Dois-je changer pour faire plaisir à mon partenaire ?

Dois-je changer pour faire plaisir à mon partenaire ?

Ou doit-il m’accepter comme je suis, avec mes qualités et mes défauts ? 

C’est une question que m’a posée une lectrice du blog ce matin. 

Cette question est importante et c’est ce que nous verrons à travers cet article.

Je précise que cet article s’adresse à la fois aux personnes à qui leur partenaire leur demande de changer, ainsi qu’aux personnes qui demandent à leur partenaire de changer. 

Quand notre partenaire nous fait des reproches

Il y a un mot qui revient régulièrement dans vos témoignages et dans vos questions sur mon blog.

C’est le mot « reproche ». 

Par exemple : 

  • Il me reproche de n’être pas assez ferme avec mon fils
  • Il me reproche mon impulsivité et mon manque de patience
  • Elle me reproche de ne pas répondre assez vite à ses textos
  • Il me reproche de lui envoyer trop de messages
  • Il me reproche d’être moins attentive à notre couple
  • Elle me reproche de ne pas être assez ouvert émotionnellement
  • Il me reproche de lui mettre trop de pression
  • Elle me reproche de ne pas prendre soin de moi
  • Il me reproche de ne pas avoir confiance en lui
  • Elle me reproche d’être trop égoïste
  • Il me reproche de ne pas faire assez d’efforts pour le voir

Cette liste est loin d’être exhaustive.

Alors, comment savoir si un reproche est justifié ou pas ? 

Comment savoir si mon partenaire m’en demande trop ? 

Ou bien comment savoir si j’en demande trop à mon partenaire ?

Je vais vous aider à répondre à ces questions.

Gardez tout d’abord à l’esprit que l’enjeu qui se cache derrière un reproche, c’est la pérennité de la relation.

Si on vous fait un reproche et que ce reproche revient régulièrement, il y a de grandes chances pour que votre partenaire vous quitte à terme si vous ne tenez pas compte de ce reproche.

Est-ce la première personne à me faire ce reproche ?

Vous devez en premier lieu vous poser une simple question : est-ce que l’on m’a déjà reproché ce comportement dans une précédente relation ?

Si c’est le cas, il y a de fortes chances pour que ce reproche soit justifié. 

Vous avez probablement un comportement qui nuit à vos relations amoureuses.

Par exemple, vous étouffez vos partenaires, vous faites preuve d’une jalousie excessive, vous êtes trop égoïste, vous êtes colérique et impulsif, etc.

Si c’est votre cas, vous devez prendre du recul, réfléchir à ce problème de comportement et trouver des solutions.

Et quand je dis « trouver des solutions », ça ne signifie pas de dire à votre partenaire « j’ai compris et je vais changer ». 

Ou pire, de dire « j’ai changé » à votre ex pour qu’il revienne avec vous.

Les promesses de changement ne fonctionnent pas.

Pour changer un comportement, vous devez effectuer un réel travail sur vous, avec des livres, une formation, un psy, un thérapeute ou un coach. 

Vous devez concrétiser cette volonté de changement par des actes. 

Sans quoi vous passerez votre vie à enchainer les relations et les ruptures en répétant systématiquement le même problème de comportement.

Vous gâcherez vos histoires et vous ressentirez de la culpabilité à les avoir gâchées.

Donc, si vous avez conscience d’un problème de comportement qui a un impact négatif dans vos relations, réglez ce problème.

Les valeurs fondamentales d’un couple

Une relation de couple nécessite des ingrédients pour qu’elle fonctionne sur le long terme.

Ces ingrédients sont au minimum les suivants : 

  • l’entraide,
  • l’écoute,
  • la bienveillance,
  • le respect,
  • la confiance

Notez que je n’ai pas écrit « l’amour » car c’est un terme que l’on utilise à tort et à travers.

Certaines personnes disent « je t’aime » à quelqu’un qu’elles ont connu une semaine auparavant. Non, ce n’est pas de l’amour, c’est du besoin d’amour.

D’autres personnes disent « je t’aime » alors qu’elles maltraitent physiquement et verbalement leurs partenaires. Non, ce n’est pas de l’amour non plus. Si vous aimiez réellement votre partenaire, vous ne leur feriez pas du mal.

