Ne manquez plus aucun article !

Comment apprendre à s’aimer ?

Comment apprendre à s’aimer ?

Comment apprendre à s’estimer ?

C’est l’objet de cet article.

Comment reconnaît-on quelqu’un qui s’aime ?

Tout d’abord, comment reconnaît-on quelqu’un qui s’aime, et comment le distingue-t-on de quelqu’un qui ne s’aime pas ?

Quelqu’un qui s’aime, c’est quelqu’un qui ne se remet pas en question dès qu’on lui fait une remarque ou dès qu’il connait une difficulté dans sa vie.

C’est quelqu’un qui peut supporter la critique et le regard des autres car il sait que sa valeur n’est pas liée à ce que pensent les autres.

Il peut aussi échouer dans différents domaines de sa vie sans que cela remette en question qui il est.

Car il sait que pour connaître des réussites, il faut aussi connaître des échecs.

C’est quelqu’un qui pourra être triste d’une rupture mais qui ne sombrera pas dans la détresse.

Car intérieurement, il sait qu’il a de la valeur. Il sait qu’il peut vivre seul.

Il sait qu’il retrouvera quelqu’un. Il a confiance en lui et en ses capacités pour rebondir.

C’est quelqu’un qui sait donner de l’amour aux autres mais qui ne s’oublie pas dans la relation.

C’est quelqu’un qui ne se laissera pas guider par ses émotions uniquement. Il prendra ses décisions de manière équilibrée, ce qui lui évitera souvent les mauvaises décisions d’ailleurs.

C’est quelqu’un qui sait parfaitement distinguer l’amour de l’état amoureux.

Pour cette raison, il peut avoir un coup de coeur pour quelqu’un mais il ne pensera pas que c’est la partenaire de sa vie alors qu’il vient de la connaître.

Il sait que pour aimer quelqu’un, il faut apprendre à la connaître pour l’apprécier puis l’aimer.

En résumé, c’est quelqu’un qui vit l’amour dans l’équilibre, qui sait donner et recevoir. C’est quelqu’un qui ne se remet pas en question à la moindre difficulté.

Ce n’est pas quelqu’un de parfait. Certains évènements de la vie peuvent le toucher.

Mais il le vivra avec plus de recul et sérénité que quelqu’un qui ne s’aime pas.

La cause du manque d’amour pour soi-même

Tout d’abord, si vous ne vous aimez pas, il me paraît important de comprendre la cause de ce désamour et de ce manque d’estime de soi.

Pour être en mesure de développer l’amour de soi, il est donc utile de connaître l’origine du manque d’amour pour soi-même.

Et à vrai dire, il n’y a pas de hasard : le manque d’amour de soi prend sa source dans le passé.

Et plus précisément dans la petite enfance et enfance.

A la source d’un manque d’estime de soi, ce sont des évènements ressentis et interprétés par l’enfant que nous étions, qui ont généré ce manque d’amour pour soi.

Et c’est dans la sphère familiale qu’ils prennent naissance.

Car c’est dans les premières années de votre vie que vous construisez votre identité, votre personnalité, l’opinion que vous avez de vous-même.

Et en conséquence de cette opinion sur vous-même, vous développerez des comportements visant à vous adapter au contexte que vous vivez.

C’est donc à ce moment précis que vous construisez l’estime que vous vous portez.

C’est à ce moment précis où vous vous attribuez une valeur, équilibrée ou plus basse que les autres.

L’impact du manque d’amour de soi

Le souci, à l’âge adulte, c’est qu’on adopte souvent des comportements qui nous nuisent, sans comprendre la cause de ces comportements.

Nous prenons les mauvaises décisions. Nous attribuons notre malheur et nos ressentis aux autres, alors que la source de notre souffrance est intérieure.

Elle est liée à la mauvaise estime que l’on a de nous-même.

Mais nous en sommes rarement conscients.

Je le vois dans mes coaching lorsque des personnes vivent des situations difficiles, des ruptures par exemple.

