Le besoin de se sentir important pour quelqu’un

Pendant toute mon enfance, mon père m’a sans cesse répété « ne te fais pas remarquer » .

J’ai bien appris ma leçon.

J’ai passé mon enfance, mon adolescence et même ma vie de jeune homme à ne pas me faire remarquer et à ne pas faire de vagues.

J’étais un jeune homme « gentil ». On disait de moi que j’étais agréable et de bonne compagnie.

Tout allait bien, hormis le fait que je ne me sentais pas important, et parfois même invisible.

Comme si être là ou ne pas y être ne changerait rien pour les autres.

Avez-vous déjà ressenti cette impression ?

Je n’avais pas envie d’être riche ou célèbre. Je souhaitais simplement me sentir important.

Et je pense que l’on a tous besoin de se sentir important pour quelqu’un, et notamment au début de notre vie amoureuse.

Je n’ai pas échappé à la règle. J’avais besoin d’être important aux yeux de quelqu’un et en l’occurrence aux yeux d’une femme.

Mais j’étais célibataire et j’avais l’impression qu’aucune femme ne s’intéressait vraiment à moi.

J’étais important aux yeux de mes parents, mais je ne le voyais pas à cette époque. Ou peut-être que j’y attribuais moins d’importance qu’aujourd’hui.

Derrière ce besoin de me sentir important se cachait le besoin de me sentir aimé et apprécié.

Et même plus : j’avais besoin de me sentir « spécial ».

J’avais besoin d’entendre : « je n’ai jamais rencontré un homme comme toi », « tu es l’homme de ma vie »…

On ne va pas se le cacher : ça fait plaisir d’entendre ces mots. Ça rassure notre ego.

Je cherchais tout simplement à ce qu’on me rassure sur qui j’étais. Sur mon importance. Sur ma valeur.

Et ça a fonctionné, du moins un temps, lorsque j’ai trouvé une femme qui m’a donné ce que j’attendais.

Avec tous ses mots doux, je me sentais valorisé, je me sentais important… jusqu’à ce qu’elle me quitte huit mois plus tard pour un autre.

Cela fait mal lorsque l’on tombe de son piédestal.

C’est le problème lorsque l’on ne s’apprécie pas et que l’on définit notre importance à travers le regard de l’autre.

Tant que l’autre nous rassure sur qui l’on est, on se sent important. Mais dès que l’on nous quitte, la confiance et soi et l’estime de soi s’écroulent.

Le besoin de se sentir important pour l'autre et d'être rassuré sur notre importance

Aujourd’hui, je ne ressens plus le besoin de me sentir important aux yeux des autres.

Non pas que je pense être plus important qu’avant, je n’ai tout simplement plus besoin de prouver mon importance.

Je sais que je ne suis pas plus important qu’un autre mais je sais également que je ne suis pas moins important.

Je sais qui je suis. Je me connais parfaitement. J’ai identifié mes qualités et mes défauts (sur lesquels je travaille régulièrement).

Je m’accepte et je m’aime comme je suis, de manière saine et équilibrée.

Ce n’est pas mon âge qui a provoqué ce changement. C’est le fait que j’ai réalisé une démarche d’introspection.

J’ai appris à me connaître et à accepter ce que j’ai trouvé en moi.

Je me suis confronté à mes peurs. La peur de déplaire et la peur de ne pas être aimé pour qui je suis, entre autres.

J’ai identifié et je me suis débarrassé de mes croyances limitantes.

Les croyances limitantes, ce sont ces petites voix dans ma tête qui me disaient régulièrement « tu n’es pas intéressant » , « tu es invisible, personne ne te remarque » , « tu es un imposteur, ils vont te démasquer » , « tu n’as rien de spécial à offrir » , « tu dois être gentil pour qu’on t’aime » , « tu ne dois pas te faire remarquer » , « gagner de l’argent, c’est mal », etc.

J’ai également identifié mes besoins et j’ai cherché à ne plus les faire peser sur les autres, notamment sur ma compagne.

Car je ne voulais pas que ma relation soit une relation de compensation. Je ne voulais pas que ma compagne ait besoin de me rassurer sur ma valeur et sur mon importance. Je ne voulais pas qu’elle soit ma béquille.

Je voulais qu’elle soit ma compagne de vie, ma partenaire, ma coéquipière sur mon chemin de vie.

Bien entendu, je sais que je suis important pour elle mais ce n’est pas pour cette raison que je suis en couple avec elle. Je suis avec elle car j’aime qui elle est.

Et je pense que ce qui fait souffrir de nombreuses personnes, c’est ce manque d’estime de soi et ce manque de confiance en soi. On s’appuie sur l’autre pour compenser la vision que l’on a de nous-même.

Au lieu de développer l’estime de soi et la confiance en soi de l’intérieur, on la compense par les autres.

C’est une des causes majeures de souffrance après une rupture. Lorsque l’on nous quitte, et parfois pour quelqu’un d’autre, on ne se sent plus important. On a l’impression de ne plus exister.

Et si l’on n’a jamais réalisé de démarche d’introspection et un travail sur soi pour améliorer le regard que l’on se porte, on souffrira d’autant plus dans ce moment difficile.

Le souci, c’est que l’on travaille sur soi seulement lorsque l’on n’a plus le choix. Et encore, de nombreuses personnes se remettent en couple rapidement pour éviter de se retrouver face à elles-mêmes. Mais en procédant ainsi, elles ne peuvent pas apprendre à s’aimer.

Il en est de même pour les personnes en couple. Lorsque l’on est en couple, on se laisse aller, on ne cherche pas à s’améliorer. On se repose sur nos acquis.

C’est lorsque l’autre nous dit qu’il va nous quitter que l’on cherche des solutions en urgence. Le souci, c’est qu’on ne peut pas changer certaines choses en nous en urgence (exemple : ne plus être jaloux ou ne plus être en dépendance affective).

Que vous soyez en couple ou célibataire, si aujourd’hui, vous avez besoin de vous sentir important pour quelqu’un, demandez-vous si vous êtes important pour vous-même. Et ne vous mentez pas en répondant à cette question.

Si c’est le cas, tant mieux. Et si ce n’est pas le cas, je vous invite à réaliser une démarche personnelle afin d’améliorer la vision que vous avez de vous-même, afin d’apprendre à vous aimer et vous estimer au-delà du regard des autres.

Car la réussite de vos relations amoureuses, amicales et familiales, est étroitement liée à la connaissance de qui vous êtes, à votre niveau de développement personnel et à la conscience que vous mettez dans vos relations.

J’espère que cet article vous aura éclairé et aidé.

A propos de l'auteur

Sandrino MANCINELLI

Sandrino Mancinelli est coach certifié, spécialiste des relations amoureuses. Il est l'auteur du livre Rupture amoureuse - le début d'une nouvelle vie ainsi que de la petite boite pour attirer l'amour à soi.

  • Catherine dit :

    Moi aussi , je fais des progrès , petit à petit et de plus en plus……….. « Je prends le pouvoir sur le regard des autres » :

  • {"email":"Adresse email invalide","url":"adresse du site web invalide","required":"Un champ obligatoire n'a pas été rempli"}
    >
    Send this to a friend