Comment rendre un homme amoureux ?

Après l’écriture de mon dernier article : « la femme est-elle un trophée pour l’homme ? », c’est ce qu’une lectrice m’a demandé car elle souhaitait donner envie à un homme de rester avec elle.

En résumé, comment se faire aimer d’un homme ? Et comment faire pour qu’il reste avec elle sur le long terme ?

Pour comprendre pourquoi un homme reste avec une femme, on peut commencer à s’intéresser aux raisons qui font qu’une femme reste avec un homme…

Qu’est-ce qui pousse une femme à rester avec un homme ?

Il y a une raison pour laquelle on reste avec un partenaire pendant des années.

Certes, parfois, c’est pour une mauvaise raison : la peur d’être seule, etc…

Mais généralement, c’est parce que vous avez ENVIE d’être avec lui.

Pourquoi tombez-vous amoureuse ? Et qu’est-ce qui vous donne envie de rester avec lui ?

Le fait qu’il vous fasse sentir belle et qu’il comble le vide en vous ? C’est possible mais ce n’est pas une raison suffisante.

C’est le fait que vous vous sentiez bien dans votre relation avec lui.

Et pourquoi vous sentez-vous bien avec lui ? Parce qu’il vit sa vie de manière confiante et ne cherche pas à vous convaincre de rester avec lui.

Vous cherchez la reconnaissance de votre valeur. Lui, en revanche, ne cherche pas la vôtre.

C’est pour cette raison que vous ressentez le besoin de lui prouver que vous êtes importante.

Mais vous n’avez rien à prouver.

Vous devez porter votre attention sur vous, pour vous, avant tout.

Vous devez prendre conscience que vous êtes importante.

Et si vous prenez conscience de votre importance, si vous vous épanouissez en tant que femme, si vous vous respectez, vous n’aurez pas besoin de le convaincre à rester avec vous.

Le respect et l’envie d’être avec vous seront naturels chez votre partenaire.

Comment lui donner envie de rester avec vous sur le long terme ?

Et qu’en est-il des relations longues ?

Doit-on éviter de paraître acquise dans une relation longue ?

Doit-on appliquer la stratégie du fuis-moi, je te suis, suis-moi je te fuis ?

Faudrait-il faire ressentir du danger à notre partenaire pour qu’il ait un challenge à rester avec nous ?

Non, ce n’est pas du tout cela dont il est question.

Tout d’abord, les deux partenaires ne doivent pas se reposer sur leur relation comme si elle était acquise toute leur vie.

Cela vaut pour votre partenaire mais cela vaut également pour vous.

Vous le savez : une fois passé le cap des 2-3 ans, lorsque l’on emménage ensemble, que tout est sur les rails, lorsqu’il n’y a pas de remise en question du couple, on a l’impression que l’on sera ensemble pour la vie.

Bye bye les efforts de début de relation, les petites choses que l’on faisait pour faire plaisir à notre partenaire.

Fini tout ça. C’est acquis. On ne fait plus d’efforts.

Et c’est cela dont il est question.

Ce n’est pas le fait de paraître acquis(e) vis à vis de notre partenaire.

C’est le fait de prendre soin du couple pour qu’il garde sa force dans le temps.

Il n’est pas question de faire ressentir du danger à votre partenaire mais plutôt de préserver le plaisir et l’envie d’être ensemble sur le long terme.

Vous ne devez pas chercher la division, la peur ou la confrontation.

Vous devez chercher l’harmonie et la cohésion.

Comment se faire aimer d’un homme ?

Vous devez systématiquement garder en mémoire la raison pour laquelle vous restez avec votre partenaire mais aussi la raison pour laquelle il reste avec vous.

Il ne doit pas rester avec vous par peur que vous partiez.

Il doit rester avec vous parce qu’il est heureux d’être avec vous.

Et il est heureux d’être avec vous car il aime ce qu’il voit en vous : votre attitude positive, votre sourire, votre rire, votre bonne humeur, votre entrain, votre bienveillance…

Il est probablement heureux d’être avec vous car vous êtes une femme qui prend soin d’elle, qui se respecte et qui a une vie personnelle en dehors du couple.

C’est ce qui rend un homme amoureux.

Il vous estime car vous vous estimez.

Il vous aime car vous vous aimez.

Voilà pourquoi il a envie d’être avec vous.