Toute leur énergie est vouée à la récupération de leur ex.

Ou bien elles se perdent dans les détails de leur relation avec leur ex, en pointant du doigt ce qu’elles auraient dû faire ou ne pas faire pour que leur partenaire restent avec elles.

Mais le fond du problème, souvent, ce n’est pas leur ex.

Ce n’est pas leur histoire avec un partenaire.

Le fond du problème, ce qui a causé la rupture, c’est le manque d’amour pour elles-mêmes.

En coaching, les femmes et hommes qui me consultent ont souvent pour objectif de récupérer leur ex.

Mais avant de pouvoir récupérer leur ex, il convient très souvent de se récupérer soi-même.

Car les difficultés en relations amoureuses sont étroitement liées à l’estime qu’on se porte.

Puisque lorsqu’on ne s’aime pas, il est difficile de se faire aimer.

Il est difficile d’être soi-même.

Il est difficile de vivre la relation dans la sérénité.

Lorsqu’on ne s’aime pas, on aime l’autre de manière disproportionnée.

On s’oublie dans la relation.

Et ces personnes qui viennent en coaching, elles ont souvent passé leur vie à s’oublier.

Il faut donc apprendre à ne plus s’oublier.

Et c’est difficile lorsqu’on s’est tourné le dos toute notre vie.

Lorsqu’on pense, depuis toujours, que la source unique de notre bonheur, c’est l’autre.

Lorsqu’on pense que notre valeur est liée à ce que les autres pensent de nous.

Comprendre notre histoire pour mieux s’aimer

Si on souhaite apprendre à s’aimer, il faut donc changer de paradigme et faire un travail sur soi.

Un travail personnel pour apprendre à se reconnecter à qui on est.

On découvrira des choses peu sympathiques, des choses qu’on savait parfois mais que l’on n’a jamais voulu prendre en considération.

Ou des évènements importants de notre passé que l’on a sous-estimé.

Il est donc important de faire un travail de recherche pour comprendre comment s’est construit ce manque d’estime et de confiance en soi.

On découvrira alors le concept de blessures.

Blessure d’abandon, blessure de rejet notamment.

Pour certaines personnes, ce sera une blessure d’abandon liée au décès d’un parent pendant son enfance ou petite enfance.

Ou bien la séparation de ses parents, et ce sentiment d’avoir été abandonné par le parent qui part ou qui s’occupe peu de lui.

Parfois, le contexte peut être anodin.

Par exemple, vous étiez l’unique enfant de votre famille jusqu’à l’âge de trois ans et puis vous avez eu un petit frère ou une petite sœur.

A sa naissance, toute l’attention de vos parents se sont portés sur le nouvel arrivant.

Et vous vous êtes senti(e) délaissé(e) voire abandonné(e).

Et vous en déduirez, à ce jeune âge, que vos parents ne vous aiment pas.

Vous en déduirez que c’est de votre faute, que vous n’avez pas de valeur ou que vous n’êtes pas important puisqu’ils vous abandonnent ou ne vous apportent pas d’attention.

Une notion très importante à connaître, c’est que jusqu’à l’âge de 5 ans environ, l’enfant pense que tout ce qui lui arrive est de sa faute.

Donc si vous avez connu un évènement important à un jeune âge et que vous vous êtes sentie délaissée par vos parents, vous penserez que c’est de votre faute.

Vous penserez : «  si je suis délaissé, c’est probablement parce que je n’ai pas de valeur ou que je ne mérite par d’être aimé ou bien que je suis moins bien que les autres ».

Et c’est à cause de ce raisonnement en tant qu’enfant, que vous développerez une basse estime de vous-même et que vous développerez des croyances comme quoi vous ne méritez pas d’être aimés, comme quoi vous n’êtes pas importants, comme quoi vous êtes nul ou moins bien que les autres.

Et vous garderez ces croyances, souvent inconscientes, jusqu’à l’âge adulte.

