Comment avoir une bonne estime de soi ?

Comment avoir une bonne estime de soi ?

C’est la question à laquelle je réponds dans cet article. J’évoquerai également la confiance en soi et l’amour de soi, ainsi que leurs différences.

L’estime de soi, c’est quoi ?

Tout d’abord, qu’est-ce que l’estime de soi ?

C’est tout simplement l’image que l’on a de nous-même, la valeur que l’on se donne, ou disons plutôt celle que l’on croit avoir.

Et j’ai bien dit « celle que l’on croit avoir » car cette valeur est totalement fictive.

C’est nous qui avons défini cette valeur de manière inconsciente à travers notre parcours de vie et particulièrement lors de notre enfance (J’expliquerai un peu plus loin comment se crée l’estime de soi).

Quelle est la différence entre estime de soi et confiance en soi ?

L’estime de soi, c’est l’opinion que j’ai de moi-même (suis-je quelqu’un de valeur ou pas ?)

La confiance en soi, c’est l’opinion que j’ai sur mes compétences (suis-je capable de faire cela ?)

On pourrait aussi le dire différemment :

L’estime de soi, c’est le domaine de « l’Être » : qui suis-je ?

La confiance en soi, c’est le domaine du « Faire » : qu’est-ce que je sais faire ?

La différence, c’est que l’estime de soi vous concerne de manière globale, alors que la confiance en soi est variable selon les domaines.

Exemple pour la confiance en soi : je peux avoir totalement confiance en ma capacité à écrire de bons articles, mais manquer de confiance en moi sur ma capacité à parler en public.

Bien entendu, l’estime de soi a un impact sur la confiance en soi et vice-versa.

Si j’ai une bonne opinion de moi et de qui je suis (estime de soi), je vais sans doute oser aller parler en public, alors que si je n’ai pas une bonne estime de moi (et que je suis donc plus « vulnérable » au regard des autres), je ne tenterai pas ma chance.

Si j’ai une bonne estime de moi, je me permettrai donc de faire plus de choses dans ma vie (le « faire ») et cela développera ma confiance en moi et mes capacités à entreprendre de nouveaux projets ou nouvelles activités par exemple.

Pour moi, estime de soi et confiance en soi sont donc différents mais indissociables.

La question la plus importante n’est donc pas : est-ce que je suis capable de parler en public ? Mais plutôt : est-ce que je vais m’autoriser à le faire et me donner les moyens de réussir à être fier de moi en le faisant ?

Quelle est la différence entre estime de soi et amour de soi ?

On me demande souvent la différence entre estime de soi et amour de soi.

J’estime qu’ils sont indissociables.

L’amour de soi, c’est l’amour qu’on se porte, que l’on se donne.

Et l’amour qu’on se porte dépendra de l’estime qu’on se porte.

S’aimer, c’est avoir une attitude bienveillante envers soi-même.

Si on ne s’estime pas, il est difficile de s’aimer.

Donc, apprendre à s’aimer et développer une bonne estime de soi, peuvent être considérés comme similaires.

Qu’est-ce qui fait qu’on a une haute ou basse estime de soi ?

L’estime de soi, c’est à dire l’image que l’on a de qui nous sommes, se construit avant l’âge de 6-7 ans.

C’est l’âge à laquelle l’estime de soi se construit chez l’enfant, à travers le regard et comportement de ses parents mais aussi à travers l’interprétation qu’il fait des évènements qu’il rencontre dans sa vie.

Si vos parents ont toujours été présents, attentionnés, valorisants pour vous à cet âge là, il y a plus de chance pour que vous ayez développé une bonne estime de vous.

Si vos parents vous ont délaissés, abusés, maltraités, il est probable que ce soit le contraire qui se soit produit, c’est à dire que vous ayez une basse estime de qui vous êtes.

Ce processus est tout à fait compréhensible : vous vous construisez en tant qu’individu à travers les personnes qui vous sont le plus importantes : vos parents.

Rappelez que l’être humain définit sa réalité à travers ce qu’il voit et ce qu’il en déduit.

Si enfant, ils vous traitaient avec considération, vous en avez déduit que vous aviez de la valeur, que vous étiez important.

S’ils vous traitaient mal, comme si vous ne valiez rien, vous pourriez en déduire que vous ne valez rien.

Et ces postulats de base vous suivront de manière inconsciente toute votre vie, jusqu’à ce que vous faisiez un travail sur vous pour venir déconstruire ce que l’on appelle « les croyances négatives » sur vous-même.

Comment savoir si j’ai une bonne estime de moi ?

Tout d’abord, une précision : ne voyez pas l’estime de soi et la confiance en soi de manière « tout ou rien ».

Il n’y a pas les gens qui s’estiment et ceux qui ne s’estiment pas, les gens qui ont totalement confiance en eux et ceux qui n’ont pas confiance en eux.

Il y a des nuances et ne vous définissez pas à travers cette notion d’estime de soi et confiance en soi en ces termes.