Parce que vous ne jouez pas un rôle, parce que vous avez un comportement simple et naturel, parce que vous n’êtes pas en train de chercher la reconnaissance de votre valeur.

Mais tout cela, vous ne pouvez pas le simuler, vous ne pouvez pas faire semblant.

Vous ne pouvez pas faire semblant d’être une princesse ou un trophée.

En revanche, vous pouvez être la femme que j’ai décrit.

Pour cela, il faut arrêter de chercher l’amour et la reconnaissance de l’homme.

Il faut chercher en vous.

C’est une démarche de connaissance de soi et d’épanouissement personnel.

Ce n’est pas le fait d’être avec un homme qui vous donnera de la valeur.

C’est le fait que vous savez intérieurement que vous avez de la valeur, hors du couple et du regard des autres.

Pour cela, il faut arrêter de chercher en l’autre ce que vous avez à l’intérieur de vous.

Le bonheur durable, c’est le fait de s’aimer, de s’estimer et de s’épanouir personnellement en dehors du couple.

C’est aussi ce qui vous permet de réussir vos histoires d’amour et de vivre des relations de couple épanouies et équilibrées.

Aimez-vous pour qu’il vous aime.

Ne cherchez pas à faire l’inverse…

Et si vous avez besoin d’aide dans votre quête intérieure, vous savez qui contacter.

Cet article vous a plu et pourrait être utile à vos amies ? Partagez-le avec elles !

Sandrino

18 Commentairs

  1. Trouver sa propre valeur en soi et non dans le regard des autres! J’ai lu votre article à un moment de ma vie où j’avais besoin de recevoir ce message. Merci Sandrino

  2. Merci pour votre article. Tous ces éléments, je nous les avons dans notre relation. Le soucis est que mon ami à ce qu’on appel : la peur de l’engagement. De ce fait, il fuit dès que la relation est à son apogée, ce qui faisait monter ma tension au bout d’un moment. J’ai mis des mots sur mes besoins, en tant que femme, cela lui déplaît à chaque fois, puis, la tension redescendue, Monsieur, réfléchit, revient. Cela fait deux ans que ça dure. J’ai compris son fonctionnement, suis rassurée sur ses sentiments qui sont réellement profonds. Donc, j’ai décidé de réagir différemment la prochaine fois. Ne rien dire. Bien que,si je réfléchit un peu, à chaque fois qu’il revient, il tient compte de ce qui ma affecté. Pourriez vous faire un article sur : la peur de l’engagement
    La peur de l’engagement de l’un accentue ou développe la dépendance affective de l’autre.
    Merci d’y émettre votre avis

    • Bonjour Véronique,

      Il y a 2 aspects importants à prendre en considération lorsqu’un partenaire a un besoin et que l’autre partenaire n’y répond pas : le fond et la forme.

      le fond : pouvez-vous m’indiquer ce que vous attendez de lui ? Que signifie s’engager dans votre contexte ? Vous voir plus souvent, emménager ensemble, vous marier, avoir des enfants ?

      la forme : tout dépend de votre manière de communiquer en couple. Selon le ton et la manière que vous utilisez pour dire les choses, il est possible qu’il se sente sous pression ou agressé. Si vous communiquez par reproches, cela ne fonctionnera pas. Ex : « cela fait 2 ans qu’on est ensemble et TU ne fais rien pour que notre couple avance ».

      Si vous êtes face à un homme sensible avec un passé sentimental douloureux, vous devez être très attentive à la communication. Je vous conseille l’article sur la CNV.

      J’espère que cela vous aidera.

      Sandrino
      PS : je note la thématique de la peur de l’engagement pour un futur article.

  3. Merci pour ce beau texte..cest une véritable prise de conscience pour moi, car j’étais persuadé qu’il fallait que je prouve à un X ou un y que j’ai de la valeur pour les persuader de rester avec moi.

  4. Bonjour Sandrino!

    je m’appelle Emilie, je vous avais déjà contacté il y a quelque temps à propos d’un homme sans aucune expérience amoureuse, qui était très difficile à cerner et vous m’aviez patiemment répondu. Merci encore. Il se trouve que j’ai lu votre article sur comment se faire aimer d’un homme, et je suis parfaitement d’accord avec ce que dit Véronique à qui vous avez répondu le 07 mars.
    Merci de votre réponse, et merci encore une fois pour vos articles toujours aussi bien écrits et pertinents qui aident beaucoup de personnes.

