Connaissez-vous Mike Horn ? L’explorateur-aventurier ? On le voit dans les émissions TV Cap Horn et A l’état sauvage.

J’ai regardé son émission Cap Horn au mois de décembre. Je vous livre un passage que j’ai trouvé important dans cette émission.

Pour rappel, Mike Horn emmenait le journaliste Bernard de La Villardière dans un périple aux Philippines pendant 4 jours. Ils devaient parcourir des centaines de kilomètres sous la pluie avec un sac à dos de 12 kilos et Il n’arrêtait pas de pleuvoir.

Bernard de La Villardière se plaignait car il était fatigué et car il pleuvait tout le temps. Il en avait marre. A un moment donné, il demande à Mike Horn : « mais comment tu fais Mike, il pleut tout le temps, et toi, tu marches sans jamais te plaindre ».

Mike lui répond : « on passe son temps à perdre de l’énergie et se plaindre de choses que l’on ne peut pas changer. Moi, je prends la vie comme elle vient. Je ne peux pas empêcher la pluie de tomber. Alors pourquoi râler ? J’accepte ce que je ne peux pas changer ».

Cette phrase a résonné en moi. Elle résume ce qui fait souffrir de nombreuses personnes au quotidien.

On dépense beaucoup d’énergie à refuser quelque chose qu’on ne peut pas changer : le mauvais temps, un plan social dans son entreprise, un partenaire qui nous quitte.

On ne veut pas accepter une situation qu’on ne peut pas contrôler. Alors on souffre.

Or, ce n’est pas l’évènement en lui-même qui nous fait souffrir. C’est l’interprétation de l’évènement.

Vous ne pouvez pas être heureux si vous passez votre temps à vous battre contre des forces extérieures sur lesquelles vous n’avez pas de pouvoir.

Vous devez donc accepter ce que vous ne pouvez pas changer.

Cela ne signifie pas de baisser les bras, loin de là. Ce que vous pouvez faire, c’est de vous adapter et de voir la situation sous un angle plus positif.

Voici 3 exemples que l’on peut tous rencontrer dans notre vie.

1) On vous a quitté

On vous a quitté ? C’est triste, oui.

Mais cela signifie que votre couple ne fonctionnait pas. Cela signifie que ce n’était pas la bonne personne pour vous. Ou bien qu’il n’y avait plus assez d’amour ou d’énergie entre vous deux pour que votre histoire dure dans le temps.

Mais la fin de votre histoire d’amour n’est pas la fin de votre vie. Cela signifie que vous devez vous reprendre en mains. Vous avez d’autre histoires à vivre.

D’abord, avec vous-même. Vous devez apprendre à mieux vous connaître, apprendre à vous apprécier, à vous faire confiance et à vous épanouir personnellement, à travers des activités ou des passions.

Vous devez prendre conscience de votre importance, de votre valeur. Et c’est une démarche qui est plus facile à entreprendre lorsque l’on n’est plus en couple.

2) Il pleut tout le temps

Il pleut tout le temps ?

Oui, et c’est un processus naturel. La pluie a un rôle, elle alimente les nappes phréatiques. Cette eau nous est utile. A la faune, comme à la flore.

Elle permet de nourrir les animaux, les végétaux, les fleurs, les bois et les forêts. On en a besoin.

De plus, notre corps est composé de près de 60% d’eau. Cette eau de pluie, c’est une eau qui est aussi en nous. Nous sommes liés à cette pluie en quelque sorte.

Certes, on a moins d’énergie quand il fait gris et quand il pleut. Mais si vous voyez systématiquement la vie en gris dès qu’il fait gris, c’est qu’il vous manque quelque chose dans votre vie.

A l’heure où j’écris ces lignes, il pleut. Et je ne suis pas déprimé par ce temps. Car je suis en train de vous écrire. Je vous aide à travers mes mots.

Je suis insensible au temps car j’ai une vie personnelle intéressante. Je ne m’attache pas au temps qui fait dehors. Aujourd’hui, il pleut. Un autre jour, il fera beau. Je profiterai alors de ce beau temps quand il viendra.

Vous pouvez, vous aussi, penser de cette manière et vivre une vie plus intéressante. Il suffit de trouver ce que vous aimez faire et de le faire. Tout simplement.

Que ce soit de lire, d’écrire, de peindre, de faire de la musique, de danser, de décorer votre appartement, d’avoir un boulot intéressant ou d’aider des gens.

Toute activité qui vous permet de vous sentir bien dans votre peau et vivant.

Et vous devez également prendre conscience du rôle de la pluie dans notre écosystème. Nous avons besoin de cette pluie. acceptez-la comme faisant partie du processus naturel de la vie.

