .
    Après ça peut convenir à des esclaves qui aiment être des esclaves .
    Je pars du part du principe qu’on est adulte et responsable en tout premier lieu de soi pas des autres échanger partager c’est pas sacrifier sa vie ou sacrifier la vie de l’autre .
    J’ai rencontré des personnes qui pour eux aimer c’était juste un mot l’autre était juste un objet une extension d’eux mêmes pour nourrir un narcissisme malade et qui servait de poubelle spychique de tout qu’il aimait pas chez eux il le projette sur l’autre servir de mauvais miroir !
    Là on est dans un lien toxique ou l’amour n’existe pas juste de la dépendance affective .
    L’amour sait vouloir le bonheur de l’autre c’est pas une possession l’autre n’est pas un objet un ustensile .

  5. Encore bravo et merci pour cet excellent article. Amour ou soif d’attachement….
    Apres 15 ans de mariage où je me reniais a combler les besoins de mon conjoint narcissique et fusionnel… j ai decouvert , enfin, .. et apres un divorce, que l’on n’achete pas l’amour avec trop de gentilesse. L’equilibre, le respect de soi et de l’autre est tres important. J’ai donc commencé a travailler sur moi, mes « erreurs, mes faiblesses, mes vrais besoins, comment communiquer en profondeur, comment reconnaitre les types de personalités controlantes, comment dire « non » etc… enfin, beaucoup de lectures en psychologie et un cautching afin de ne pas m’egarer dans tout cela. Le manque de confiance en soi, le trop grand besoin d’etre aimer cree de l’anxiete, de la dependance et des erreurs de jugement. Le lacher prise, la decouverte de soi est une grande porte ouverte sur le vrai bonheur… c’est comme enlever , progressivement, des oeilleres a un cheval. Cheminer est le plus cadeau a se donner. Et je partage ces apprentissage, au fil des annees, avec mes enfants, maintenant adultes, dont vos excellents articles ! merci encore !!!!

  6. Bonjour,

    Votre article est très intéressant et me concerne mais je n’arrive toujours pas à éclairer ma situation.

    Est-il possible de démarrer une relation par besoin / envie d’amour (ou tout simplement tenter l’aventure) et au fur et à mesure aimer l’autre pour ce qu’il est ? Mais alors comment distinguer cela de la dépendance affective ?

    Peut-on prétendre avoir des sentiments pour l’autre parce qu’il nous plaît vraiment d’être avec lui, que l’on passe de bons moments ensemble sans forcément ressentir des émotions dans notre corps ?

    Peut-on être heureux en se sentant simplement bien avec l’autre et vouloir construire qqch avec lui malgré des conceptions différentes de couple ? (Lui aime l’indépendance, ne veut pas de contraintes / Pour moi être en couple est une forme d’engagement qui conduit à priori au mariage et à des enfants ensemble)

    Cela fait 1 an que je suis avec mon copain et je me pose des questions depuis le début. J’ai voulu tenter l’expérience mais je me demande toujours si je l’aime vraiment. Nous sommes séparés depuis 2 mois et je le vis très mal.
    Je me demande dans quelle mesure pouvons-nous continuer ensemble ?

    Merci beaucoup d’avance pour votre réponse !

    Marine

    • Bonjour Marine,
      Vous vous posez beaucoup de questions 😉
      Je dirai tout d’abord que toutes les situations sont possibles tant que les deux partenaires sont satisfaits de leur relation.
      Il n’y a rien d’anormal à vouloir être aimée, on peut donc se mettre en couple par besoin d’amour. Le problème survient lorsque le besoin d’amour est trop fort et impacte négativement la relation. C’est là où on évoque la dépendance affective. C’est le même principe que pour les autres dépendances.
      L’indépendance n’est pas forcément incompatible avec le mariage et les enfants. Sauf s’il ne veut ni enfant, ni mariage, ni vivre sous le même toit que vous, auquel cas vous perdez votre temps avec cet homme, et il serait préférable de trouver quelqu’un qui a la même vision du couple que vous.
      Concernant les autres questions que vous vous posez, je vous conseille la lecture de l’article : aimer sans être amoureux.
      J’espère que cela vous aidera.
      SAndrino

