La peur de faire le mauvais choix

Dans un précédent article, je vous ai demandé quelle était l’action que vous pourriez entreprendre pour initier un changement positif dans votre vie.

Et je vous invitais à entreprendre cette action le jour même.

Suite à cet article, j’ai reçu un email de Dominique qui me dit : « la difficulté est dans le choix de l’action plus que dans la mise en œuvre… »

J’ai aussi reçu récemment un email sur ce problème du choix. C’était une question de Kamilia que voici :

« Bonjour sandrino, je suis perdu en ce moment dans mes relations amoureuses. Pourrez me dire comment me poser pour prendre les bonnes décisions ? Merci »

Si vous avez du mal à prendre une décision ou à faire un choix, c’est que vous avez peur de faire le mauvais choix.

Le souci, c’est qu’on ne peut pas savoir à l’avance si notre choix sera le meilleur des choix possibles.

En revanche, ce que l’on sait, c’est que si on ne fait pas de choix alors qu’on vit une situation insatisfaisante, il est fort probable que notre situation s’aggrave avec le temps.

Je fais référence à l’exemple de mon dernier email : quelqu’un qui reste en couple avec un partenaire qui ne l’aime pas, se fera quitter à un moment ou à un autre.

Donc, oui, c’est difficile de faire le meilleur choix pour nous.

Mais il faut à un moment donné se lancer et prendre une décision.

Ne pas choisir est aussi un choix.

Mais ne pas choisir alors que l’on souffre au quotidien ou que l’on vit une insatisfaction permanente, c’est un mauvais choix.

Car comme vous le savez, la passivité a un impact désastreux sur l’estime que vous vous portez et sur la vie que vous menez.

Il n’y a pas de hasard.

Soit vous passez votre vie à attendre passivement que quelque chose bouge, et cela bougera un jour, c’est certain, mais ce sera un changement que vous subirez et que vous n’aurez pas choisi.

Soit vous prenez votre vie en mains, vous faites un choix et vous vous lancez.

Quel que soit le résultat, vous pourrez au moins avoir la fierté d’avoir fait un choix et d’avoir essayé d’améliorer votre vie.

Personne ne vous garantira jamais que votre choix est bon.

Il y a toujours un risque que ce choix ne vous donne pas la vie dont vous rêviez.

Mais au moins, vous aurez essayé. C’est ça qui est important.

Chacun de nos choix est un risque. Il faut l’accepter.

En ce qui me concerne, j’étais salarié pendant 11 ans dans une grande entreprise. J’avais un poste à responsabilité et j’étais bien payé.

J’ai décidé de reprendre mes études pour faire un MASTER à l’université (j’avais un BTS, je n’étais jamais allé à la fac). Pas facile après avoir arrêté autant de temps les études.

Cette décision a été importante dans ma vie.

Car elle m’a permis de prendre conscience que je m’ennuyais dans mon entreprise, que mon cerveau était utilisé à 5% de ses capacités et que j’avais des aptitudes que je ne me connaissais pas.

Bref, j’ai découvert que j’étais plus doué que je ne le pensais. Ca m’a permis de me sentir renaître et de gagner en confiance.

C’était un pari risqué.

​​Imaginez un seul instant que j’échoue à l’examen. Imaginez l’impact sur mon mental, sur la confiance que je me portais.

​​Imaginez le regard de mon responsable et de mes collègues le jour où je leur aurais annoncé que j’avais échoué à l’examen.

J’aurais ressenti de la honte.​​

Si je m’étais ces questions, si j’avais visualisé l’échec, je n’aurais jamais repris mes études.

Chaque choix comporte un risque.

Mais chaque choix comporte une récompense qu’on ne peut pas avoir si on ne se bouge pas.

Et la récompense, elle est venue au fur et à mesure à travers mes choix qui ont suivis.

L’année d’après, j’ai quitté mon entreprise pour devenir consultant indépendant (freelance).

Au final, je faisais la même chose qu’avant mais j’étais payé 2 fois plus. C’est la récompense du risque.