3) Votre entreprise procède à un plan social et vous en faites partie

Votre entreprise procède à un plan social et vous en faites partie ?

Oui, c’est triste. Mais c’est peut être aussi le moment de vous poser les bonnes questions :

  • Etiez-vous vraiment heureux à votre travail ?
  • Souhaitez-vous continuer à travailler dans ce domaine d’activité ?
  • Souhaitez-vous continuer à travailler pour des entreprises qui procèdent à des plans sociaux ?
  • N’est-ce pas l’opportunité de vous reconvertir et vous réorienter vers un métier plus épanouissant et en cohérence avec vos valeurs ?

Posez-vous les bonnes questions et procédez à une démarche d’introspection. Vous pourriez alors être surpris des opportunités de nouvelles vies qui s’offrent à vous si vous voyez cette situation sous un autre angle.

Comment percevoir les évènements de vie de manière positive ?

Parfois, on est triste car on subit un évènement. On pense ne pas avoir le choix. Oui, vous n’avez pas le choix de rester dans une entreprise qui ne veut plus de vous. Vous n’avez pas le choix de subir la pluie qui tombe. Vous n’avez pas le choix de revenir avec un ex qui ne veut plus de vous.

Mais vous avez le choix entre vous plaindre, ou alors de rebondir et faire des choix positifs pour votre vie.

On peut percevoir des évènements de la vie de manière négative ou positive. C’est nous qui ressentons les choses, qui les percevons à notre manière.

Vous avez le pouvoir de vivre des évènements de manière négative, à broyer du noir. Ou bien de manière positive, en capitalisant sur la difficulté pour rebondir de manière active et positive afin d’atteindre une meilleure vie, plus belle et plus épanouie.

J’ai déjà été quitté. Mes premières ruptures, j’étais au bord du désespoir. Aujourd’hui, je suis en couple et heureux. Il faut toujours y croire, ne jamais se laisser abattre et savoir rebondir pour être plus heureux.

J’ai déjà quitté une entreprise via un plan social. J’y travaillais en tant que salarié depuis 11 ans. Ca a été le meilleur évènement de ma vie. Celui où tout a basculé. Je me suis lancé dans une nouvelle vie avec de nouveaux projets bien plus épanouissants que lorsque j’étais salarié. Et je ne serais probablement pas là aujourd’hui en train de vous écrire si je n’avais pas connu cet évènement.

Comme vous le constatez, nous connaissons tous les mêmes situations, les mêmes pertes. mais nous ne réagissons pas tous de la même manière.

Vous devez penser et agir différemment.

Donc, profitez de ces moments difficiles pour vous poser les bonnes questions. Profitez-en pour définir ce que vous souhaiteriez dans le futur et arrêtez de perdre votre énergie à regretter votre passé.

Utilisez cette énergie pour décider de votre futur.

Rebondissez et visez une vie meilleure et plus épanouie.

Vous en êtes capable. On en est tout capable.

Et tout commence aujourd’hui avec cette phrase que vous devez garder à l’esprit : j’accepte ce que je ne peux pas changer. Je m’adapte et je rebondis.

Ecrivez-le sur un Post-it et collez-le quelque part chez vous, bien en évidence.

Aujourd’hui, je vous invite à voir votre vie de manière différente, plus positive, plus active, plus proactive.

Ne vous laissez pas malmener par les situations que vous subissez.

Prenez des décisions, bougez-vous et reprenez le contrôle de votre vie en mains.

Un avis ? Une question ? Un commentaire ? Laissez un message ci-dessous.

Lien utile : le site de Mike Horn.

Je m'appelle Sandrino. Je suis sophrologue et coach en relations amoureuses depuis 2012. J'aide des femmes et des hommes de tout âge à mieux vivre leurs relations amoureuses et personnelles.J'ai connu de nombreuses histoires et de nombreuses ruptures douloureuses. Je suis maintenant en couple depuis 10 ans et l'heureux papa d'un bébé de 2 ans.

12 Commentairs

  1. Que dire de plus Sandrino,
    Oui toutes les réponses sont en nous.
    Au dessus des nuages le soleil luit en permanence. Il fait très froid. Et bien faisons comme les animaux. Repos en attendant des jours meilleurs. Pour ma part lorsqu’une relation ne me convient pas ou plus je pars. Inutile de broyer du noir. Il y a des dizaines de personnes qui me correspondent sur terre . Vivons, aimons la vie et pourtant j’en ai bavé bien plus que la plupart mais c’était mon destin. Et mes vrais amis et très bonnes relations passées sont toujours là pour moi.
    Bises à toutes et tous.