Par exemple, aujourd’hui, j’estime être quelqu’un de valeur de manière inconditionnelle. J’ai aussi confiance en mes capacités à apprendre de nouvelles compétences, à entreprendre des activités nouvelles, et à voir les échecs comme de simples obstacles qui représentent des expériences.

Sur le papier, j’ai une bonne estime et confiance en moi.

Dans les faits, je ne m’autorise pas systématiquement à être moi-même et je peux éviter de dire des choses sur Youtube pour éviter de « me faire remarquer ».

En d’autres termes, je suis encore attentif et sensible d’une certaine manière au regard des autres.

Alors même que je sais qui je suis, je sais que j’ai de la valeur et une partie de moi se fout de ce que pourraient penser une minorité de personnes à mon sujet.

En résumé, ne voyez pas l’estime et la confiance en soi comme des domaines que l’on a ou que l’on n’a pas.

Venons-en au sujet principal : comment savoir si j’ai une bonne estime de moi ?

Pour cela, répondez à ces questions :

Est-ce que je pense que je suis quelqu’un de bien ? Quelqu’un de valeur ?
Est-ce que je mérite d’être heureux ?
Est-ce que je suis aussi bien que les autres ou moins bien que les autres ?

Si vous répondez oui à ces questions, c’est bon signe.

Si ce n’est pas le cas, il est probable que vous n’ayez pas une bonne image de vous-même.

Qu’est-ce que l’estime de soi conditionnelle ?

Il se peut que vous pensiez avoir une bonne image de vous mais que l’estime que vous vous portiez soit conditionnelle.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Et bien que tant que tout va bien dans votre vie, vous avez une bonne image de vous-même, ou du moins, vous ne vous posez pas de questions sur vous-même car tout va bien.

Mais si quelque chose vient ternir l’image de ce joli tableau, vous remettiez en question qui vous êtes, votre valeur.

Exemple : vous avez un·e partenaire, deux enfants magnifiques, un super boulot. Vous avez des amis. Tout est parfait. Vous ne vous posez pas de questions.

Demain, vous vous faites licencier du jour au lendemain de manière ingrate sans avoir fait d’erreur.

Si vous vous aimez de manière inconditionnelle, vous serez touché par cet évènement, cela pourrait vous mettre un coup au moral. Mais vous ne remettrez pas en question votre valeur.

Si vous vous aimez de manière conditionnelle, vous pourriez considérer (inconsciemment) que vous n’avez pas de valeur puisqu’on vous a licencié de cette manière-là.

Peut-être même que cet évènement professionnel pourrait raviver en vous une scène de votre enfance où vous vous étiez senti traité de cette manière-là, sans considération.

Vous pourriez connaître une dépression car cela remettrait en question qui vous êtes, votre valeur, et l’image que vous avez de vous-même.

Autre exemple plus classique : votre femme vous quitte pour un autre, après 15 ans de relations.

Nous serions tous touchés par cet évènement. C’est normal. Il n’est jamais agréable de se faire quitter par quelqu’un qu’on aime et avec qui on a partagé de nombreuses années de notre vie.

Nous sommes tous touchés mais celui qui a une estime de soi inconditionnelle rebondira plus facilement que celui qui fait dépendre l’estime qu’il se porte de sa situation.

Estime de soi inconditionnelle : je m’estime quoi qu’il arrive.
Estime de soi conditionnelle : l’estime que je me porte dépend de ma situation externe (suis-je aimé ? ai-je un travail valorisant ? Que pensent les autres de moi ? )

En d’autres mots, il y a celui qui puisera sa valeur à l’intérieur de lui.

Et l’autre qui déterminera sa valeur selon sa situation et le regard des autres.

Encore une fois, ne voyez pas ce concept comme « conditionnel ou inconditionnel », « blanc ou noir ».

Il y a des personnes qui penchent du côté de l’estime conditionnelle et d’autres qui penchent du côté de l’estime inconditionnelle.

Et c’est lors des situations difficiles de la vie que l’on repère ceux qui sont dans l’estime conditionnelle, car ce sont ces personnes qui auront le plus de mal à s’en remettre et à faire preuve de résilience.

Comment développer l’estime de soi ?

Le travail d’introspection aide à développer l’estime de soi

On me demande souvent : comment avoir une bonne estime de qui je suis, comment avoir une bonne image de moi, comment apprendre à m’aimer, comment m’aimer ?

Estime de soi, amour de soi, confiance en soi, ce sont avant tout des concepts généraux.

Afin de développer l’estime de soi, il faut surtout identifier les pensées et comportements qui vous portent préjudice et qui sont une marque d’un désamour pour vous-même.

Quelqu’un qui a une basse estime d’elle, aura tendance à adopter des comportements à la hauteur de ce qu’elle pense d’elle-même.

Si je pense que je suis nul, je vais me comporter (inconsciemment) comme quelqu’un de nul, et j’aurai le résultat associé à mon comportement.

