Chaque jour, vous faites des choix.

Chaque jour, vous faites des choix qui ont un impact dans votre vie sur le long terme.

Certains choix vous semblent anodins (Exemple : aller ou pas à la salle de sport ce soir).

D’autres vous apparaissent comme importants (Exemple : quitter ou pas mon conjoint).

Mais il n’y a aucun choix anodin.

Tous ont un impact sur le long terme.

Lorsque l’on fait face à un choix, on a tendance à privilégier le choix qui nous amène dans le plus de confort sur le court terme.

On privilégie le plaisir à l’inconfort.

Exemple : vous avez fini votre journée de travail. Vous êtes rentré chez vous. Vous êtes fatigué et il fait froid dehors. Ce soir, vous deviez aller à la salle de sport.

Vous pouvez décider de rester chez vous au chaud à regarder l’épisode de votre série préférée : plaisir à court terme.

Ou vous pouvez décider de ressortir pour aller faire votre séance de sport, ce qui est plus difficile et moins confortable que de rester chez vous. Vous aurez froid quand vous sortirez. Vous devez vous changer. Vous aller faire des efforts pendant la séance. Vous allez suer. Vous allez rentrer fatigué, alors que vous l’êtes déjà.

Alors quand vient ce choix, il y a ceux qui se tiendront à leur objectif d’aller à la salle de sport.

Et ceux qui taperont dans le pot de Nutella devant la télé.

Il y a ceux qui privilégieront le confort à court terme et ceux qui braveront les difficultés et choisiront l’inconfort.

Mais vous devez prendre conscience que chaque décision que vous prenez au quotidien a un impact sur le court terme mais aussi sur le long terme.

Et ces impacts sont opposés.

Le confort à court terme vous amène de l’inconfort à long terme.
L’inconfort à court terme vous amène du confort à long terme.

Dans votre vie personnelle, c’est le cas du sport ou d’une alimentation saine au quotidien.

A court terme, c’est plus difficile car vous devez faire attention à ce que vous mangez et car vous sortez de votre zone de confort en faisant du sport.

A long terme, vous avez un joli corps et une meilleure santé.

C’est aussi le cas dans tous vos choix de vie.

Dans votre vie professionnelle, vous pouvez faire le choix de reste 20 ans dans le confort d’une entreprise dans une activité qui ne vous passionne pas mais qui vous fait vivre. A court terme, vous êtes gagnant. Vous avez la sécurité. Vous êtes dans la routine, dans un confort.

Mais si un jour votre entreprise n’a plus besoin de vous et vous met à la porte, quelles sont vos ressources ? A quoi ressemble votre CV ? Avez-vous confiance en vos capacités à rebondir alors que vous n’avez jamais pris de risques depuis 20 ans ?

A l’opposé de ce choix, il y a les freelance qui viennent en prestation dans ces mêmes entreprises. Ils changent d’entreprise tous les ans ou presque. Ils changent d’environnements. Ils sont en permanence dans l’inconfort. Ils doivent s’adapter en permanence à tous ces changements. Et ils doivent trouver régulièrement des clients.

Un freelance vit dans l’inconfort à court terme. Mais à long terme, la diversité de ses expériences professionnelles et son aptitude à s’adapter à tous les environnements, fait de lui quelqu’un qui ne manquera pas de travail. A long terme, il est gagnant.

Prenons maintenant un exemple dans la sphère amoureuse.

Imaginons que vous vivez en couple depuis un grand nombre d’années mais que vous n’aimez pas ou plus votre partenaire. Vous avez le choix de rester avec lui car vous pensez que c’est difficile de refaire sa vie, qu’il vous faudra tout reconstruire, chercher un appartement, peut être même chercher un travail, etc…

Vous pouvez donc privilégier ce choix de confort à court terme.

Ou bien, vous pouvez vous mettre dans l’inconfort et le quitter. Avec toutes les difficultés que cela suppose.

Si vous privilégiez l’inconfort et que vous partez, vous prenez votre vie en mains. Vous ferez par la suite des choix de vie pour vous, afin d’atteindre un objectif qui est généralement celui d’être plus heureux(-se) et épanoui(e) au quotidien. Vous êtes acteur de votre vie.

Mais 95% des gens choisiront le confort.

Ce n’est pas un jugement sur ce que vous devez ou ne pas faire.

Il n’y pas de jugement. Il y a seulement des conséquences à long terme.

Sur le long terme, si vous ne choisissez pas de prendre votre vie en mains, c’est votre partenaire qui le fera.

Car si vous ne l’aimez pas, il le ressent et il n’est probablement pas heureux avec vous, tout comme vous ne l’êtes pas avec lui. Alors le jour où il aura l’opportunité de rencontrer quelqu’un, il partira chercher son bonheur ailleurs.