  2. Bonjour
    Tout a fait vrai ce que vous écrivez mais à la retraite on fait un point sur sa vie et on se demande à quoi on va être utile maintenant!!!
    Oui on a le temps et il faut en profiter.
    Mais je suis une femme de 66 ans et je vois mon visage qui change!!!
    J aimerai me trouver belle et même si j ai plein d énergie il y a des moments je me demande pour qui et pour quoi.
    Merci de vos conseils
    Belle journee

    • Bonjour Catherine,

      Vous évoquez 2 choses qui ne sont pas liées :

      1) à quoi allez-vous être utile maintenant que vous êtes à la retraite ?
      Ce que je comprends, c’est que vous ne vous sentez pas utile maintenant que vous ne travaillez plus. Vous trouviez un sens à votre vie dans votre travail. Mais cette approche est mauvaise. Ce n’est pas votre travail ou votre âge qui définissent votre utilité. C’est ce que vous faites de votre temps. Et vous avez aujourd’hui le choix de faire ce que vous souhaitez.
      On peut trouver un sens à sa vie à tout âge et surtout, en dehors d’un couple. Qu’aimez-vous dans la vie ? Qu’aimiez-vous quand vous étiez enfant ? Est-ce qu’il y a des sujets qui vous intéressent et auxquels vous pourriez passer du temps personnel maintenant que vous en avez ? Est-ce que vous pouvez être utile, via vos connaissances, votre temps ou votre expérience, à des personnes qui en ont besoin ? Bref, quand on a du temps et la volonté, on peut soit pratiquer une passion, soit aider des gens d’une manière ou une autre (ce que je fais aujourd’hui en vous écrivant en est un exemple). Donc, ne pensez pas que vous n’êtes d’aucune utilité 🙂

      2) la beauté de votre visage :
      On vieillit tous. C’est la vie. Il faut l’accepter. Mais vous êtes bien plus qu’un simple visage et qu’un corps. Si vous vous définissez par votre beauté, il est tout à fait normal que vous n’ayez plus d’énergie car la beauté n’est pas éternelle. Vous avez probablement négligé la belle personne que vous êtes à l’intérieur. Pour qui être belle ? Pour vous en premier lieu. pour vos amis, pour les gens qui vous aiment et vous apprécient. Pourquoi être belle et pleine d’énergie ? Pour faire ce que vous avez envie de faire. Je vous conseille un travail d’introspection à l’écrit. Trouvez les ressources qui sont cachées en vous. Elles sont présentes mais vous ne les voyez pas. Vous pouvez aussi faire appel à un coach de vie.

      A la retraite, c’est une vie qui s’arrête…. et une nouvelle qui est à construire. Et c’est à vous de décider de ce que vous souhaitez maintenant que vous pouvez prendre des décisions.

      Je vous souhaite une belle journée.

      Sandrino

    • Bonjour,
      Tout est possible. Mais ce n’est pas la bonne question à vous poser.
      La question est : pourquoi est-ce que cela fait un an que vous l’attendez ?
      Sandrino

  3. Bonjour
    Eh oui il faut bouger se motiver c’est la même chose que lorsqu’on est malade. J’ai eu un cancer et lors des chimios je visualisais les produits détruire les cellules cancéreuses dans mon corps. Cela ne m’a pas empêché d’avoir des nausées mais j’ai gagné et lorsque j’ai un problème maintenant je me dis « tu es la plus forte ».

    • Bonjour Murielle,
      Merci pour votre témoignage. Nous avons tous une force en nous et de nombreuses ressources. Le souci, c’est que de nombreuses personnes n’en sont pas conscientes.
      Je vous souhaite une bonne journée.
      Sandrino
      PS : visualisation de sophrologie ?

  4. Merci Sandrino pour cet article, meilleurs voeux 2019
    ci-dessous , en écho à votre article, une citation très connue et toujours autant d’actualité sur le thème du changement et sur la nécessité parfois d’accepter ce qui ne peut être changé:
    « que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être, mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre »
    dixit Marc Aurèle (empereur et philosophe romain)
    bonne journée

    • Bonjour Benedicte,
      Merci pour cette citation. Elle a d’ailleurs été reprise par l’association des alcooliques anonymes. C’est en quelque sorte leur mantra.
      Bonne journée et à bientôt.
      Sandrino