  7. Merci tellement pour votre article
    Je suis en couple avec quelqu’ un mais ca fait une année que je suis amoureuse d’un autre mec (il est gay) ,j’ai fait vraiment presque tout car je savais pas avant qu’il est gay .
    J’ai fait tellement d’efforts
    Ensuite , pour mon copain notre relation ça a dépassé une année mais pourtant je ressens pas qu’il m’aime
    Je le donnais tout mais il était toujours distrait par quelque chose , j’en ai fait désespérément d’efforts et j’ai fini par accepter le fait que je Donne tout et je reçois rien du tout .
    On s’est discuté de ça mais il dit toujours qu’il m’aime, je sais pas si c’est moi qui en demande beaucoup.
    Mais tout ce que je sais c’est que ça a commencé vraiment à me blesser et je commence à m’inquiéter pour moi même ,je veux toujours le quitter mais j’y arrive pas car j’ai fait de ce couple une raison de vivre .
    J’ai tellement besoin de quelqu’un qui va m’aimer comme je l’aime , je suis tellement fatiguée d’aimer et de ne recevoir rien en retour
    Je veux juste une personne avec qui je pourrai être moi même c’est tout .
    Dans ce cas je peux vous dire que j’ai vraiment besoin d’amour

    • Bonjour Nakita,
      Être soi-même dans ses relations, c’est important.
      Mais être soi-même lorsque l’on est trop en besoin d’amour, cela fout en l’air nos relations car on étouffe notre partenaire et car on n’en a jamais assez.
      Aujourd’hui vous êtes dans un besoin fort d’amour et vous donnez tout sans penser à vous. Si vous entreprenez une démarche pour ne plus vivre dans ce besoin fort d’amour, vous pourrez vivre des relations plus équilibrées et être vous-même sans être frustrée.
      Je vous conseille de vous inscrire à la formation gratuite sur la dépendance affective. Cela vous aidera.
      bonne journée.
      Sandrino

  8. Bonjour, je lit votre article suite à une question que je me pose, suis je amoureux ou simplement des sentiments ?

    la réponse je m’en fou un peut, mais je ne comprend pas la situation dans la quelle je suis.

    Chaque fois que je ressent un moment agréable ( chanson, repas, paysage, photos, film, voyage, pays… ) je pense à cette personne.

    Une relation épistolaire depuis 3 ans et des moments très court mais instance passer ensemble.
    Nous sommes à 800 km de distance mais en TGV qu’à 4h.
    Nous ne sommes pas un couple, juste de vrai amis ( je pense ) mais un besoin de se serré l’un contre l’autre, de se toucher dans une discutions…

    Je respecte enomemant cette fille, je l’admire et je suis fan d’elle, en photo en fond d’ecrant sur le tel.
    Elle me donne une force et une énergie à faire des choses ( parfoit très compliqué ) que je n’arrive pas à comprendre.

    Elle fait des Rallyes en moto comme le Dakar, elle est super jolie blonde les yeux clair et il y a un truc entre nous, exeptionel, car je n-est pas d’envie sexuelle, par respect et par pudeur, si elle se tourne je ne regarde pas ces fesses, ou si elle se penche je me tourne.
    Je lui fait des petits cadeaux, livres, sac en cuir, parfum…

    Mais je n’attend rien d’elle en retour, elle a voulu m’offrir une ceinture en cuir mais ça m’a gêné car je la sentais obligé de faire ça pour me rendre quelque chose et je n’ai pas besoin de ça.

    Merci Sandrino de m’éclairer un peut.

    Je suis très heureux comme sa.

    ( je fait un rallye avec elle en 2020 en moto, 15 jour du Maroc à Dakar, c’est un rêve comme l’ancien Paris Dakar, elle m’a ouvert les yeux et me donne envie de le faire. )

    Merci Olivier.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here