Les 5 regrets des personnes en fin de vie

Bronnie Ware est une infirmière australienne qui a travaillé pendant de nombreuses années en soins palliatifs. Le contexte de son activité lui a permis d’entretenir des connexions profondes avec des personnes en fin de vie.

A travers ses conversations, elle a recueilli les regrets les plus importants que ces personnes gardaient en elles. Elle les a partagés à travers un livre intitulé « Les 5 regrets des personnes en fin de vie« .

Dans cet article, vous découvrirez ces 5 plus grands regrets. Je vous inviterai également à entreprendre des actions afin de profiter de votre vie au présent et ainsi éviter d’avoir ces mêmes regrets quand il sera trop tard.

Voici les 5 regrets les plus importants des personnes en fin de vie :

1) J’aurais préféré vivre ma vie plutôt que celle des autres

Nous passons notre vie à faire ce que les autres attendent de nous. Cela commence dès l’enfance lorsque nos parents nous choisissent des activités. Puis lors de l’adolescence lorsque certains ados s’orientent vers des études que leurs parents ont choisies.

Puis nous continuons dans notre vie d’adulte. Nous donnons aux autres et nous nous oublions. Parfois nous nous négligeons. Nous faisons ce que l’on attend de nous sans parfois nous demander ce que nous aimerions vraiment.

Certaines personnes ne se connaissent pas vraiment. Elles ne savent pas qui elles sont et ce qu’elles aiment. D’autres ont des envies et des rêves mais elles les mettent de côté pour s’occuper de leur quotidien, de leur famille, de leur partenaire.

Nous faisons des choses que nous n’avons pas forcément envie de faire et nous nous empêchons de faire des choses que l’on aimerait.

A vous maintenant :

  • Quels sont vos envies et vos rêves ? Comment pourriez-vous en réaliser au moins un dans les prochains mois ou dans la prochaine année ?
  • Aimez-vous votre activité professionnelle ? Êtes-vous à votre place ou souhaiteriez-vous vous réorienter ? Comment pourriez-vous mener à bien ce projet ?
  • Êtes-vous heureux dans votre couple ? Ou restez-vous par habitude ? Que pourriez-vous faire pour vivre une relation entière et épanouie dans votre couple ?
  • Quel est le plus petit pas que vous pourriez faire afin de mieux vivre votre vie ?

J’aurais dû travailler moins

De nombreuses s personnes s’investissent dans leur travail et négligent leur vie personnelle : leur famille, leurs amis, leurs passions, leurs envies et leurs rêves. Bref, ils négligent leur vie.

C’est d’autant plus vrai pour les personnes qui sont consciencieuses et perfectionnistes. Elles s’investissent dans leur activité professionnelle pour apporter une sécurité à leur famille. Elles gravissent les échelons. Elles ont plus de responsabilité et gagnent plus d’argent.

Mais cet investissement en temps dans leur travail se fait au détriment de tout ce qui donne un réel sens à leur vie, c’est à dire tout ce qui se situe dans la sphère personnelle et familiale.

De nombreuses personnes se font quitter car elles ont négligé leur couple. Et au lieu d’apprendre de leurs erreurs, elles s’investissent encore plus dans leur travail… pour oublier leur rupture.

Elles passent alors leur temps à se fuir.

L’activité professionnelle est importante. Elle nous permet de nous sentir utile et de gagner de l’argent pour nous faire plaisir et afin de prendre soin de notre famille et nous créer de beaux souvenirs. Mais il est important de ne pas négliger certains domaines de notre vie.

A vous maintenant :

  • Passez-vous trop de temps au travail au détriment de votre vie personnelle, familiale ou amoureuse ?
  • Que pourriez-vous faire pour passer moins de temps au travail ? Arrêter d’en faire trop ? Apprendre à dire non ?Changer de poste au sein de la même entreprise ? Changer d’entreprise ?
  • Quel est le plus petit pas que vous pourriez faire afin de rééquilibrer votre vie ?

J’aurais aimé avoir le courage d’exprimer mes sentiments

De nombreuses personnes n’osent pas exprimer leurs sentiments : 1) Elles n’osent pas dire ce qu’elles pensent et ressentent afin d’éviter un conflit. 2) Elles n’osent pas exprimer leur amour pour les personnes qu’elles aiment (famille, partenaire, etc.).

