La réussite de vos relations amoureuses est conditionnée par votre comportement et votre intention dans la relation.

Selon la manière dont vous concevez la relation et selon votre maturité affective, vous agirez et réagirez différemment en couple.

Et vous influencerez ainsi votre couple, soit en le rendant plus beau et plus fort, soit en le gâchant.

Dans cet article, je vous aide à identifier ce qui constitue une cause d’échec de nombreux couples.

Quelles sont vos attentes dans votre vie amoureuse ?

Je commence par une simple question : qu’attendez-vous d’une relation amoureuse ?

Prenez le temps d’y réfléchir et écrivez-le.

Ce que vous attendez est important puisque vos attentes ont un impact sur votre relation à l’autre, que ce soit en début de relation ou sur le long terme.

Ce sont les attentes qui créent la frustration, les reproches et les disputes.

Alors qu’attendez-vous de la relation de couple et de votre partenaire ? Et pourquoi souhaitez-vous vous mettre en couple ?

Est-ce que vous attendez de la sécurité ? de la confiance ? un mariage ? un bébé ? une vie de rêve ?

Est-ce que vous attendez une relation passionnelle / fusionnelle ? ou bien une relation équilibrée et épanouie dans le respect de chacun ?

Est-ce que vous attendez un sauveur, un prince charmant qui viendra vous sauver de votre détresse et solitude ? Un partenaire qui comble un vide en vous ?

Est-ce que vous cherchez simplement à vivre des moments de complicité avec quelqu’un qui partage vos valeurs ?

Les 3 types de relations amoureuses

La relation de dépendance

Selon ce que vous avez noté précédemment, vous vivrez vos relations amoureuses avec un état d’esprit et une intention différente.

Il y a plusieurs manières de vivre une relation, qui correspondent un général, à un niveau de maturité affective.

La première, c’est celle de la dépendance.

Lorsqu’on est en dépendance affective, on n’est pas autonome. On pense que c’est l’autre qui est responsable de nous et on pense qu’on ne peut pas vivre sans lui. On ne peut pas être heureux sans lui/elle. On ne peut pas être heureux seul.

Lorsque l’on est en dépendance, on a un comportement de besoin fort d’être rassuré et de se sentir en sécurité. On enferme alors notre partenaire dans une relation prison.

Nous essayons de le garder à nous comme on garderait un petit oiseau dans une cage. Mais un jour, ce petit oiseau, malgré l’amour qu’il vous porte, a besoin d’air et il s’enfuit de sa cage.

Et plus vous essayez de le remettre dans sa cage et de le contenir, plus il s’enfuit. Il trouve alors une fenêtre et quitte l’appartement sans jamais se retourner, pour se libérer de votre emprise et de vos contraintes.

Lorsque l’on est en dépendance, on a un impact négatif sur la relation et on finit toujours par se faire quitter, ce qui nous rend malheureux.

L’objectif est donc de viser l’autonomie affective, c’est à dire en devenant plus indépendant.

Ce qui nous amène au deuxième niveau de maturité des relations : l’indépendance affective.

2) L’indépendance

Lorsque l’on est indépendant, on n’a pas besoin de l’autre pour s’aimer ou pour être heureux. On s’estime suffisamment pour ne pas juger notre valeur dans le regard de l’autre. On se respecte et on veut être heureux.

Cela constitue donc un stade affectif plus mature que la dépendance affective.

Le souci, avec ce sentiment d’indépendance, c’est qu’il a un impact dans nos relations amoureuses.

Quand on est indépendant, que l’on se met en couple, et que l’on veut être heureux, on ne prend pas forcément en considération l’autre.

Quand on rencontre des problèmes dans notre couple, on ne fait pas forcément des efforts car on sait qu’on peut se passer de l’autre.

Et notre indépendance a souvent pour effet de tirer la couverture à nous. C’est à dire de faire passer le « je » avant le « nous ».

Nous voulons tellement être heureux que nous oublions que notre partenaire aussi a des besoins, et qui sont parfois incompatibles avec les nôtres, ou qui nécessitent de faire des compromis.