L’impact négatif des croyances sur votre vie amoureuse

Ces croyances vont donc vous suivre toute votre vie.

Elles feront partie de votre identité. Vous penserez être quelqu’un qui a moins de valeur que les autres.

On pourrait dire que c’est votre vérité personnelle.

Et c’est cela une croyance : une pensée que l’on croit être la vérité.

Et il est important de bien comprendre ce concept, parce qu’une croyance, c’est juste une histoire qu’on se raconte, c’est une pensée qu’on croit être vraie.

Le souci, c’est vos croyances, elles sont fictives.

Ce sont des pensées que vous avez créées par vous même.

Certaines lorsque vous étiez enfant.

Ca signifie qu’elles n’ont pas lieu d’être, ces croyances.

Ce sont simplement des histoires auxquelles vous avez cru un âge de votre vie.

Mais aujourd’hui, vous êtes un adulte avec un cerveau d’adulte.

Vous n’êtes plus obligé d’y croire.

Vous pouvez très bien réinventer votre histoire.

Mais pour cela, il faut comprendre d’où provient ce manque d’estime que vous avez pour vous-même.

Comment il s’est construit à votre insu, et comment il a persisté jusqu’à l’âge adulte.

C’est pour cette raison qu’il est important de comprendre notre construction, tout simplement de comprendre pourquoi on est qui on est aujourd’hui.

De comprendre comment nous nous sommes créés une image, une personnalité, une manière de voir le monde, qui nous joue souvent des tours puisqu’il nous limite et nous pénalise.

Une fois qu’on a compris tout ça, ces croyances, on peut les déconstruire.

On peut comprendre qu’elles n’ont pas lieu d’être.

C’est une étape importante du travail pour apprendre à s’aimer ou à ne plus se désaimer.

Adopter un comportement pour se valoriser

L’étape suivante, qui peut se faire en parallèle, c’est aussi de se prouver qu’on a de la valeur.

Car les croyances ont induit un comportement qui nous porte préjudice et qui nous conforte dans notre croyance qu’on est sans doute moins bien que les autres.

C’est un cercle vicieux.

Par exemple, si ma croyance est que je suis moins bien que les autres, je vais m’auto-saboter, pour confirmer que je suis moins bien que les autres.

Si je pense que j’ai pas de valeur, je vais accepter des choses qui sont inacceptables, je vais tolérer des choses qui sont intolérables.

Je vais rester en couple avec quelqu’un qui me maltraite.

Je vais rester dans un boulot qui ne me plaît pas parce que je pense ne pas mériter mieux.

je ne vais pas m’estimer à ma juste valeur et je vais me dévaloriser.

Je vais m’auto-saboter.

Donc pour apprendre à s’aimer, il faut aussi se prouver qu’on a de la valeur, qu’on mérite d’être aimé.

Et cela passe par des actions, par un changement de comportement.

Si vous pensez que vous n’avez pas de valeur et que voulez vous donner de la valeur, démontrez-le.

Prenez soin de vous, pensez à vous, faites vous respecter, respectez-vous.

Car c’est par votre comportement et vos choix de vie que vous inverserez cette croyance, que vous prouverez que cette croyance était fausse et que vous méritez d’être aimé et d’être heureux.

Cela demande à prendre des décisions qui sont parfois fortes et difficiles.

Par exemple de quitter quelqu’un avec qui on est malheureux mais avec qui on reste par peur d’être seule. parce qu’on pense qu’on ne pourra pas retrouver l’amour, parce qu’on pense qu’on n’en a pas les capacités, parce qu’on pense qu’on ne mérite pas mieux.

Ca peut être de quitter son boulot qu’on n’aime pas.

Ca peut être des choses beaucoup plus simples, par exemple tout simplement de ne pas sortir avec le premier venu, de ne pas coucher avec n’importe qui.

Ca peut être de ne pas sortir avec quelqu’un qui est déjà en couple.