  5. Bonjour Sandrino
    Tout d’abord, je tiens à vous remercié d’avoir pris le temps pour me répondre.
    Ce que j’attends dans la relation avec mon ami est de se voir un peu plus souvent (nous sommes des ex amis puis amoureux, il ya 35 ans en arrière. J’avais souffert de notre séparation, à laquelle il avait disparu sans rien me dire pour arrêté!! Je l’ai revu après qq temps, il y a 22 ans, je l’ai croisé sur mon chemin au même examen pro?!! C’est drôle. A l’époque il n’était pas seul et moi non plus. Sa petite amie n’a pas accepté que l’ont se voient. Il avait conservé mes lettres et photos de l’époque, qu’il a toujours d’ailleurs. Cet homme m’a toujours recherché et a toujours pensé à moi. Puis, nous nous sommes retrouvés par facebook il y a 2 ans. J’étais en haute savoie. Je suis revenue en région parisienne, je suis en instense de divorce et je vis avec mes 2 fils. 13 ans et 26 ans (collocation), cette situation est provisoire. Mon ami à quitté sa copine et à pris un studio pour être libre de me voir. Il ma dit, on voit pendant 2 ans, le temps de faire connaissance, voir si on s’entend bien et ensuite on s’installe ensemble. Il me fait part que d’habitude, il se met en ménage de suite et à chaque fois, au bout de qqs mois, il part, toute ça vie cela a été sauf la dernière 12 ans avec rupture entre. Il est partit un an, puis est revenu. Donc, il ne veut plus faire les mêmes erreurs!!). Je lui dis ok, ça me va. On verra bien. Pas de pression, beaucoup de dialogue à ce moment là. Depuis mars 2016, il se sépare, prend son studio et il commence à changer. Se sent mal (comme un coquille vide), annule des rv au dernier moment,(1 h avant, car il n’est pas dedans, pas dans ça, comme il dit). Au fur et à mesure je monte en cocotte minute, j’ai des peurs (d’être abandonné, qu’il disparaisse!!), puis j’explose, j’avoue ne rien comprendre. Son état fusionnelle avec moi avant sa séparation, une fois libre, il met de la distance. Il me dit qu’il ne va pas bien, que ses démons sont revenus, qu’il ne veux pas me faire de mal, ni me perdre, c’est compliqué. Je décide de rompre à plusieurs reprises. On reprend à chaque fois le lendemain, lors de l’explication de souffrance de l’un et de l’autre. Nous n’avons pas envie de nous perdre. Quand j’explose, je m’exprime toujours par des mots forts, éléctrochoc pour faire réagir,EX: tu ne me respect pas lorsque tu agis comme cela, je ne peux l’accepté, je me sens maltraité, comment tu peux me faire cela, nous sommes aussi des amis, je sais que cela l’affect car il veut être un « gentil », donc oui, je joue sur la corde sensible, c’est vrai. Mais c’est ce que je ressens, je tiens à cela pour me respecter. Puis, il me dit qu’il ne pourra jamais être beau père, avec moi, seule, il y a longtemps qu’il serrait installé on aurait vu comment cela marche et c’était simple. Mais là, il y a un enfant e 12 ans. (mon ami n’a jamais voulu avoir d’enfant, car il a souffert de la séparation de ses parents à 10 ans). Il est éducateur spécialisé auprès d’enfants handicapés. Se sont ses enfants et ça lui suffit. Pas de responsabilité en extérieur. Donc, nous nous voyons toujours. Un repas le midi sur son lieu de travail et un après midi en week end chez lui. Il ne dort plus chez moi depuis 1 mois et demi,(dernière séparation/réconciliation après 3 semaines), je lui ai proposé de continuer sans objectif de vie commune, pour enlever la pression qu’il a. Du coup, cela lui convient, moi pas vraiment. Il ma quand même dit : tu sais, si tu n’étais pas véronique, je n’aurai jamais quitté, anne. Je lui ai répondu, tu l’avais bien quitté, il y a 6 ans et ce n’était pas pour moi!!(il l’aurait quitté pour une autre, elle voulait un enfant à tout prix, des soucis de stérilité et tous ce que cela engendre, puis voulait adopter). Il insiste en me disant que c’est pour moi qu’il est partit. J’avoue ne pas comprendre son comportement. Je suis là et lui est libre.