On veut tellement être heureux qu’on oublie qu’être en couple, c’est être heureux AVEC l’autre et non pas être heureux de son côté dans la relation, en ayant ce qu’on veut avoir de l’autre.

C’est ce qui fait échouer de nombreuses histoires. Le couple n’est pas perçu comme une équipe, mais comme une somme d’individualités qui ne visent pas un objectif commun, mais un objectif personnel.

On se met en couple car on veut quelque chose mais on ne tient pas compte de ce que veut l’autre.

Le résultat si on n’écoute pas le besoin de l’autre, ce sont des problèmes, des frustrations, des frictions, des critiques, des reproches car nous tenons à ce que nous voulons.

Lorsque l’on est trop indépendant, on cherche à dominer la relation pour avoir ce que l’on souhaite de l’autre.

Cela peut fonctionner tant que notre partenaire se laisse dominer, mais en aucun cas, cela ne constitue une relation saine et équilibrée.

3) L’interdépendance

Ce qui nous amène au troisième type de relation : l’interdépendance.

Lorsque l’on vit une relation d’interdépendance, la valeur de notre couple est plus forte que la somme de nos individualités.

Nous associons nos qualités et actions avec celle de notre partenaire afin de créer un résultat plus beau et plus grand.

Nous constituons une équipe, non pas d’individualités pensant seulement à soi, non pas de personnes dépendantes, mais de partenaires autonomes qui s’associent pour vivre des moments de bonheur, avec l’envie d’aimer et de partager.

Nous avons des objectifs de vie communs. Mais nous pouvons aussi avoir des objectifs personnels en parallèle.

Dans nos choix de vie, nous incluons l’autre et chacun essaie de faire fonctionner le couple.

Pour cela, certains éléments sont indispensables : l’amour, le respect, la bienveillance, l’écoute, l’empathie.

L’interdépendance, ce n’est pas le « je » ni le « tu ». C’est le « nous ».

En résumé

La majorité des couples échouent soit parce qu’un des partenaire est trop dépendant de l’autre, soit parce qu’il est trop indépendant.

Au final, cela crée un déséquilibre dans la relation amoureuse, ce qui mène à la rupture.

Notez que ce concept d’interdépendance doit être alimenté tout au long de la relation amoureuse, dans le temps afin que la qualité de la relation soit présente sur le long terme.

Notez également que l’on peut vivre une relation dans la dépendance à ses débuts (relation fusionnelle par exemple), puis dans l’indépendance (j’ai des besoins personnels à assouvir), puis dans l’interdépendance (je veux construire quelque chose de durable).

Et vous, comment vivez-vous vos relations amoureuses ? Dans quel état d’esprit et avec quelle intention ? Pensez-vous être dans la dépendance ? Dans l’indépendance ? Ou dans l’interdépendance ? C’est à vous !

Je m'appelle Sandrino. Je suis coach en relations amoureuses et développement personnel depuis 2012. J'aide des femmes et des hommes de tout âge à mieux vivre leurs relations amoureuses et personnelles.

24 Commentairs

  1. Pour ma part je suis dans l’interdépendance, ma partenaire en revanche est dans l’indépendance. Cela me pèse et je pense mettre un terme à cette relation …

  2. Bonjour Sandrino,
    Merci pour cette newsletter, je suis une dépendante affective dans la relation.Je cherche la fusion avec l autre et suis compliqué dominé par les decisions de l autre. Je m oublie meme en faisant passer les besoins de l autre avant parfois.
    Je suis totalement independante par contre qd je suis celibataire et me sens plus sure de moi.
    Je ne comprends pas ce changement qd qqun arrive ds ma vie…et je tombe aussi tres vite amoureuse.
    Est ce que je vais vers les hommes centrés sur eux?
    Comment pourrai-je changer mon comportement en debut de relation? Est ce que vous avez des conseils?
    Merci pour votre réponse