Que se passe-t-il s’il vous quitte ? Vous qui vous êtes habitué(e) au confort, à la facilité, à ne pas prendre de décisions ? Vous qui vous êtes laissé(e) aller dans votre couple pendant des années ?

Et bien il arrive exactement la même chose que le jour où votre entreprise vous licencie alors que vous aviez travaillé chez eux pendant 20 ou 30 ans.

Vous avez totalement perdu confiance en vous. Et l’estime que vous vous portez est au plus bas.

L’inconfort sur le long terme est énorme car vous avez privilégié toute votre vie le confort à court terme.

Je cite cet exemple car je le rencontre chaque semaine à travers vos témoignages et mes coaching.

Ce n’est pas un exemple fictif. C’est une situation qui se produit tous les jours.

Vous ne pourrez rien obtenir dans votre vie en choisissant systématiquement la facilité.

Ceux qui réussissent dans leur vie, que ce soit dans la sphère personnelle, professionnelle ou amoureuse, sont ceux qui choisissent de faire des choix plus difficiles, qui choisissent souvent l’inconfort à court terme, pour vivre dans le confort à long terme.

Les choix à court terme amènent plus de plaisir et plus de confort à court terme.

Les choix à long terme amènent plus de bonheur et plus de confort à long terme.

A chaque fois que vous faites des choix difficiles, à chaque fois que vous prenez des décisions impactantes et que vous le faites pour vous, pour votre épanouissement, pour votre bonheur, vous faites des choix dont vous pouvez être fier(e).

A chaque fois que vous faites des choix faciles, notamment les choix passifs, vous subissez à long terme les conséquences de vos choix, et votre confiance et estime diminuent.

Ce sont vos choix et vos décisions qui ont un impact sur l’estime que vous vous portez.

Plus vous évitez l’inconfort, plus votre estime diminue.
Plus vous affrontez l’inconfort et vous bougez pour vivre une vie meilleure et cohérente avec vos objectifs de vie, plus vous êtes heureux sur le long terme.

Aujourd’hui, je vis une vie épanouie et une vie que j’aime car j’ai fait de nombreux choix difficiles.

J’ai fait le choix de ne pas revenir avec une femme que j’aimais pour donner une chance à une nouvelle histoire.

Je me suis battu avec les fonds de financement pour reprendre mes études à l’université.

J’ai quitté mon boulot de salarié dans une entreprise de rêve pour passer en freelance.

Puis j’ai quitté mon activité de freelance extrêmement bien payée pour me consacrer à mes projets personnels et mes passions.

Si j’avais choisi la facilité et le confort, je ne mènerai pas cette vie que j’aime au quotidien.

Je suis heureux aujourd’hui car j’ai fait des choix difficiles sur le court terme. Des choix inconfortables.

Et ce que je vois à travers mes coaching, c’est que vous avez un objectif de vie mais que vous faites des choix en incohérence avec cet objectif. Et c’est ça qui vous rend malheureux.

Vous ne pouvez pas être heureux et fiers de vous si vous vivez dans l’incohérence ou la passivité.

Alors posez-vous 2 questions :

1) Qu’est-ce que je veux dans ma vie ?

2) Est-ce que je prends des décisions au quotidien qui me rapprochent ou qui m’éloignent de ce que je veux ?

Si vous souhaitez être fier(e) de vous, vous devez éviter la facilité et le confort à court terme.

Vous devez privilégier les décisions inconfortables à court terme mais qui vous rendront fier(e) de vous sur le long terme.

A vous maintenant : que voulez-vous dans votre vie ? Et est-ce que vous prenez les décisions en cohérence avec votre objectif ?

Je m'appelle Sandrino. Je suis coach en relations amoureuses et développement personnel depuis 2012. J'aide des femmes et des hommes de tout âge à mieux vivre leurs relations amoureuses et personnelles.

7 Commentairs

  1. Bonjour Sandrino,
    Merci pour cet article si fort et important. Je ne suis pas completement concernée car je suis seule depuis 6,5ans ( et ce n’est pas par choix). Mais j’ai quand même une question : quand tu fais le choix de l’inconfort à court terme, bref quand tu choisis de quitter ta famille, car il n’y a plus d’amour et que tu aspires à plus de bonheur, il n’y a pas que toi qui sera impacté. Il y a ton conjoint, tes enfants comment arriver à choisir entre ton confort à long terme et l’inconfort de ta famille à long terme.
    Celui ou celle qui reste parce qu’il ne veut pas détruire la vie de ceux qui sont autour de lui, devra t il forcément s’attendre à en payer le prix?
    C’est un choix cornélien…