  5. Bonjour Sandrino.
    Je suis une femme de 34 ans totalement perdue. Je sors d’une relation avec des hauts et des bas qui a duré 3 ans. Les moments que je partageais avec mon ami étaient agréables mais la vie qu’on menait était de plus en plus difficile à supporter. Nous avons vécu 1 an et demi ensemble puis il a du retourner vivre chez son père pour avoir assez de place pour récupérer la garde de ses enfants (50km de chez moi). Après des batailles et de nombreux coups bas de la part de son ex foldingue et dangereuse, le juge a décidé que la mère ne pouvait plus s’occuper des enfants. Un combat qui me faisait mal au ventre quotidiennement se terminait et un autre commençait. Tant qu’il se battait pour ses enfants il aurait été mal perçu qu’il se batte pour la maison. Là il paie 1000 euros par mois de remboursement alors qu’un jugement dit qu’elle doit en payer la moitié et elle a mis des copains à elle dans la maison sans demander l’avis de mon ancien am donc il paie seul le logement de gens qu’il ne connait pas et ça bloqué bcp de chosesi. On a fait intervenir huissier, notaire et maintenant ce sera sûrement avocat. La situation est très lourde. Je disais souvent que j’en souffrais. Dernièrement mon ancien beau père a dit à son fils qu’il devrait tout faire pour récupérer la maison, y vivre pour la remettre en état puis la revendre. La maison est à 100 km de chez moi. Au début de notre relation, imon ancien compagnon m’avait dit que ça ne l’embetait pas de changer de travail et de venir s’installer avec moi. Aujoird’hui, il voit des intérêts dans son emploi (et pour garder les enfants, salaire) et sa situation financière ne lui permet pas de prendre un risque. La situation est devenue de plus en plus pesante et j’ai dit que s’il retournait dans cette maison, s’il s’éloignait encore un peu plus, autant nous séparer, c’était la goutte de trop. Il m’a dit plusieurs fois qu’on allait trouver une solution. J’ai eu besoin de prendre mes distances pour me retrouver, faire des choses pour moi. On ne se voyait que le weekend et comme on a chacun d’eux enfants, on était déjà bien occupés. Cette relation me rendait malheureuse à cause de la situatio pas à cause de luin. Lui m’a ensuite dit qu’il était perdu, qu’il ne voyait plus d’issue. Notre situation a été trop dure, on n’a pas survécu. J’aurais continué en souffrant encore un peu mais lui a dit stop. Depuis je réfléchis, retourner tout dans tous les sens et la seule conclusion à laquelle j’arrive c’est que je l’aime. Je crois qu’il a besoin de régler son histoire de maison seul. Il m’a dit qu’il allait en faire son combat et il va falloir qu’il ait beaucoup de courage pour affronter la malade qui pique des crises d’hystérie dès qon la contredit (voire menace de s’en prendre à la vie des enfants… Oui c’est vraiment une grande malade mais on ne peut rien fair pour la dégager). J’ai l’impression qu’il pense encore à moi mais il m’a dit que je méritais mieux que ce qu’il avait à offrir, qu’il ne devait plus me faire perdre mon temps. Je suis perdue. Il doit venir chez moi samedi pour récupérer ses dernières affaires. J’appréhende énormément. Je ne sais pas quelle attitude adopter. Malgré la grande malade qui est sortie de la vie, je e me sens pas mieux. La séparation est récente (2 semaines) mais je crois que ce n’est un manque de lui… ça fait 1 an qu’on ne vit plus ensemble… Mais je ne me vois avec personne d’autre alors que j’ai toujours eu l mauvaise habitude de me réconforter d’une peine amoureuse dans les bras d’un autre.
    Merci d’avance pour votre aide.
    Charlotte

    • Bonjour Charlotte,
      La situation est complexe et il n’y a pas de solution simple puisque le problème est externe à votre couple.
      Actuellement, cet homme est investi dans un combat avec son ex-femme, mais il doit aussi faire des choix personnels (ce n’est pas son père qui doit lui dire ce qu’il doit faire).
      Et pendant ce temps-là, vous souffrez sans ne pouvoir rien faire.
      Donc, si vous vous aimez, vous avez deux choix :
      1) rester ensemble mais mettre votre couple de côté le temps qu’il résolve son problème
      2) arrêter votre histoire pour arrêter de souffrir de cette situation et afin de pouvoir vous focaliser sur votre vie (et qui sait, revenir peut être ensemble dans le futur s’il s’y prête et que vous en avez toujours envie)

      C’est un choix personnel. Il faut simplement que ce choix vous permette d’être heureuse ou de vivre le plus sereinement possible au quotidien. Car vous avez des enfants. Et il ne faut pas que cette situation ait un impact sur toute votre famille.

      J’espère que cela vous aidera.

      Sandrino

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here