Concernant les conflits, nous ne les apprécions pas. Mais lorsque nous avons des ressentiments importants et que nous les gardons en nous, ils nous pèsent et restent en nous. Un ressenti négatif non exprimé verbalement s’imprimera dans notre corps (boule à l’estomac, tensions musculaires, ulcère, etc.). En évitant les conflits, nous nous interdisons d’être nous-même. Nous ne sommes pas authentiques et nous en souffrons.

Concernant l’amour, c’est le jour où une personne que l’on aime nous quitte définitivement que l’on regrette de ne pas lui avoir dit qu’on l’aimait. En ce qui me concerne, je regrette de ne pas avoir dit à mon frère et à mon père que je les aimais. Je ne l’ai pas fait car je n’étais pas habitué à exprimer mes sentiments. Aujourd’hui, j’ai appris du passé. Je dis tous les jours à mon fils que je l’aime et au moins une fois par semaine à ma compagne. Peut-être encore avec trop de pudeur à ma compagne. J’en prends conscience en écrivant cet article.

A vous maintenant :

  • Exprimez votre amour : appelez immédiatement quelqu’un que vous aimez (père, mère, frère, soeur, enfants, partenaire) et à qui vous n’avez jamais que vous l’aimiez et dites-le lui immédiatement. N’attendez pas. Ne repoussez pas ce moment.
  • Exprimez un autre sentiment : Avez-vous quelque chose sur le coeur à exprimer à quelqu’un de votre entourage ? Comment pourriez-vous lui exprimer votre ressenti ? A quel moment ? De quelle manière ? Comment vous sentirez-vous après l’avoir fait ?
les 5 regrets des personnes en fin de vie

J’aurais aimé garder le contact avec mes amis

Avec le temps, les enfants, le travail, les déménagements, nous coupons parfois les ponts avec nos amis ou nous les voyons de moins en moins. Nous nous enfermons dans notre petite vie et ainsi, nous nous coupons progressivement des autres. Un jour, on prend conscience que l’on n’a quasiment plus d’amis proches parce que nous avons négligé ces liens d’amitié.

A vous maintenant :

  • Quels sont les amis que vous aimeriez voir plus souvent ? Comment pourriez-vous les voir plus souvent ? Appelez et proposez-leur de les voir dans les prochains jours.
  • Faites une liste des anciens amis dont vous aimeriez avoir des nouvelles. Puis contactez-les un à un. Demandez-leur comment ils vont. Et proposez-leur de vous revoir.
  • Quel est le plus petit pas que vous pourriez faire afin de vous reconnecter à vos amis ou anciens amis ?

J’aurais aimé m’accorder un peu plus de bonheur

Avec l’âge et les responsabilités, nous perdons le contact avec « la joie de l’enfant » qui est nous. Nous restons dans notre confort, dans nos petites habitudes, dans notre routine. Nous avons peur de la nouveauté. Nous osons de moins en moins sortir de notre zone de confort.

Pourtant, il y a toujours une part de nous qui rêve d’aventure, de découverte, de nouveauté. Une part de nous qui a envie de se redécouvrir et de se sentir à nouveau vivant.

A vous maintenant :

  • Que pourriez-vous faire pour vous sentir plus vivant dans votre vie ?
  • Quelles activités inhabituelles ou insolites pourriez-vous tenter ?
  • Qu’est-ce que vous avez très envie de faire et qui n’est pas raisonnable ?
  • Quel est le plus petit pas que vous pourriez faire afin de vous sentir plus vivant dans votre vie ?

Maintenant que vous connaissez ces 5 regrets, lesquels vous parlent le plus ? Lesquels aimeriez-vous ne pas avoir ? Partagez vos ressentis en commentaire sous l’article.

Et si vous souhaitez acheter le livre de Bronnie Ware, vous le trouverez ici.

PS : saviez-vous que j'étais l'auteur de la petite boite pour attirer l'amour à soi ? C'est une belle idée de cadeau à vous faire ou à offrir à quelqu'un que vous aimez (amis, famille, partenaire...). Elle est disponible à la FNAC, Amazon, Cultura et vous pouvez également la commander chez votre libraire.

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Send this to a friend