Doit-on tout accepter par amour ?

Doit-on tout accepter par amour ?

Les crises de jalousie, les mots qui blessent, le fait d’être critiqué, maltraité ou rabaissé ?

Je réponds à ces questions à travers l’histoire de Stéphanie et Marc (ce sont des pseudonymes).

Ils étaient en couple depuis 9 mois.

D’après Stéphanie, tout allait bien. Son partenaire lui avait dit qu’il l’aimait. Il était attentif à elle. Elle se sentait comblée.

Tout allait bien jusqu’à ce que Marc reproche à plusieurs reprises à Stéphanie son comportement négatif. 

Il lui dit qu’elle s’agace pour des choses sans importance. 

De plus, elle lui parle mal et elle lui envoie «  des pics »  de manière régulière.

D’après Stéphanie, ces pics sont des détails sans importance. Mais ce n’est visiblement pas l’avis de son compagnon.

Stéphanie ne tient pas compte de ce que lui dit son partenaire et continue à se comporter de la même manière.

Marc la quitte trois mois après, après lui avoir dit à plusieurs reprises qu’il ne supportait pas son comportement.

Quand je demande à Stéphanie pourquoi elle n’a pas tenu compte des avertissements de son partenaire, elle me répond : « s’il m’aime vraiment, il doit m’accepter comme je suis, avec mes qualités et mes défauts ». 

Pour elle, l’amour doit être plus fort que le reste.

Et elle se dit que si son homme ne supporte pas ses défauts, c’est qu’il ne l’aime pas, tout simplement. 

C’est un raisonnement un peu simpliste.

Un raisonnement binaire, de type « blanc ou noir ». 

Alors que la vie de couple demande des nuances et de la flexibilité.

Le souci, c’est que ce n’est pas la première fois que son comportement pose problème. 

Un autre homme l’avait déjà quitté pour la même raison dans le passé. 

Stéphanie semble ne pas avoir tiré un enseignement de ses ruptures précédentes.

Le problème de son couple, ce n’est pas que son partenaire ne l’aime pas. 

Le problème, c’est qu’il ne supporte pas son comportement.

C’est qu’il se sent attaqué de manière régulière. 

Et au fond de lui, même s’il ne l’exprime pas, Il ne se sent pas apprécié et aimé par sa compagne.

On peut aimer quelqu’un et ne pas supporter un de ses comportements.

Surtout quand ce comportement dégrade la relation.

Donc, si vous pensez comme Stéphanie : « s’il m’aime, il m’acceptera comme je suis ».

Et bien non. 

Votre partenaire peut vous aimer, vous écouter, vous aider et vous conseiller lorsque vous rencontrez des difficultés. C’est tout à fait naturel d’aider quelqu’un que l’on aime.

Mais si vous êtes toujours de mauvaise humeur, si vous êtes exécrable avec votre partenaire, si vous étouffez votre partenaire, si vous faites preuve d’une jalousie excessive, à un moment donné, votre partenaire ne vous supportera plus et préfèrera probablement arrêter la relation.

Cela n’a rien à voir avec l’amour.

C’est une question de bien-être. 

On ne se met pas en couple avec un homme ou une femme uniquement parce qu’on l’aime. 

On se met en couple avec quelqu’un parce qu’on se sent bien avec lui/elle au quotidien.

Si vous passez votre temps à critiquer votre partenaire ou à vous plaindre en permanence, à un moment donné, il ne vous supportera plus.

Ses sentiments s’amoindriront et il préférera vivre seul plutôt qu’avec quelqu’un avec qui il n’est plus heureux.

Quelqu’un avec qui les moments négatifs dépassent de loin les moments positifs.

Ce n’est pas parce qu’on aime quelqu’un qu’on doit supporter ses excès ou ses comportements déplacés.

Bien entendu, tout est une question d’équilibre. 

Si ces moments négatifs sont rares, il peut ne pas y avoir d’impact négatif sur la relation.

En revanche, si ces moments négatifs reviennent régulièrement et que vous avez un comportement négatif ou blessant, votre partenaire se lassera.

Prenez-en conscience.

Car chaque semaine, je reçois en coaching des femmes et des hommes qui ont fait preuve de dureté, d’égoïsme ou de comportements déplacés dans leur relation sans tenir compte de l’autre.

Et sans tenir compte des multiples avertissements.

Ils pensaient : «  l’amour est plus fort que tout ». 

Ils pensaient : « Il râle mais il restera avec moi car il m’aime » .

Ils se sont trompés.

Et lorsqu’ils en ont pris conscience, il était trop tard. 

Ne faites pas la même erreur.

Si vous pouvez éviter la rupture, évitez-là plutôt que venir me consulter quand il est déjà trop tard.

Que devez-vous retenir aujourd’hui ? 

Si c’est vous qui avez un impact négatif dans votre relation de couple, prenez conscience que même si votre partenaire vous aime, cet amour ne sera sans doute pas suffisant pour qu’il reste avec vous si votre comportement le blesse ou épuise son amour.

A l’inverse, si c’est vous qui vivez avec quelqu’un qui vous critique, qui vous blesse, qui vous maltraite physiquement ou psychologiquement, ou qui fait preuve d’une jalousie possessive, qui vous étouffe, bref, qui a un impact négatif important sur vous, vous n’avez pas à supporter et à accepter ce comportement, même si vous l’aimez.

Et si vous l’avez prévenu à plusieurs reprises et que ce partenaire ne tient pas compte de vos avertissements, il est toujours possible de partir.

J’espère que cet article vous est utile.

Ecrivez vos questions ou vos témoignages sur cette thématique sous l’article.

A propos de l'auteur

Sandrino MANCINELLI

Sandrino Mancinelli est coach certifié, spécialiste des relations amoureuses. Il est l'auteur du livre Rupture amoureuse - le début d'une nouvelle vie ainsi que de la petite boite pour attirer l'amour à soi.

  • Fabienne dit :

    Merci pour cette mise en lumière

  • Tout d’abord merci pour vos articles.
    Je suis jalouse possessive et mon copain m’a dernièrement contrarié et a voyagé avec son ami. J’ai rompu avec lui, car j’ai découvert qu’il a préparé son voyage un mois à l’avance sans rien me dire.
    Tout au long de notre relation -deux ans-, j’étais consciente de mon comportement parfois étouffant, je le blessait quand il m’énervait, mais quand tout se passe bien, c’est la vie en rose car je l’aime beaucoup.
    Ces derniers mois, il a commencé à critiquer mon comportement, et à m’expliquer comment ma jalousie excessive dégrade notre amour, j’ai eu comme un déclic et j’ai trouvé qu’il a raison, j’ai beau essayé de ne plus l’étouffer, de lui laisser sa liberté mais je n’arrive pas.
    Je veux qu’il sorte qu’avec moi, qu’il n’ait plus de vie sociale – C’EST FAUX, JE SAIS- A votre avis comment je pourrai travailler mon comportement et contrôler ma jalousie possessive?
    Merci beaucoup.

  • {"email":"Adresse email invalide","url":"adresse du site web invalide","required":"Un champ obligatoire n'a pas été rempli"}
    >
    Send this to a friend