Voilà la raison pour laquelle je n’ai pas noté l’amour comme un ingrédient même si, bien entendu, s’il n’y a pas d’amour, la relation ne peut pas exister.

Revenons à cette liste d’ingrédients. 

Si votre comportement ne respecte pas un de ces ingrédients et qu’on vous le reproche, ce reproche est justifié. 

Par exemple : 

  • Si vous avez un comportement égoïste (ce qui est contraire à l’entraide), votre partenaire ne se sentira pas aimée et soutenue. Vous tirerez en permanence la couverture à vous et vous ne ferez pas d’efforts. Cela nuira à votre relation de couple, d’autant plus si vous avez des enfants et que c’est votre partenaire qui compense votre manque d’investissement.
  • Si vous passez votre temps à critiquer votre partenaire (ce qui est contraire à la bienveillance), votre partenaire ne se sentira pas appréciée, aimée, reconnue comme quelqu’un de valeur. Elle se sentira dévalorisée si vous l’attaquez sur son identité et sur sa valeur.
  • Si vous rabaissez votre partenaire et ne tenez pas compte de son avis, votre partenaire ne se sentira pas respectée. Elle se sentira dévalorisée, comme si elle n’était pas une personne de valeur, une personne importante. 

Vous ne pouvez pas dire à quelqu’un que vous l’aimez si vous la maltraitez ou si vous ne la respectez pas ou si vous n’êtes pas à son écoute, ni jamais là pour elle.

En résumé, il y a des comportements qui sont incompatibles avec la vie de couple, du moins si on souhaite une vie de couple épanouissante pour les deux partenaires.

Par exemple, l’égoïsme s’accorde mal avec la vie de couple et surtout avec la vie de famille.

dois-je changer pour faire plaisir à mon partenaire 2

Ce qui est important pour vous ne l’est pas forcément pour votre partenaire

Parfois, nous avons tendance à minimiser nos défauts. 

Par exemple, nous parlons « mal » à notre partenaire. 

Celui-ci nous le reproche et nous minimisons l’évènement.

Je le retrouve régulièrement dans des témoignages sur le blog.

Des personnes qui disent « c’étaient de petites disputes », « ce n’était pas grand chose », « c’étaient des détails sans importance ». 

Pour ces personnes, cela constituaient des détails. 

Pourtant, elles ont été quittées par leurs partenaires.

Ce n’étaient donc pas des détails ou des choses sans importance.

En résumé, pour vous, un reproche, c’est peut-être un détail.

Mais si c’est important pour votre partenaire alors ça doit être également important pour vous. 

Donc, posez-vous simplement la question : est-ce que mon comportement est inadapté ou pas ? 

Est-ce que mon comportement est négatif et pèse vraiment sur la relation ?

Au fond de vous, vous avez la réponse à cette question.

Ne vivez pas dans le déni d’un comportement qui nuit à votre relation. 

Et posez-vous la question : «  Suis-je prêt·e à changer mon comportement pour continuer mon histoire d’amour ? ».

Car peut-être que vous n’êtes pas prêt à changer pour votre partenaire, à cause d’un manque de sentiments ou pour une autre raison.

L’art et la manière de faire un reproche

Parfois, nous pourrions avoir envie de changer un comportement mais nous ne le faisons pas car nous n’apprécions pas la forme du reproche. 

C’est à dire que le fond du reproche est bon mais la forme est mauvaise.

En d’autres mots, vous n’appréciez pas la manière d’exprimer ce reproche.

Par exemple, si vous avez un comportement égoïste et que l’on vous dit : « Tu es un sale égoïste. J’en ai marre que tu rentres à 2h du mat de soirée chaque semaine pendant que je m’occupe de nos enfants », il y a de fortes chances pour que vous réagissiez mal, même si votre partenaire a raison sur le fond.

Donc, faites de votre mieux pour séparer le fond de la forme. 

Car si le fond est justifié, il est important de l’écouter.

Et si c’est vous qui souhaitez un changement de comportement de votre partenaire, je vous invite à lire mon article sur la Communication Non Violente.