    • Bonjour Véronique,

      il me semble que la solution réside en lui et en lui seulement. Toutes les difficultés rencontrées dans ses relations et son historique familial sont un ensemble qui l’empêche d’avancer avec vous dans une vision commune, notamment le fait d’emménager et de devenir le beau père de votre enfant. Cela peut tout à fait se comprendre.

      De votre côté, vous acceptez de ne pas reparler d’emménagement, il accepte votre proposition et cela ne vous convient pas. Ce n’est pas un bon calcul de votre part. Certes, d’un côté, vous êtes contente d’être avec lui, mais de l’autre, elle est insatisfaisante puisque vous n’êtes pas avec lui comme vous le souhaitez, c’est à dire sous le même toit. Et vous savez que cela pourrait durer des années.

      Donc, on arrive dans une situation où soit il décide d’abandonner sa liberté (ce qui est peu probable à l’heure actuelle), soit vous le quittez pour trouver un partenaire qui réponde à votre besoin.

      Si vous acceptez de rester avec lui, vous devez abandonner l’envie d’emménager ensemble car sinon vous vivrez mal votre relation et vous reproduirez une nouvelle fois le schéma du passé. Bien entendu, il pourrait changer et revenir sur son choix mais il ne faut pas vous y attendre à court ou moyen terme.

      Vous devez accepter la relation telle quelle ou l’arrêter. Mais vous ne pouvez pas rester dans une situation d’entre-deux.

      Sandrino

  6. Bonjour Sandrino

    Je vous remercie d’avoir pris le temps de répondre, c’est très généreux.
    Vous avez tout a fait raison. Depuis que je vous ai écris, il y a des événements qui font que je me sens mieux dans ma relation avec Eric. Je m’aperçois qu’il a réfléchit et tient compte de ce que je lui dis et moi aussi.Nous faisons des compromis.J’ai de moins en moins peur de ne pas lui plaire, j’apprends à dire les choses, pas sous la colère. Je fais aussi un grand travail sur moi. Du coup la pression relâché de l’un et de l’autre. Nous nous voyons toujours dans le même rythme, voir plus pendant les vacances. Je le vois mieux, bonne mine (je le retrouve, suis heureuse pour lui) et moi, aussi. Je trouve que chacun son chez soi, c’est pas si mal que ça. Faut juste trouver notre voie de croisière. Je n’ai jamais vécue de cette manière et je trouve que cela m’apporte du bon. Je suis libre aussi et apprend à me retrouver. ça fait drôle d’être libre!!! tellement l’habitude de ne pas y être (prise de conscience que c surement ce sentiment, qui me donne des peurs parfois!! et oui, j’ai vécu seule pendant 2 ans entre mes 2 maris cela me renvoi en arrière, je n’avais pas pleinement apprécié, je n’avais aucune relation. Là c’est différent. En résumé : je me sens libre, libre de tout et ça me fait du bien!! Eric est toujours là, présent même à distance (pas besoin d’appel au quotidien), il m’apprend a avoir confiance en la vie malgré ces ombres. Je fais le choix du chacun chez soi. Il y a tellement de gens qui le vivent très bien, ça vaux vraiment le coup d’apprendre. Pour moi c’est un apprentissage, changer ses objectifs de vie après tout il n’y a pas qu’un chemin et celui-ci me plait. J’ai lu aussi tous vos articles et vraiment ce que je retiens de ma relation avec Eric : aucune toxicité. C’est primordial.

    Vous me parlez de recommencer les schémas du passé, de quels schéma? Les miens? Ceux d’Eric? Je n’ai pas compris.

    Encore mille fois MERCI.

    Véronique

    • Bonsoir Véronique,
      Je sous-entendais que si vous n’acceptez pas la situation mais restez avec lui, vous rencontrerez les mêmes problèmes qui engendreront les mêmes réactions de votre part qui provoqueront les mêmes réactions de sa part. Vous entrerez donc dans des schémas répétitifs.
      Mais je vois que ce n’est pas le cas puisque vous avez pris la décision d’essayer une relation sous un toit différent.
      C’est une nouvelle expérience qui sera très intéressante pour vous.
      Bonne soirée.
      Sandrino

  7. Merci beaucoup Sandrino et si j’ai besoin, je sais que je peux vous contacter. Mais autrement, c est à dire sur un travail approfondi car vous êtes un excellent coach.
    Bonne soirée et merci encore pour votre générosité

    • Bonsoir Véronique,
      merci pour votre message.
      N’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin d’un accompagnement.
      Bonne soirée.
      Sandrino

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here