    • Bonjour Anna,
      En fait, tous vos soucis (tomber amoureuse trop vite, être dominée, vous oublier, aller vers des hommes centrés sur eux-mêmes) sont liés à votre dépendance.
      Pour réussir à changer votre comportement en début de relation et inverser totalement la dépendance, vous devez vous attaquer à votre dépendance.
      J’ai écrit un article sur ce sujet qui vous aidera et je vous conseille de suivre la formation gratuite qui y est proposée.
      Voici le lien vers l’article.
      J’espère que cela vous aidera.
      Sandrino

  3. Grace à tes conseils , je commence a cerner ma personnalité et mes attentes .
    Bien que seule ‘ je me sens heureuse et je retrouve de la joie
    Merci Sandrino

  4. J aime beaucpup mon copin qui a un depondance en coke a chaque fois m insulte m agresse puis il repenti il demande l excuse j en y mare je ne sais pas comment faire avec lui est ce que je co’tinue car je l adore ou bien j arrete avec lui a cause que je ne pas confiance en lui toujours il ment et il triche a propos de son addiction merci beaucoup de me repondre je suis une des vous abonnes a youtube

    • Bonsoir Letifi,
      A vrai dire, c’est à vous de faire ce choix…
      Et pour faire ce choix, posez-vous une question : voulez-vous vivre toute votre vie de cette manière, avec quelqu’un qui vous ment, vous insulte et vous agresse ? Voulez-vous fonder une famille avec un homme comme celui-ci ? Est-ce bon pour vous et vos futurs enfants ?
      Posez-vous ces questions et votre choix viendra naturellement.
      J’espère que cela vous aidera.
      Sandrino

  5. bonjour,merci c’est trés intéréssant.je suis d’accord ,on dois devenir autonome sur le plan affectif et avoir les mémes objectifs pour réussir une vie de couple.On devrait l’enseigner dans les écoles »apprendre à s’aimer,c’est si important.j’adore votre article,je vais méditer dessus.bonne soirée et encore merci

  6. Merci pur votre message .c’est bien sa mais bon il faut connaitre d’abord Lame soir qui mérite d’être fidèle avec

  7. Merci Sandrino, tes conseils vont beaucoup m’aider dans ma vie, car, je suis une personne très indépendante !

  8. Bonjour,
    Je parle à un garçon depuis fin septembre que j’ai rencontré sur une application. Il a toujours été très poli avec moi et respectueux. A ce jour nous nous sommes déjà rencontrés 3 fois. A chaque fois, c’était soit un verre et la toute dernière fois un cinéma. Il y a juste quelque chose qui m’embête, ce sont ses silences. Entre ces trois rendez-vous, il y a quand même eu environ 3 semaines de silence de sa part ou il est revenu s’excuser car il a été très occupé a cause de son boulot prenant. Il a insiste pour qu’on se voit et il s’est explique. Il s’est vraiment battu, je l’ai vu. J’avais aussi de mon coté annulé ce qui aurait pu être notre deuxième rendez vous à la dernière minute car je n’avais pas apprécié qu’il est réservé tout un programme seul et qu’il accorde uniquement quelques heures dans la soirée. J’ai préféré le laisser profiter de sa famille pleinement et nous laisser une chance pour la prochaine fois. Notez que c’est une personne introverti et un peu timide a la fois. Je lui ai propose un quatrième rendez-vous, il m’a dit qu’il me redirait mais rien. Même pas pour me dire qu’il ne pourrait pas venir. Je ne l’ai pas relance parce que je l’ai déjà fais pour notre troisième rendez-vous en sachant que c’est lui qui avait suggère. Et j’ai l’impression que pour lui, ce genre de comportement est normal. Une semaine ou il sera aux aguets et l’autre rien. J’ai l’impression qu’il a peur de me décevoir.Je sais que je peux me montrer très exigeante, donc je fais attention à ne pas le montrer et m’adapte a lui car je veux que ça dure, c’est pour ça que je lui ai laissé sa chance quand il ne m’a pas contacté pendant 3 mois. C’est quelqu’un de bien et je suis sure qu’une belle histoire peut se passer. Ma question est je pense que c’est quelqu’un d’ultra indépendant et que je suis définitivement plus en besoin. Comment le gérer en sachant qu’a ce jour il n’y a pas de couple défini.
    Merci

