Suite à mon article « j’ai peur que mon ex m’oublie« , j’ai reçu de nombreux messages connexes dans la thématique que j’aborde aujourd’hui :  « je n’arrive pas à oublier mon ex« .

Voici deux messages reçus sur ce sujet. Tout d’abord celui de Sabrina :

« Bonsoir Sandrino, votre article tombe bien depuis 1 an je souffre je n’arrive pas a oublier le père de mes 2 enfants. Je n arrive pas a me concentrer. Je l aime encore je n arrive pas a lui sortir de ma tête. Il enchaine des relations, Je suis perdue, Je ne peux plus m occuper des enfants. »

Et voici le message de Paul :

« Bonsoir Sandrino, Il est vrai que beaucoup de femmes et d’hommes qui sont délaissés se posent cette question. Mais comment oublier quand on a beaucoup aimé et qu’on ne comprends pas la rupture. En s’occupant de soi, il arrive qu’à des moments on se déconnecte de son passé, mais on ne peut oublier la personne qu’on a aimé. C’est la nature de l’être humain qui est comme ça et par moment on a de la nostalgie et on fait dans sa tète des petits retours sur son passé amoureux, puis ça passe, c’est difficile mais c’est la vie qui est comme ça. Merci pour vos mails. Bonne fin de journée , amitiés »

Ma réponse en une phrase : on n’oublie pas ses ex.

On peut encore les aimer, même si cet ex remonte à il y a 15 ans. Rien d’anormal à cela car ils ont partagé un moment intime de vie avec nous. De beaux moments, de moins bons, des enfants en commun parfois.

On ne les oublie pas. En revanche, ils doivent faire partie du passé.

Lorsque je lis les témoignages de Sabrina et Paul, je vois que la rupture n’a pas été digérée et acceptée.

Leurs ex font encore partie intégrante de leur présent. Et ce pour plusieurs raisons qui diffèrent selon les situations.

Pour Paul, c’est le sentiment d’avoir été délaissé et de ne pas avoir compris la rupture.

Pour Sabrina, c’est la croyance qu’elle ne peut pas vivre sans le père de ses enfants.

Commençons par Paul. Il évoque la nostalgie. Il pense que c’est normal de regretter.

Mon avis, c’est que si vous regrettez le passé, c’est que vous n’avez pas accepté la rupture et que vous n’êtes pas satisfait de votre présent. Alors vous restez scotché à votre passé à attendre quelque chose qui ne viendra pas.

Et vous formez probablement une boucle négative. C’est à dire que votre nostalgie et vos regrets vous empêchent de vous reconstruire et de trouver un bel et nouvel Amour.

Si vous rencontrez de nouvelles personnes qui vous plaisent, pensez-vous qu’elles auront envie de sortir avec vous ? Probablement pas car elles sentiront que vous n’êtes pas prêt à une nouvelle histoire.

C’est de l’ordre de l’inconscient. Et c’est ça qui vous empêche d’avancer et de vous reconstruire.

Les regrets, la nostalgie, c’est compréhensible si votre rupture est récente. Mais ce n’est pas le cas si cette histoire est ancienne.

A un moment donné, il faut savoir s’affranchir du passé et décider d’avancer.

En ce qui me concerne, je ne regrette aucune de mes histoires. Il y en a certaines où j’ai beaucoup souffert. et certaines où j’ai connu des moments de bonheur.

Mais je n’ai aucun regret. Car ma vie, je la construis au présent.

Je suis concentré sur ce que je vais faire aujourd’hui pour être heureux. Je n’ai pas la tête dans le passé à cogiter, à me poser des questions, à essayer de comprendre pourquoi ceci ou pourquoi cela.

Cela ne mène à rien.

Il y a de nombreuses questions de mon passé amoureux pour lesquels je n’ai pas eu de réponse.

Et bien tant pis. C’est comme ça. Je ne vais pas passer ma vie dans le passé. J’ai une vie à mener si je veux être heureux.

Je dirais même « je veux vivre ma vie pour être heureux ».

Car oui, il faut de la volonté pour avancer et pour s’affranchir du passé. Si je reste dans la nostalgie et les regrets, je ne serai jamais heureux.

Donc je vous pose la question « Voulez-vous être heureux ? Voulez-vous rencontrez de nouveaux partenaires et les séduire de manière naturelle et spontanée ? Voulez-vous vivre au quotidien dans la joie ? ».