Car souvent on a tendance à se donner un peu à n’importe qui, pour se donner de la valeur, pour se sentir aimé.

On peut vouloir prendre du plaisir sexuellement, bien sûr, mais si on le fait pour se sentir aimé, ce n’est pas une bonne stratégie pour l’estime qu’on se porte.

Car ce n’est pas en vous mettant en couple avec n’importe qui que vous ressentirez de l’amour pour vous-même, bien au contraire.

Cela vous éloignera de vous car vous ne vous respecterez pas, vous ne serez pas respecté et cela aura un impact négatif sur l’estime que vous vous portez.

C’est un cercle vicieux : moins vous vous aimez, plus vous allez faire de mauvaise choix qui auront pour conséquence de moins vous aimer.

Ce qui est important pour vous aujourd’hui c’est de vous démontrer que vous avez de la valeur et c’est par vos actions, vos comportements, vos choix que vous réussirez.

Vous aurez des choix difficiles à faire sur le court terme mais à long terme, ils auront un impact énorme sur vous, un impact positif bien sûr.

La règle à suivre pour apprendre à s’aimer

Et pour vous aider à faire ces bons choix, ces bons comportements, je pense qu’il ya une simple règle à suivre.

Lorsque vous faites quelque chose ou lorsque vous devez décider de quelque chose, posez vous de simples questions :

Est-ce que ce que je m’apprête à faire, est-ce que j’en suis fier ou pas ?

Est ce que c’est bon pour moi et pour l’estime que je me porte ou pas ?

Est-ce que ça me valorise ou est-ce que ça me dévalorise ?

Ce qui est également important pour vous montrer que vous avez de la valeur, c’est de prendre soin de vous.

C’est donc de vous faire passer avant les autres.

C’est de ne pas tout donner aux autres pour pouvoir vous donner à vous même.

Prendre du plaisir pour soi, prendre du temps pour soi, se faire du bien, se faire plaisir.

C’est important car souvent, la personne qui ne s’aime pas, elle va se délaisser, elle va se négliger.

Si vous donnez tout à l’autre, il ne reste rien de vous.

Vous êtes vide à l’intérieur.

Conclusion

Dans cet article, je vous ai un donné un petit résumé de ce qu’il faut faire pour apprendre à s’aimer.

Une première approche fondamentale.

Je pourrai entrer plus dans les détails, mais cela nécessiterait de faire un plan d’action personnalisé à chacun, pour construire et maintenir ce cap dans le temps.

C’est ce que je pratique dans mes séances de coaching personnalisées.

Mais si déjà de votre côté, vous appliquez les règles que je vous ai donné aujourd’hui, vous serez déjà sur le bon chemin.

Ce ne sera pas un changement big bang. Cela ne se fera pas du jour au lendemain.

Mais si ça fait 20 ans, 30 ans, 40 ans ou 50 ans que vous ne vous aimez pas, ce n’est pas important que cela prenne un peu de temps, tant que vous êtes sur la bonne voie.

C’est un travail de fond. Ce n’est pas quelque chose que vous allez faire en un mois.

Voyez cela comme une course d’endurance et non pas comme une course de vitesse.

Par contre, vous pouvez initier le changement dès aujourd’hui et le pratiquer au quotidien.

j’espère que car article vous aura aidé et intéressé.

Pour aller plus loin, vous pouvez également vous inscrire à ma formation gratuite sur la dépendance affective qui vous donnera des étapes plus détaillées sur ce changement pour apprendre à vous aimer.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Les champs obligatoires sont le prénom et l'email. Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement. 

  1. Bonjour,
    Pareil que Lucie . J’aime bien vous lire . Vous avez des articles qui font réfléchir et de bons conseils. Je relis souvent tous vos articles.
    Cordialement,
    Yvette

{"email":"Adresse email invalide","url":"adresse du site web invalide","required":"Un champ obligatoire n'a pas été rempli"}

Ne manquez plus aucun article !