    • Bonjour Laila,
      je comprends que cet homme a l’air sérieux mais si dès le départ, tu as besoin de ramer pour le voir et pour débuter ton histoire, alors tu auras à le faire tout le temps dans ton couple si tu sors avec lui.
      Ne serait-il pas plus simple de trouver quelqu’un qui a vraiment envie que ça fonctionne et avec qui c’est plus simple ?
      Par ailleurs, tu dis que tu peux te montrer très exigeante mais que tu fais attention à ne pas le montrer. Pourquoi ? Si tu mets de côté ton exigence pour t’adapter, ton histoire pourra fonctionner à court terme mais ton exigence reviendra naturellement. Et cela posera problème rapidement dans ton couple. Donc, montre toi avec tes qualités et tes défauts. Cela ne sert à rien de cacher qui tu es dans tes relations. Sois toi même. Cela te permettra d’attirer à toi les personnes qui t’aiment et t’acceptent comme tu es.
      J’espère que cela t’aidera.
      Sandrino

  9. Bonjour Sandrino. J’aurai besoin de vos précieux conseils. Cela fait 3 mois que je suis ac quelqu’un. On ne s’est pas tout de suite mis ensemble, 6 mois après. Il veut déjà s’installer avec moi (il a acheté un appartement et devrait s’y installer en mars) et je trouve que cela va trop vite surtout que je passe déjà tous les weekends chez lui et mnt la semaine sauf que parfois j’aime avoir mes moments à moi, rester aussi de temps en temps chez moi. Il aimerait avoir des enfants d’ici un an ou deux. Après je suis bien ac lui, naturelle, on rigole bien ensemble, nous partageons les mêmes valeurs mais je le trouve un peu trop collant et rapide dans notre histoire… par exemple hier soir, il faisait froid et j’avais mes mains dans mes poches, donc je ne lui ai pas tenu la main et quand c’est comme ça, il est pas content puis il me dit que c’est comme ça que commence les séparations car les petites attentions disparaissent. J’ai trouvé ça abusé de sa part. Je le trouve parfois trop excessif sur certaines choses. Merci d’avance de votre réponse.

    • Bonjour July,
      Cet homme est dans le besoin d’amour et de sécurité. Il veut aller vite et se projeter dans une vie de famille installée avec des enfants alors qu’il vous connaît peu. Mon conseil : prenez votre temps et n’acceptez pas ce qu’il projette si ce n’est pas ce que vous souhaitez. Sinon, vous finirez par accepter tout ce qu’il veut, sans vous écouter. Faites le avec bienveillance et respect. Il faut du temps pour construire quelque chose de durable. Cela ne s’improvise pas et cela ne se bacle pas.
      J’espère que cela vous aidera.
      Sandrino

  10. Bonjour. Je suis Nicolas, 49 ans plus pour longtemps, qui avait posté en Septembre dernier sur le thème de coucher ou non avec une amie. Je suis toujours en relation avec cette amie, on s’envoie des sms quasi chaque jour, avec des petites allusions sur mes sentiments pour elle. Elle sait désormais officiellement que je l’aime (le jour de la St Valentin) et n’a pas dit qu’elle y était opposée. On s’appelle régulièrement. On doit se revoir dans 1 mois et c’est moi qui vais chez elle. On doit passer 2 nuits sous le même toit et 1 journée rien que tous les 2 (j’avoue que je vais chez elle avec des préservatifs, juste au cas où…mais elle ne le saura pas s’il ne passe rien, et je n’aborderai pas le sujet « sexe » ) . Je lui ai déjà proposé de passer Noël prochain ou le 31, tous les 2, et passer 1 semaine ensemble l’année prochaine, en amis. Elle en a accepté le principe. Chacun est assez indépendant. Ses petits sms récents me laissent à penser qu’elle a vraiment des sentiments pour moi, sans me l’avouer. Je ne sais pas trop comment lui dire dans un 1er temps que c’est elle et personne d’autre que j’aime, puis dans un futur proche que j’ai envie de câlins poussés avec elle sans la surprendre sur cela et la braquer, lui faire dire qu’elle m’aime, tout en respectant sa liberté et le temps que son divorce compliqué soit prononcé pour s’engager… Je sens que tout semble se goupiller. Je pense avoir fait le 1er pas mais je ne trouve pas la clé pour qu’elle passe ce cap. Je lui ai fait comprendre que je suis patient et persévérant. Sa réponse fut un emoticones de 2 étoiles liées entre elles… (un signe qu’elle passe de l’amitié à l’amour ?) Un petit truc pour qu’elle saute le pas de vive voix ? Merci d’avance. Je ne veux pas la perdre. Je sais que c’est La personne…