Un reproche est une opportunité de grandir

Il n’est jamais agréable de se voir reprocher quelque chose.

Un reproche, c’est une critique que l’on perçoit comme étant une critique de qui l’on est.

Alors que l’on ne critique pas qui l’on est mais un de nos comportements.

Il y a une différence.

Mais parfois, un reproche est une invitation à changer positivement quelque chose en vous.

Peut-être que vous souffrez de votre comportement.

Peut-être même qu’au fond de vous, vous avez envie de changer et d’améliorer un aspect de vous. 

C’est juste que cela vous demande des efforts pour changer et que vous avez besoin qu’on vous pousse un peu vers ce changement.

J’ai connu cette situation avec une de mes ex. 

Elle me reprochait, entre autres, de ne pas être assez « mature ». 

Elle critiquait régulièrement certains de mes comportements.

Sur le moment, j’en ai énormément souffert. Je ne me sentais pas aimé ni apprécié. Je me sentais dévalorisé.

Des années plus tard, alors que nous n’étions plus ensemble, j’ai pris conscience qu’elle avait raison. 

J’ai également pris conscience qu’elle m’avait « fait murir » à travers son contact. 

Elle a eu un impact positif dans ma vie. 

Le fond du discours était justifié. Je n’étais simplement pas prêt à l’entendre à ce moment-là.

Donc, lorsque l’on vous fait un reproche, prenez du recul et réfléchissez à ce que l’on vous reproche. 

Est-ce que ce reproche peut vous aider à grandir ou à vous améliorer ?

Est-ce une opportunité que vous devriez saisir pour améliorer qui vous êtes ou votre comportement ?

Comment savoir si je dois changer ?

On le voit : un reproche peut constituer une opportunité positive de changement.

Mais où se situe la limite ? Comment savoir si l’on doit réellement changer pour un homme ou une femme ?

Je vous conseille d’écouter votre instinct et votre conscience. 

Posez-vous la question : pour qui ai-je envie de faire ce changement ?

Vous devez faire ce choix par conviction et non pas par peur.

Si vous décidez de changer par peur que votre partenaire vous quitte, vous faites un choix par peur. 

Et ça, je vous le déconseille.

La règle d’or est celle-ci : changez si vous estimez que ce changement est bon pour vous et que vous le faites pour vous.

Parfois, nous ne sommes pas faits l’un pour l’autre

Parfois, notre partenaire nous critique sur notre identité même, sur nos croyances religieuses, sur nos caractéristiques ou sur nos valeurs (c’est à dire sur ce qui est le plus important à nos yeux). 

De mon point de vue, ces critiques ne sont pas justifiées.

Par exemple, ma compagne est croyante et je ne le suis pas. Je respecte ses convictions religieuses et je ne lui reprocherai pas d’aller à la messe ou de pratiquer sa religion.

Pour moi, c’est de l’ordre de l’intrusion.

Parfois également, les reproches portent sur des objectifs de vie (ex : avoir un enfant ou ne pas en avoir) ou sur des projets de vie (un partenaire souhaite vivre dans une grande ville et l’autre en campagne profonde).

S’ensuivent alors des reproches qui ne trouveront pas de solution, hormis lorsqu’un des partenaires accepte de lâcher prise sur un objectif de vie ou bien lorsque la rupture du couple survient.

A quoi cela sert-il de faire les mêmes reproches à quelqu’un sur le long terme ?

Soit nous acceptons la situation, soit nous partons. 

Nous avons le choix. 

Mais répéter des reproches continuellement, c’est peut-être le signe que l’on n’est pas compatible, tout simplement.

Il faut parfois ouvrir les yeux et l’accepter. 

A vous maintenant, est-ce que cet article vous a aidé ? Quel est votre avis sur la question ?

A propos de l'auteur

Sandrino MANCINELLI

Sandrino Mancinelli est coach certifié, spécialiste des relations amoureuses. Il est l'auteur du livre Rupture amoureuse - le début d'une nouvelle vie ainsi que de la petite boite pour attirer l'amour à soi.

{"email":"Adresse email invalide","url":"adresse du site web invalide","required":"Un champ obligatoire n'a pas été rempli"}
>
Send this to a friend