Car quand on est freelance, on est responsable de nous-même.

Si on ne se bouge pas pour avoir des contrats ou pour se former, on ne fait pas entrer d’argent dans l’entreprise.

Et si on ne travaille pas, on ne peut pas manger.

Et un an après être passé indépendant, je me suis posé la question : « Sandrino, aujourd’hui, tu gagnes bien ta vie, mais que se passera-t-il si tu n’as plus de mission dans 10 ans. Comment feras-tu pour vivre ? Plus personne ne voudra de toi en tant que salarié car tu seras trop vieux. Est-ce vraiment un bon choix d’être indépendant ? Ne vaudrait-il pas mieux de redevenir salarié ? ».

Je me la suis posé cette question mais j’ai décidé de prendre le risque.

Et alors que je gagnais bien ma vie et que mon domaine d’activité était extrêmement porteur, j’ai décidé de créer mon blog « Réussir ses relations », de me former pendant plusieurs années à tout ce qui touche à l’humain, et de me reconvertir dans le domaine du coaching.

J’ai décidé de tout recommencer à zéro.

Pourquoi je l’ai fait ?
​​​​
Quand j’étais consultant, j’étais très bien payé, j’avais des horaires flexibles, je pouvais m’arrêter de travailler pendant plusieurs mois si je le souhaitais entre deux missions, j’étais libre. J’avais tout pour être heureux.

Mais j’ai changé de voie car je n’étais plus heureux dans un bureau. Je ne me sentais pas utile. Je me retrouvais au final, comme le salarié que j’étais 10 ans plus tôt à faire des choses qui à 90% de ne servent à rien et à ne pas utiliser mon cerveau dans ma vie de tous les jours. A travailler pour une entreprise qui n’a pour objectif que de gagner toujours plus d’argent.

J’ai pris un risque en changeant de voie mais ce risque valait largement la peine.

Car aujourd’hui, je suis là où je suis le plus utile, en train de vous écrire un email pour vous aider.

Je choisis mes sujets, je réfléchis, j’essaie de trouver des solutions et je crée du contenu pour aider des hommes et des femmes qui ont des problèmes.

J’aide tous les jours des personnes lors des séances de coaching. Je les conseille, je les rassure, je les guide.

Je suis heureux de le faire. Et c’est quelque chose que j’ai choisi.​​​​

J’aurais pu gagner plus en restant indépendant dans mon domaine précédent.

Et mon activité de coach pourrait décliner dans le futur, avec la concurrence des nombreux coachs.

Mais c’est un risque à prendre.

Et je prends ce risque car je sais que si je connais des problèmes dans mon activité, je peux tout à fait me reconvertir une nouvelle fois, apprendre de nouvelles connaissances et compétences et me lancer dans un autre domaine.

Et ça, j’en aurais été incapable il y a 10 ans.

J’en aurais été incapable.​​

Si aujourd’hui, j’ai cet état d’esprit et cette confiance en mes aptitudes à rebondir, c’est seulement parce que j’ai pris des risques dans le passé et que je me suis donné les moyens de réussir.

Aujourd’hui, je vous donne cet exemple qui n’a rien à voir avec la sphère amoureuse mais qui peut tout à fait se transposer dans tous les domaines de votre vie.

On ne sait pas de quoi demain sera fait.

Alors autant choisir ce que l’on aimerait faire et ce que l’on aimerait vivre, même si le chemin est difficile et même si on peut parfois échouer sur la route.

D’ailleurs, pour moi, un échec, c’est simplement une expérience qu’il faut prendre en compte afin d’essayer de faire mieux la fois d’après.

Pour revenir à la thématique de l’article, c’est normal d’avoir peur de faire les mauvais choix.

Mais quand on fait un choix personnel (le contraire du choix subi), on se sent vivant.

Et surtout, on se donne la chance d’être plus heureux.