Si c’est ce que vous voulez, arrêtez de regretter votre passé. Arrêtez d’attendre des réponses qu’on ne vous donnera pas. (Re)prenez vous en mains.

La seule chose qui peut vous empêcher de regretter et d’avancer, c’est un manque d’amour pour vous-même associé à un manque de confiance en vos capacités à surmonter les difficultés de la vie.

Ce qui m’amène à l’histoire de Sabrina : Elle n’est pas autonome affectivement au point de ne plus réussir à s’occuper de ses enfants.

Son problème n’est pas d’oublier son ex.

Son problème, c’est qu’elle s’est totalement oubliée au point de ne plus exister.

C’est pour cette raison qu’elle n’arrive pas à passer à autre chose et qu’elle est focalisée sur la vie et les rencontres de son ex (qui lui, s’amuse pendant qu’elle déprime).

Sabrina a une croyance : celle qu’elle ne peut pas vivre sans lui et qu’elle ne peut pas être heureuse sans lui.

C’est faux. Sabrina peut le faire. Elle peut être heureuse sans lui. Mais elle pense à tort qu’elle ne peut pas.

C’est ce que l’on appelle une croyance limitante. Elle est plus que limitante d’ailleurs puisque sa croyance met en péril sa santé, ce qui aura un impact négatif sur ses enfants.

Si vous pensez trop à vos ex, c’est que vous ne pensez pas à assez à vous.

Si vous n’arrivez pas à surmonter vos ruptures, c’est que vous avez des croyances négatives qui vous limitent et qui vous laissent croire des choses qui sont fausses.

Et le souci, c’est que nous vivons à travers notre système de croyances, positives et négatives.

Et quand vous arrivez à identifier vos croyances négatives, à les comprendre, à identifier leurs origines, vous pouvez peu à peu les transformer en croyances positives.

Mais pour cela, il faut arrêter de regarder du côté de votre ex. Et à la place, faire un travail personnel pour vous affranchir de ces croyances qui vous gâchent votre vie au quotidien.

En ce qui me concerne, mes premières grosses ruptures amoureuses m’ont dévasté. Rien d’anormal jusque là.

Lors d’une rupture, je pouvais dire « Reviens avec moi. Je t’aime, je ne peux pas vivre sans toi ».

J’en ai dit des choses qui étaient fausses. Mais j’y croyais sur le moment.

J’en ai mis du temps à comprendre que c’était des histoires que je me racontais.

J’en ai mis du temps à comprendre que ces ruptures étaient une simple étape dans ma vie amoureuse et que j’avais de bien belles choses à vivre dans mon quotidien si j’y mettais de la conscience et de l’attention.

J’en ai mis du temps à comprendre qu’au final, je n’avais que 2 choix possibles :

1) je pouvais choisir d’être un homme qui regrette et qui déprime  -> bloqué, malheureux et focalisé dans le passé

2) ou je pouvais choisir d’être un homme qui prend soin de lui, qui avance, qui s’améliore et qui progresse jusqu’à être autonome et responsable de sa vie -> porté sur le présent pour construire mon bonheur.

Vous savez déjà quel a été mon choix.

Je ne regrette pas mon passé, pas même les mauvais moments. C’est du passé.

Des claques, on en prend tous dans la vie. Tous.

Mais aujourd’hui, c’est le présent. Tout est à (re)construire.

Nous sommes tous des scénaristes. C’est nous qui écrivons le scénario de nos vies.

Quelle histoire voulez-vous vous raconter aujourd’hui ?

L’histoire d’un homme ou d’une femme malheureuse qui est incapable de vivre sans son ex ?

Ou l’histoire d’un homme ou d’une femme qui se prend en main et qui se bouge pour vivre de beaux moments ?

Je ne crois pas au destin. Je crois à nos choix au présent qui déterminent notre vie dans le futur.

Est-ce que c’est facile de se bouger ? Non. On a toujours peur de prendre de prendre notre vie en mains. De prendre des décisions. D’être autonome.

Mais tout le monde peut y arriver avec les bons conseils et la bonne démarche.

Décider pour sa vie, c’est moins facile que lorsque l’on est en couple et qu’on se laisse bercer par le rythme et les décisions de l’autre…

Jusqu’à ce qu’il nous quitte du moins.

