Appeler ses parents, pour certains, relève plus de l’obligation que du plaisir.

Alors même que nous les aimons, les raisons de ne pas les appeler sont liées à notre histoire et à nos rapports familiaux…

Un point de vue différent

Nos parents ont leurs avis sur la vie, qui diffèrent souvent de la notre. Cela est du à leur propre éducation mais aussi à leur génération qui est différente de la notre.

Lorsque que nous évoquons avec eux des situations que nous rencontrons, ils essaient parfois d’imposer leur point de vue. Ils peuvent nous critiquer et nous agacer même parfois.

Alors plutôt que d’entendre que nous ne faisons pas les choses comme ils le souhaiteraient, on préfère ne pas les appeler ou ne pas donner de détails sur notre vie.

On évite ainsi les critiques et les confrontations.

Mais leur comportement, même s’il manque parfois de tact, s’explique facilement.

Ils souffrent de nos échecs, ils vivent à travers nous, ils aimeraient que l’on réussisse.

L’Amour et l’incompréhension

Au final, l’Amour est là, des deux côtés, mais au lieu de créer un véritable lien, il se matérialise en incompréhension et en frustration.

La faute aux parents seulement ?

C’est ce que l’on peut penser : ils ne comprennent rien à notre vie, ils sont de la vieille école. Mais c’est un peu facile de porter la faute sur eux. Car notre comportement est loin d’être irréprochable.

Ils nous ont tout donné pendant notre enfance et adolescence et en retour, nous ne les appelons plus, nous les dénigrons et critiquons. En fait, nous sommes  incapables de gérer leurs craintes pour nous.

Nous sommes incapables de leur dire que nous souhaitons faire nos propres choix, qu’ils devraient nous faire confiance et que cela ne remet pas en cause le fait que nous les aimons.

Le ressenti de nos parents

Mais au lieu de cela, nous nous braquons et pouvons être désagréables avec eux. Mais nos mots ont plus de portée et sont plus blessants que ce que l’on pense.

On ne s’en rend pas compte de leur impact car on ne sait pas ce que peuvent ressentir un père ou une mère pour son enfant.

Un jour, nous aussi, nous aurons des enfants, et l’on comprendra alors ce que vivaient nos parents. Nous essaierons de faire les meilleurs choix et vivrons à travers eux.

Nous stresserons pour leur vie, et nous critiquerons probablement leurs choix, arguant qu’ils ne sont pas les meilleurs. Peut-être même que nous gérerons encore moins bien la situation que nos parents.

Quels que soient les conflits que j’ai pu avoir avec mes parents, je ne sais qu’une seule chose : à chaque fois que je les appelais, ils étaient heureux.

Ils n’étaient pas toujours agréables. Parfois, ils m’énervaient. Mais ce n’est finalement pas le plus important.

Mes parents, comme certains de mes amis, font partie de mon histoire, et de qui je suis à l’heure actuelle. Sans leur Amour inconditionnel et leur éducation, je ne serais rien.

Aujourd’hui, j’aimerai les remercier et leurs dire que je les aime mais ils ne sont plus là.

Alors si vous pensez que vous devriez appeler vos parents pour les remercier de tout ce qu’ils ont fait pour vous, pour leur dire que vous les aimez,  n’attendez pas la fête des Pères ou la fêtes des Mères.

N’attendez pas qu’il soit trop tard.

Faites-le maintenant.

PS : Vous avez envie de reprendre le contrôle de votre vie amoureuse ? Découvrez LA formation qui vous permettra de résoudre 90% de vos problématiques amoureuses. Elle concerne toute personne insatisfaite qui désire reprendre en mains le contrôle de sa vie amoureuse. Vous y apprendrez à vous aimer, à vous respecter, à avoir confiance en vous et à vous affirmer.
Voici le lien vers la page de la formation.

10 Commentairs

  1. Salut Sandrino,

    Merci pour cet article.
    C est un sujet souvent oublié et tabou alors c est super que tu en parles.
    Tout à fait d accord avec toi.
    J irai même plus loin, dans la mesure du possible, soyons présent et aidons nos parents dans les périodes fragiles avec amour et respect.
    Soyons bienveillant et solidaire!

    Bonne journée

  2. Très beau sujet, souvent oublié mais essentiel à aborder.

    Merci Sandrino pour tes excellents conseils. Tu es un généreux accompagnateur sur la route de l’évolution de soi 🙂

  3. encore un article évoquant qq chose d’important dans nos vies : nos parents!
    les miens sont la cause de bien des maux…c’est en tout cas ce que je pensais lorsque j’étais jeune.
    c’est vrai ils n’ont pas été un bon modèle de couple voir..de parents et oui j’ose le dire mais oui au delà du fait que c’est ainsi que je me suis construite et suis ce que je suis (et fière de l’être), l’erreur n’empêche pas l’amour!
    A mon âge on sait pardonner sinon c’est qu’il y a un pb grave non résolu… et surtout j’ai peur de les perdre…la maladie
    et la vieillesse tout simplement sont déjà difficile…cela fait un moment que je me dis que je dois prendre mon courage a deux mains pour leur dire juste 3 mots..

    • Bonjour Léa,
      n’attendez pas, faites-le dès aujourd’hui car si vous attendrez, vous ne le ferez pas et il sera un jour trop tard.
      Vous aurez alors des regrets.
      Sandrino

  4. Bonjour
    oui vous avez raison et je le sais. Malheureusement il y a des choses simples comme ça qui sont de vrais épreuves pour moi.

    Aussi je voulais vous dire que ces derniers temps je vais svt sur votre site lire quelques articles de ci delà…je suis vraiment contente d’avoir trouvé votre site qui est rare, continuez, vraiment, vous êtes positif et de bons conseils, j’adore vraiment tout ce que vous véhiculez comme idée et énergie et ce que cela peu apporter à tous.

    • Bonjour Léa,
      je vous remercie pour ces mots qui me vont droit au coeur.
      Je vous souhaite une bonne journée.
      Sandrino

  5. Bonjour mon cher!, mes respects du jour. Les parents sont très important dans notre vie, mais hélas!, mon père est décéder quand j’avais 11 ans, je remercie Dieu pour m’avoir garder ma mère jusqu’à maintenant, elle a 87 ans, elle c’est la vrais clef du paradis. Une mère porte trois (03) fois son enfant dans sa vie, la 1er fois neuf mois dans son ventre, la 2eme fois deux ans dans ces bras, et la 3eme et final fois, c’est pour éternité dans son cœur!. Je m’incline devant tout les mères de ce beau monde en symbole de tout ce qu’elle sont fait pour nous, et je leur tire chapeau. Merci mes très chères mères.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here