Ce qui ne sera pas le cas si vous ne faites rien alors que vous n’êtes pas heureux ou épanoui.​​​​

Mon objectif aujourd’hui, c’est simplement que vous preniez conscience que vous aussi, vous avez le droit à plus de bonheur.

Vous aussi, êtes plus doué que ce que vous ne pensez.

Vous aussi, avez des capacités plus importantes que vous ne l’imaginez.

Et vous pouvez vous aussi, faire des choix pour vivre une vie plus épanouie au quotidien.

Alors pourquoi attendre pour être heureux ?

Faites votre choix dès aujourd’hui.​​
​​
Vous avez un commentaire ou un témoignage ? Laissez-le ci-dessous et j’y répondrai.​​

A bientôt.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Les champs obligatoires sont le prénom et l'email. Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement. 

  1. Bonjour Sandrino,

    J’ai rencontré un homme sur un site de rencontre (tinder). Il m’a invité chez lui pour notre premier rdv.
    Puis ensuite ma envoyé bcp de messages pour me revoir très vite et tjs chez lui, j’étais un peu réticente car il sexualisait tout donc je lui ai dit que je ne recherchais pas un truc d’un soir, il m’a dit que ça n’était pas une finalité pour lui etc…
    M a rassurée, fait bcp de compliments etc…
    Je suis allée chez lui, nous avons dîné, il me plaisait, nous avons couché ensemble puis il souhaitait que je reste dormir…
    Après il était distant et moi en demande (notre relation intime a crée un lien que je n’explique)…
    Bcp plus distants les jours qui ont suivi puis est parti en vacances avec des amis.
    A dit qu’il allait me contacté une fois arrivé en vacances, pas de messages durant trois jours…
    Puis un message auquel je n’ai pas rep de suite…
    Puis une fois revenu de vacances il m’a dit qu’on pourrait se voir l’après-midi puis en fait au dernier moment non…
    Et après le soir et en fait non…
    J’ai été agacée par tous ses faux plans je lui ai dit
    Et il m’a dit qu’il se posait des questions, que j’étais impulsive, que mon caractère le faisait douter, mais que si il pensait à notre soirée il souhaitait continuer et notre relation me garder…
    Avait il des intentions autres que celles qu’il m’a avouees au début ?
    Après cela il m’a dit vouloir réfléchir donc je lui ai dit que je le laissais…
    Puis il m’a annoncé qu’il souhaitait arrêter que j’avais trop d’émotions par rapport à lui… qu’on ne serait pas compatibles.
    Je lui ai répondu que je pensais qu’il voulait juste s’amuser car je l’ai croiser sur un autre site où il avait coché « relation souhaitée rien de très serieux » et je lui disais que ça aura été une expérience.
    Mais au fond je pense tjs à lui et justement qu elle est là bonne solution au final ? Il s’est moqué de moi point? Un collectionneur?
    Après je sais que j’ai été impatiente des le départ…
    Je ne sais plus trop quoi penser… merci de vos conseils.

    1. Bjr Sarah,
      Je ne peux rester indifférente à ta problématique car ce genre de situation j’ai appris à la détecter de loin: tu as affaire à un manipulateur !! Ne te prends plus là tête et zappe le le + rapidement possible avant de tomber dans un cercle vicieux et infernal où c lui qui soufflera le chaud et le froid…cours sans te retourner ; je sais de quoi je parle.
      Du courage,crois en toi

  2. Salut Sandrino,
    merci pour ton article 🙂 et bravo pour ton parcours!
    Passer du salariat à freelance, recommencer des études et se former en continu pour pouvoir avoir ce blog…
    Bravo!!!
    Pour ma part, je pense qu’au court du chemin de notre vie, les choix que nous prenons ne sont au final ni bons ni mauvais car chaque expérience est un apprentissage.
    Dès lors que l’on reste proche de ce que nous aimons, nous ne pouvons pas être dans le faux.
    J’ai décidé vois-tu de quitter la vie de salariat également pour partir en Nouvelle Zélande profiter du visa vacances travail.
    Le voyage a toujours été l’une de mes passions et l’aventure m’appelle depuis longtemps.
    J’ai peur mais j’ai décidé de vivre sans regret 🙂
    Quand penses-tu qu’il failles reconsidérer ses choix ?
    Merci encore
    Sandrine.