    • Bonjour Nicolas,
      Si je résume, vous aimez une amie depuis septembre mais vous ne connaissez toujours pas clairement ses intentions ?
      Je comprends que vous souhaitez ne pas la bousculer. Mais il est important de savoir ce qu’elle pense.
      Car vous vous projetez loin avec elle sans connaître ses sentiments. Alors vous interprétez ses émoticones.
      Ne pensez-vous pas qu’il serait plus simple de lui poser des questions sur ce qu’elle ressent ?
      Pour moi, la priorité, c’est de savoir ce qu’elle ressent. Puisque c’est ça qui va déterminer une relation possible ou pas entre vous deux.
      Mais il faut que ce soit clair, et non pas une interprétation de ce qu’elle vous dira.
      J’espère que cela vous aidera.
      Sandrino

      • Merci pour les petites précisions. Ce n’est pas que je me projette déjà, ayant bien les pieds sur terre, et je ne fais aucun film ! Quand on va se revoir, je vais lui poser clairement (et simplement) la question sur ses sentiments pour moi et un éventuel futur en commun. Elle saura aussi de visu que tant que son divorce n’est pas prononcé, et pour ne pas lui porter préjudice, si elle me déclare ses sentiments amoureux, notre relation sera (j’ai déjà un peu abordé le sujet et elle n’a pas dit non) un peu comme une amitié complice. Je ne lui forcerai pas la main. Elle a déjà très bien accepté mon amour pour elle. Donc j’en saurai plus sur le futur. Depuis que l’on se connait, on a jamais fait dans le conventionnel … Sinon, je n’ai jamais eu de relation de dépendance affective. J’ai même connue une relation de sex-friends, avec les règles établies clairement, et cela s’est super bien passé. On était presque devenu un vrai couple tout en étant indépendants (voisine d’appart, et on pouvait passer 3-4 jours sans se voir, ou même se voir sans relation sexuelle). Maintenant, je souhaiterai me « caser » avec cette amie actuelle, tout y allant par étape, en douceur, avec la même confiance qu’actuellement. Je vous tiens au courant …

      • Bonjour. J’ai fait une réponse il y a quelques jours, mais depuis, tout à évolué !!!!! Lors d’une conversation téléphonique, je lui ai redis que je l’aime, que je serai patient si elle m’aime aussi. Et là, elle m’a simplement que oui, elle m’aime mais qu’elle n’avait pas osé me le dire auparavant. On a convenu que je lui laisserai le temps de son divorce et un peu après pour s’engager à deux officiellement, tout en gardant dans un 1er temps notre indépendance (on a jamais fait dans le conventionnel depuis le début !) quelques temps (on a chacun notre boulot). Les détails seront précisés ultérieurement. Et puis la discussion, désormais ouvertement amoureuse, à bifurqué sur la question des câlins (on a décidé de se parler librement, avec les vrais mots, et sans tabou), et de sa part !!!!!. Comme je dois aller chez elle dans 1 mois pour 2 nuits, rien n’est décidé pour notre premier grimpé de rideau mais cela se fera d’ici l’été car on se verra tous les 2 WE. On laissera faire le destin et le désir commun … Je lui ai proposé le préservatif et elle est d’accord pour nos 2-3 1ères fois, mais elle préfère prendre la pilule par la suite ! Elle a beau avoir 51 ans, elle est toujours fertile de façon assez régulière, et on a pas trop envie de pouponner (elle déjà 3 enfants et va être bientôt grand-mère). Et si notre relation est toujours stable d’ici 6 mois, elle se fera ligaturer les trompes. Eh oui, la discussion est allé assez loin !!! Voilà, je voulais juste raconter cela pour prouver qu’une amie peu devenir bien plus … On se connait par le boulot depuis 3 ans 1/2 (je gérais son dossier), de façon perso depuis un peu moins de 2 ans 1/2, de façon plus complice depuis 1 an, et de façon amoureuse depuis donc peu de temps. En fait, on a laissé le temps faire les choses en douceur. Le fait de ne pas se voir a aussi sans doute contribué à cela. Et aussi le fait qu’elle ait changé de boulot il y a 10 jours pour en avoir un qui lui convient très bien. Notre relation est spéciale depuis le début, dans la confiance totale. Je dirais donc que peu importe ce que l’on recherche, il faut laisser faire le temps …