Je connais des hommes et des femmes qui vivent dans le regret jusqu’à leur dernier jour. Est-ce ce que vous souhaitez ?

Aujourd’hui, je vous propose d’arrêter de vivre dans le passé et de suivre un nouveau chemin.

Un chemin qui vous amènera à être une personne épanouie et positive, même dans les moments difficiles.

Un chemin qui vous permettra de découvrir la belle personne que vous êtes (et que vous n’avez pas encore apprécié à sa juste valeur).

Un chemin qui vous permettra d’identifier et transformer vos croyances négatives en pensées positives.

Un chemin vers l’amour inconditionnel.

Et au bout du chemin, le bonheur en amour. Mais pas n’importe quel amour. Un amour bienveillant et respectueux.

Un amour fait d’envie au quotidien et non pas un amour fait de peur et de besoin.

C’est le chemin que je vous propose à travers ma formation.

Et une fois que vous aurez mis le pied sur ce chemin, plus rien ne sera jamais comme avant.

Cette formation changera votre vie.

Mais pour cela, il vous faut faire un choix. Le choix que j’ai fait dans le passé pour devenir la personne que je suis aujourd’hui.

Cette décision, elle vous appartient : Souhaitez-vous VRAIMENT changer votre vie ?

Ou préférez-vous continuer à dire que vous voulez être heureux sans jamais vous bouger et sans jamais vous en donner les moyens ?

Vous êtes les scénaristes de votre vie.

Je vous laisse écrire la suite de votre histoire…

Je m'appelle Sandrino. Je suis coach en relations amoureuses et développement personnel depuis 2012. J'aide des femmes et des hommes de tout âge à mieux vivre leurs relations amoureuses et personnelles.

3 Commentairs

  1. Bonjour Sandrino, j’ai quitté mon mari il y a plusieurs années. C’était un homme qui ne faisait que travailler et rénover la maison. C’était extrêmement difficile pour lui de démontrer son amour par des paroles tendres, ou autres petites attentions. Je l’ai quitté en allant voir ailleurs. jel’aimee toujours et j’ai voulu nous redonner un nouveau départ. Après une discussion il m’a dit que ses sentiments étaient encore là (il pensait) mais que la confiance devait être rebâtie. J’ai eu beaucoup d’espoir mais après une soirée passée chez un couple d’amis (une journée après notre discussion) il m’informe qu’il ne me veut plus dans sa vie. Il m’a même dit que ce sont ses amis qui lui ont déconseillé de revenir avec moi et de fermer son téléphone. Ses amis ne me connaissent même pas. Je n’ai pas toujours été agréable avec lui. Je reconnais les manquements que j’ai eu et j’ai ressenti beaucoup de regret et de culpabilité mais vu mes sentiments pour lui j’étais prête a faire ce qu’il fallait. Nous avons été séparés plusieurs années, j’ai connu d’autres hommes mais c’est lui que j’aime toujours.

    • Bonjour Adélaïde,
      S’il ne revient pas avec vous, ce n’est pas à cause de ses amis.
      C’est votre comportement et vos choix qui l’ont blessé et qui font qu’il ne veut pas revenir.
      Si vous avez fait ce que vous pouviez pour revenir avec lui et qu’il a systématiquement décliné votre retour, vous devez aller de l’avant.
      Sandrino

  2. Bonjour Sandrino ! Tres bel article.
    J’ai une problematique particuliere. J’ai vécu ma premiere relation longue avec une jeune femme récemment (2ans et demi). Cepandant pendant toute la relation je n’ai cessé de me poser des questions sur ma volonté d’engagement et meme la nature réelle de mes sentiments.. Peut etre je souffre d’un blocage inconscient, peut etre aussi je n’étais juste pas vraiment amoureux. Par exemple elle ne me manquait pas plus que ça, je n’étais pas spécialement heureux de la voir quotidiennement, je sais que j’ai pu mettre de la distance émotionnelle entre elle et moi sans le vouloir ..
    De fait, elle a fini par partir avec un autre. Depuis ce jour, c’est comme si d’un coup j’étais devenu fou d’elle, c’est étrange non ? .. et ainsi je vis une énorme culpabilité, meme si rien n’était conscient quand j’étais avec elle ..
    Comment interpréter mes revirements de sentiments au moment où elle s’en va avec un autre ?
    Merci d’avance.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here