    • Bonsoir,
      Il y a toi, et il y a les autres. Tes décisions ont forcément un impact sur les autres.
      Mais est-il préférable d’être malheureuse avec un homme qui t’aime ? Ou rendre malheureux une homme que tu n’aimes pas pour essayer de vivre ta vie comme tu l’entends ?
      La problématique des enfants est légèrement différente car on n’a pas envie de faire souffrir nos enfants. On peut donc rester en couple avec quelqu’un que l’on n’aime plus pour eux.
      Mais les enfants sont sensibles et ils nous imitent. Quelle vision de l’amour vont-ils avoir s’ils reproduisent les comportements de leurs parents qui ne s’aiment pas ?
      Je pense qu’il n’y a pas de situation idéale. A la fin, il y a toujours quelqu’un qui souffre. C’est à nous de décider si on fait souffrir l’autre ou si on préfère souffrir.
      Bonne soirée.
      Sandrino

  2. Bonjour,
    La sphère amoureuse me correspond totalement après 42 ans de mariage, j’ai toujours choisi la facilité du confort pour ne pas me battre avec l’inconfort . Cependant je ne suis pas heureuse dans mon couple.A 60ans je ne trouve plus d’issue pourtant j’aimerais tellement pouvoir quitter mon mari et avoir une vie meilleure , trouver le bonheur et être enfin heureuse …

  3. Bonsoir Sandrino,

    Je vous remercie pour cet article extrêmement intéressant et dont je partage les vues dans tous les domaines…sauf, car c’est plus compliqué pour moi, dans la vie professionnelle, de sortir de ma zone de confort tant le marché du travail est déjà « inconfortable » voire carrêment pénible.

    En effet, qu’en est-il de la personne en CDI qui se lance en freelance…et ne trouve pas suffisamment de clients? Ou qui néglige l’aspect administratif? et/ou qui fait faillite? Ne risque-t-elle pas d’avoir encore moins confiance en elle? Surtout que rien ne dit qu’elle retrouvera un autre CDI…Alors évidemment tant qu’elle ne se lance pas…mais le risque n’est-il pas là trop grand?

    • Bonjour Florence,
      Tout dépend de votre domaine d’expertise et du marché. Mais il y a des freelance qui arrivent à trouver des missions en permanence dans des marchés saturés.
      Pourquoi ? Souvent parce qu’ils se forment en permanence dans de multiples domaines connexes à leur domaine d’expertise principal et cela les rend attrayant sur le marché.
      Plus le freelance se forme et effectue des missions, moins il a besoin de chercher. Son expérience et ses connaissances ont un impact exponentiel sur son succès.
      Bien entendu, le plus difficile, ce sont les premières années.
      Le côté administratif n’est pas un problème. Il y a des comptables pour ça. Et la faillite en indépendant, ce n’est pas une faillite comme une entreprise. Vous n’avez pas de charge dans la prestation de services par exemple.
      J’espère que cela vous aidera.
      Sandrino

  4. Bonjour Sandrino,
    J’ai souvent choisi l’inconfort Dans ma vie ..
    il y a 17 Ans, je suis partie 5 ans a l’étranger avec un niveaux médiocre en anglais, j’ai tout quitté pour vivre avec Le futur père des mes enfants il y a 12 ans.
    Ensemble nous avons acheté un terminal de cuisson que nous avons transformé en boulangerie sans rien y connaître .
    J’ai quitté le père de mes enfants il y a 18 mois Car je n’étais plus satisfaite de notre relation . J’ai quitté une vie confortable ..
    On me dit souvent courageuse.
    J’ai souvent vécu l’inconfort En recommençant tout à zero.
    Et pourtant .. peu de choses avancent comme je veux dans ma vie, des jobs dont je me lasse vite, des salaires médiocres , bcp d’echecs amoureux, je viens de vivre une relation toxique de plusieurs mois avec un manipulateur .. je rêve de voyager mais n’en n’ai jamais les moyens, ma voiture tombe en ruine, j’ai quelques bonnes amies mais que je vois peu, me rendant pourtant disponible s’il le faut.
    ma vie est un fiasco malgré tous ces choix inconfortables.
    Que puis je faire pour trouver de la cohérence et enfin vivre une vie conforme à mes rêves ?

    • Bonjour Laetitia,
      Le résultat que vous obtenez dans votre vie dépend de vos choix au quotidien. Et comme j’ai lui votre autre commentaire sur mon article sur la dépendance affective, tout peut s’expliquer. Tout est lié à l’estime que vous vous portez et aux blessures et croyances limitantes qui résident en vous et qui vous empêchent de rayonner.
      Sandrino

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here