      • Bonjour Nicolas,
        c’est une bonne nouvelle.
        Je vous souhaite une belle histoire.
        A bientôt.
        Sandrino

  11. Bonjour,

    Voilà, un mois s’est passé, et … nous nous sommes vu. Les 2 jours passés ensemble n’ont été que du bonheur, et sont bien le début d’une belle histoire.
    A peine arrivé chez elle, j’ai été accueilli avec un grand sourire et un petit baiser, mais qui en disait long. Une fois dans la maison, ça a été une étreinte inattendue (je rappelle qu’elle est en instance de divorce, et que nous avions décidé de ne pas trop nous montrer au grand jour tant qu’il n’est pas prononcé … mi Juin 2019 !!!).
    Puis on a pris le temps de respirer et de se boire un petit apéro-dinatoire … au champagne. On dit que l’alcool deshinibe. C’est vrai.
    Nous n’avons pas eu le temps de terminer que nous étions déjà tel Adam et Eve. Seule une membrane de latex nous séparait … pour cette première fois, très classique.

    Après une douce nuit câline, Madame a insisté – pas longtemps – pour une petite grimpée de rideau, en douceur, pour bien se réveiller … toujours séparés par du latex (tant que rien n’est décidé, ce sera comme cela).

    Très bonne journée, dans un parc animalier, ou finalement, nous n’avons rien caché de notre amour… tout comme certains animaux, très amoureux aussi !

    Retour à la maison pour le dîner, en couple, puisque nous avons décidé de s’investir ensemble dés maintenant, et officialiser à l’été 2020 au plus tard.
    Du coup, le latex n’a plus été de mise pour la 2ème nuit … car il en aurait fallu trop (LoL) et on a fait les tests. (Madame prend la pilule et se fera ligaturer les trompes à l’automne si notre relation est toujours au beau fixe).

    2ème journée ensemble, dans la simplicité d’un couple, avec un gros câlin avant de se quitter … les larmes aux yeux.

    Et dire qu’il y a peu, nous n’étions que … des amis … Tout va très vite, mais chaque étape est réfléchie.

    Cet été, on discute du fait que l’on habite à 120km l’un de l’autre et de comment organiser notre couple jusqu’à se retrouver dans le futur sous le même toit.

    Voilà donc une belle histoire entre 2 amis depuis 3 ans, qui avaient des sentiments sans se le dire (ou presque), et qui, dès que cela a été dit, se sont trouvés et ont décidé de mettre leurs forces en commun tout de suite, ont su faire la part des choses dans les soucis de chacun, …
    Et elle va être grand-mère très bientôt. Que du bonheur en perspective pour notre 2ème vie.

    Résumé : A la question => Qu’attends t-on d’une histoire d’amour ?, je répondrais simplement : Tout est possible, même quand cela semble impossible, en douceur.

    NB : Ce petit texte reflète la réalité, et n’est pas un 1er jet, pour faire soft au max.

Comments are closed.