  3. Bonjour

    Merci pour cet article inspirant et bravo pour le courage dont vous avez fait preuve 🙂
    Trop de personnes sont bloquées par la peur, mais je pense qu’il n’y a pas de mauvaises decisions, il n’y a que des expériences 🙂

    Belle journée
    Malika

  4. Bonjour Sandrino,

    J’en viens à vous écrire car je suis perdue, je pleure sans cesse et j’ai besoin d’y voir + clair.

    Voilà je connais cet homme depuis 2 ans, on etait meilleurs amis, mais au fur et à mesure, il est tombé amoureux de moi…

    Je n’ai a la base jamais voulu me mettre en couple avec lui, mais je me posais beaucoup de questions : essayer ou pas ? Pendant 2 ans je me suis posée la question, on en a parlé très souvent, tenté de couper les ponts pour y voir + clair mais on a jamais réussi…
    Pour moi il était impossible de perdre celui à qui je me confie, partage plein d’activités, celui à qui je raconte ma vie, rigole…. Cet homme est mon pilier, mon repère, mon tout !

    Il y a 15 jours, il m’a prit de l’embrasser… J’ai voulu tenter… Mais dès ce moment, je me suis éloignée, je ne voulais plus le voir…
    Du coup au bout d’une semaine je l’ai quitté, et maintenant il me manque, je n’ai qu’une envie être dans ses bras…. Lui m’a dit qu’il attendrait tellement il m’aime… Il a déjà attendu 2 ans…
    A la fois je veux être avec lui, je l’aime et j’aime partager ma vie avec lui, et à la fois j’ai du mal à m’imaginer dans un lit avec lui, j’ai du mal à le toucher (nous n’avons jamais couché ensemble)… Mais je l’aime…

    Qu’en pensez vous ?
    Je vous remercie infiniment pour votre aide…

    1. Bonjour Marie,
      Pourquoi avez-vous du mal à le toucher ? Est-ce qu’il ne vous attire pas physiquement ? Pourquoi avez-vous autant de doutes ?
      C’est la réponse à ces questions qui expliqueront votre blocage et vous donneront les informations pour faire votre choix. Si quelque chose résiste en vous, il faut l’analyser et la comprendre.
      Sandrino

  5. Bonjour et bonne année !
    Je suis perdue et je n’arrive pas à avancer. J’aimerai avoir un regard objectif vis à vis de mon histoire.
    Je souhaiterai vous exposer ma situation, mais plutôt par mail qu’en commentaire.
    Serait-ce possible ?
    Merci par avance,

    1. Bonjour Johanna,
      Je vous souhaite également une bonne et heureuse année 2020.
      Malheureusement, je ne réponds plus aux demandes de conseils par email. Des centaines de demandes chaque semaine et pas de temps pour y répondre.
      Le seul moyen d’avoir des conseils personnalisés et privés, c’est en passant par le coaching.
      Bonne journée.
      Sandrino

  6. salut bah…mon histoire n’ai pas une histoire de garçons mais je sais plus quoi faire je suis vraiment perdu que la seule personne que j’aime soit ma mère je l’aime beaucoup est de puis que je suis petite j’ai peur que je suis la seule a le sentir elle me repousse tout le temps mais…je la comprend elle a vècu une vie super triste donc je fait tout pour que sa soit plus facile pour elle avec mes petits frères la maison est tout sa…mais elle ne me laisse rien faire je peut pas avoir d’amis ou de sortire mais que rester a la maison est elle ne me laisse mème pas me trouver un travaille j’ai mtn 20 ans est quand je parle avec elle tout ce qu’elle me dit c’est que c’est mieux de ne rien faire que se soit mes rèves ou autres chose j’ai pris une dècision de partire de chez ma mère et de prendre ma vie en main mais je sais pas si c’est le bon choix ? elle va se fache et notres relation va aller de plus en plus mal plus qu’elle est. quoi faire svp donner moi une reponse MERCI D’AVOIR LU MON MESSAGE

