Ce que cache votre gentillesse…

Êtes-vous un homme gentil ou une femme gentille ? 

Est-ce que c’est par ce mot que vos amis et vos proches vous définissent ?

Et pourquoi êtes-vous quelqu’un de gentil ? 

Que cache votre gentillesse ?

C’est une question qui peut paraître surprenante à prime abord.

Je vous la pose car on ne remet pas forcément en question nos qualités, comme la gentillesse.

Alors que la gentillesse cache parfois autre chose.

Et elle peut alors devenir notre talon d’Achille.

Vous êtes peut-être gentil parce que vous appréciez la douceur des rapports humains et l’entraide. 

Ou vous êtes peut-être gentil parce qu’on vous a éduqué à l’être.

Ou peut-être que votre gentillesse cache autre chose. 

Vous êtes peut-être gentil parce que vous avez besoin d’être aimé et apprécié par les autres.

Vous êtes peut-être gentil parce que vous avez peur d’être rejeté par les autres.

Posez-vous la question : pourquoi suis-je quelqu’un de gentil ?

Prenez quelques minutes pour répondre à cette question car elle est importante.

Est-ce que cette gentillesse vous pose problème dans votre vie amoureuse, amicale ou professionnelle ?

Si votre gentillesse pose parfois problème dans votre vie, alors cela signifie qu’elle cache quelque chose.

Par exemple si vous ne savez pas dire non ou si vous avez des difficultés à refuser un service à quelqu’un sans vous sentir coupable.

C’était mon cas dans le passé : j’étais incapable de dire non

Je pensais que c’était lié à ma gentillesse.

Mais ce n’était pas de la gentillesse, c’était de la peur.

Je n’arrivais pas à dire non et j’étais incapable de refuser un service parce que j’avais peur.

Cela n’a rien à voir avec de la gentillesse.

Je n’en étais pas conscient à cette époque-là.

Et c’est peut-être également votre situation. 

Vous avez peur qu’on ait une mauvaise opinion de vous, qu’on pense du mal de vous, qu’on ne vous apprécie plus.

Et au plus profond de vous, vous avez peur qu’on ne vous aime plus.

femme trop gentille

Donc, vous continuez à faire ce qu’on attend de vous.

Vous vous oubliez dans vos relations et vous faites tout pour les autres sans penser à vous.

Parfois, vous en avez marre qu’on profite de vous, alors vous dites non.

Mais vous avez alors l’impression de ne pas être quelqu’un de gentil, de ne plus être quelqu’un de «  bien » .

Comme si changer de comportement remettait en question votre identité d’homme gentil ou de femme gentille.

Et c’est la raison pour laquelle de nombreuses personnes se font manipuler dans leurs relations.

On profite d’elles.

En amour, en amitié, au travail. 

Et c’est peut-être votre cas.

Vous aidez tous vos amis à déménager mais, pas de chance, personne n’est disponible quand vous déménagez.

Vos collègues de bureau vous sollicitent et vous apprécient quand vous les aidez. 

Mais quand ils vont boire un verre après le travail entre eux, bizarrement, ils ont oublié de vous inviter.

Et que dire de vos rencontres amoureuses où vous plaisez dans les premiers rendez-vous mais vos partenaires vous disent qu’ils n’arrivent pas à tomber amoureux de vous.

Vous savez que votre gentillesse vous pénalise.

Mais vous n’arrivez pas à changer. 

Vous n’arrivez pas à vous affirmer.

Car vous pensez qu’on ne vous aimera plus.

Comme si on vous aimait juste parce que vous étiez quelqu’un de gentil.

C’est faux.

Et c’est même le contraire : on aime les gens qui s’affirment et se respectent.

On les respecte pour ça.

J’ai mis du temps à le comprendre.

Dans mon passé, j’étais l’homme gentil.

Si vous demandiez à mes amis « Comment il est Sandrino ? », ils vous répondaient « Il est gentil ! » .

J’étais fier de ma gentillesse. 

C’était mon identité.

Aujourd’hui, j’ai changé.

J’ai remplacé la gentillesse par l’entraide et la bienveillance.

Les notions sont proches mais elles sont différentes.

J’aide les gens et je suis bienveillant avec eux car j’aime le faire.

Je ne le fais pas pour être aimé.

Aujourd’hui, je ne suis plus un homme gentil. 

Je suis un homme authentique.

Et c’est ce qui a transformé ma vie, mes relations amicales et mes relations de couple.

A vous maintenant.

Si vous êtes quelqu’un de gentil, de très gentil, de trop gentil, je vous invite à être plus authentique dans vos relations.

Si vous rendez service à quelqu’un, faites-le par plaisir et non pas par peur.

Et gardez à l’esprit que la gentillesse n’est pas votre identité.

C’est juste une de vos caractéristiques que vous devez équilibrer.

C’est ce qui vous permettra de vivre des relations plus saines et plus authentiques.

Si vous avez apprécié cet article, partagez-le à des ami(e)s qui en auraient besoin.

Vous pourriez également être intéressés par les articles :

A propos de l'auteur

Sandrino MANCINELLI

Sandrino Mancinelli est coach certifié, spécialiste des relations amoureuses. Il est l'auteur du livre Rupture amoureuse - le début d'une nouvelle vie ainsi que de la petite boite pour attirer l'amour à soi.

{"email":"Adresse email invalide","url":"adresse du site web invalide","required":"Un champ obligatoire n'a pas été rempli"}
>
Send this to a friend