Si je pense que je ne suis pas quelqu’un de bien ou que je suis moins bien que les autres, je vais avoir tendance à me critiquer négativement, à me rabaisser, à me laisser humilier ou à ne pas me faire respecter.

Les autres me traiteront mal ou avec peu d’égards, et j’en conclurai que je ne suis pas quelqu’un de bien ou de valeur.

C’est un cercle vicieux.

Un cercle vicieux qu’il faut arrêter d’entretenir.

Si vous pensez que vous n’avez pas de valeur depuis votre enfance, que vous avez répété le même comportement pendant des décennies, qui vous a confirmé (d’après vous) que vous n’aviez pas de valeur, cette croyance sera ancrée en vous.

Pour inverser la tendance, il faut casser le cercle vicieux et transformer l’opinion que vous avez de vous-même.

Cela se traduit par des actions d’introspection (pour mieux comprendre et modifier votre perception de vous-même) et des actions concrètes visant à vous épanouir et vous développer.

Voici des actions qui vous aideront à développer l’estime que vous vous portez :

  • Identifier les croyances négatives que vous entretenez sur vous-même et les déconstruire (c’est à dire prendre conscience qu’elles sont fausses)
    • Exemple : suis-je vraiment moins bien que les autres ? Pourquoi est-ce que je pense cela de moi ? D’où me vient cette croyance ? Ai-je envie d’y croire ? Par quelle croyance positive puis-je la remplacer ? Et comment dois-je me comporter dans ma vie pour incarner cette nouvelle croyance ?
  • Arrêter de faire dépendre votre valeur (c’est à dire qui vous êtes) de vos réussites (c’est à dire de ce que vous faites)
    • Exemple : ce n’est pas parce que j’ai loupé quelque chose que je ne suis pas quelqu’un de valeur.
  • Prendre soin de vous au quotidien pour démontrer que vous êtes quelqu’un de valeur
  • Adopter des comportements dont vous pourrez être fier
    • Exemple : arrêter de vous mettre en couple avec des personnes qui vous maltraitent
  • Vous traiter comme votre meilleur ami. Car vous aimez vos amis, même s’ils sont imparfaits. Alors pourquoi ne serait-ce pas le cas pour vous ?
  • Arrêter de vous juger négativement, c’est à dire faire taire le « critique intérieur » qui vous rappelle systématiquement que vous n’êtes pas quelqu’un de bien ou quelqu’un de valeur
  • Accepter d’être imparfait

Notez un élément important : ce n’est pas parce que les autres vous aiment que vous êtes quelqu’un de bien. Vous êtes quelqu’un de bien parce que vous le pensez, hors des circonstances et du regard des autres.

Je pense que le changement passe avant tout par une démarche d’introspection et de développement personnel, plus que par des actions visant à se prouver quelque chose.

Vous pouvez bien sûr initier ce travail seul.

Mais vous le savez, changer l’image que vous avez de vous sera plus efficace et rapide si vous êtes accompagné.

Pourquoi ?

Parce que si vous avez une mauvaise image de vous, que vous essayez de changer seul, vous pourriez rapidement vous démotiver.

Vous aurez tendance à vous saboter (ce qui est « logique » si vous avez une basse estime de vous) et à baisser les bras.

Vous penserez alors qu’une fois de plus, vous n’êtes pas à la hauteur et vous resterez dans ce cycle vicieux visant à confirmer la mauvaise image que vous avez de vous-même.

C’est pour cette raison, qu’il est difficile de changer l’image que l’on a de nous-même lorsqu’on s’y prend seul.

A travers un accompagnement, vous bénéficierez d’un coach ou thérapeute qui vous aidera, grâce à son regard extérieur, à vous accepter telle quelle, sans jugement et avec bienveillance.

Vous pouvez bien sûr choisir un coach ou thérapeute près de chez vous en présentiel ou en ligne. Ce qui est important, c’est de choisir une personne avec qui vous vous sentirez en confiance.

Si vous souhaitez que je vous accompagne sur cette thématique, voici ma page de coaching.

Et si vous souhaitez une alternative moins onéreuse que des séances de coaching, je vous renvoie vers mon programme de transformation « 4 mois pour transformer votre vie amoureuse« .

Ce programme représente la meilleure alternative au coaching privé car il constitue une démarche de développement et de changement et comprend des coaching de groupe en live et en vidéo où vous pourrez me poser des questions et échanger avec d’autres élèves afin de vous encourager mutuellement.

A vous maintenant : avez-vous répondu aux questions de l’article ? Est-ce que je pense que je suis quelqu’un de bien ? Quelqu’un de valeur ? Est-ce que je mérite d’être heureux ? Est-ce que je suis aussi bien que les autres ou moins bien que les autres ?

C’est à vous ! Laissez un commentaire ci-dessous.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Les champs obligatoires sont le prénom et l'email. Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement. 

{"email":"Adresse email invalide","url":"adresse du site web invalide","required":"Un champ obligatoire n'a pas été rempli"}
Send this to a friend