    1. Bonjour Alice,
      C’est une décision difficile mais vous devez partir pour pouvoir vous libérer de l’emprise de votre mère.
      Vous devez vivre votre vie. Trouvez-vous des amis pour casser la solitude familiale et sortez de cette (relation) prison.
      Sandrino

  7. Bonjour Sandrino

    Je vais vous livrer un peu de mon histoire pour illustrer la difficulté que je ressens à faire un choix dans ma vie. Pas le choix entre deux hommes mais le choix de rester avec mon mari qui m’aime ou de changer de vie et de partir car je sais que je ne suis pas honnête avec lui en le trompant et que vivre avec un homme que je n’aime plus me rend malheureuse.
    Je vis une relation adultère avec un homme en couple depuis plus d’un an. Je suis moi même mariée et j’ai été fidèle à mon mari pendant 22 ans. J’ai rompu avec cet homme à 2 reprises pour finalement accepter de reprendre cette relation pensant que je finirais par prendre de la distance et ne prendre que le positif dans cette relation sans me prendre la tête tout en préservant ma vie de famille. Cette relation adultère comble un manque dans ma vie affective de couple légitime. Celle de ne plus éprouver de sentiment amoureux pour mon mari, j’y suis très attachée mais n’éprouve plus de désir et de sensation lorsque je suis avec lui, qu’il me touche et m’embrasse. Je fais très rarement le premier pas vers lui, je ne me montre pas câline et tendre. Pourtant nous nous entendons bien sur beaucoup de choses, avons une même vision pour l’éducation des enfants.
    Au départ notre rencontre ne devait pas aller plus loin que le besoin physique de retrouver le désir pour quelqu’un, le besoin aussi de séduire et d’être séduite, tout ce qui manquait dans ma vie puis les sentiments se sont très vite emballés d’un côté comme de l’autre avec une relation fusionnelle intense qui nous a surpris tous les deux.
    J’ai cessé cette relation à 2 reprises pour deux raisons: je soufrais de ne pas pouvoir le voir plus souvent et de faire grandir notre relation avec plus de consistance et pour préserver ma vie familiale qui allait exploser. Une précision mais non des moindres, il ne quittera pas sa compagne car il ne souhaite pas priver son enfant de la stabilité de ses 2 parents. Ce que je comprends et respecte. Les règles étaient définies dès le départ, nous savions que nous étions en couple et le but n’était pas de vivre ensemble lorsque nous avons commencer à nous fréquenter.
    Je suis retournée dans cette relation après 2 mois d’arrêt car nous avions gardé le contact (à sa demande, sinon j’aurais coupé les ponts) et la tentation était grande de reprendre juste pour le plaisir, les sensations fortes que nous avions vécues et absentes de mon couple légitime. Malheureusement à nouveau tout s’emballe et la prise de distance et de recul sont compliquées avec cet homme. C’est comme cela entre nous, tout s’emballe très vite. J’ai l’impression à nouveau de replonger car je crois que je fonctionne comme cela. Je suis entière et j’ai besoin d’aimer pour me sentir exister. Et les sentiments sont bien réels et partagés.
    Je sais intimement que je vais devoir faire un choix un jour, et je déconnecte bien le choix de terminer ma relation de couple avec mon mari et le choix de vivre avec cet homme qui je le sais serait une mauvaise raison de mettre fin à ma vie de couple. Mais que c’est dur…je crois le choix le plus dur de ma vie. Comment passer à l’acte en sachant que je vais impacter toute une famille et mon mari que je vais anéantir car nous en avons déjà parlé? Suis je égoïste à ce point?

{"email":"Adresse email invalide","url":"adresse du site web invalide","required":"Un champ obligatoire n'a pas été rempli"}
Send this to a friend