Pourquoi ce n’est jamais de votre faute !

« J’ai fait une erreur et je m’en excuse »…

C’est une phrase que j’aimerais entendre plus souvent.

Plutôt que de faire comme si de rien n’était ou de rétorquer « ce n’est pas de ma faute », « c’est à cause de », « il y a eu une erreur » mais personne pour en assumer la responsabilité.

Pourquoi est-ce si difficile pour quelqu’un d’admettre qu’il a commis une erreur. Nous sommes tous faillibles. Pourquoi se cacher derrière toutes ces excuses ?

Dans nos relations professionnelles

S’il y a bien un contexte dans lequel on admet rarement ses erreurs, c’est bien celui du milieu professionnel.

La principale raison est que l’on a peur d’être mal vu de sa hiérarchie. Vous pensez qu’en admettant vos erreurs, votre chef pensera de vous que vous n’êtes pas compétent et qu’il vous remplacera ?

Bien au contraire, il faut envisager la démarche inverse. Votre réussite professionnelle est liée à vos compétences et à la confiance que l’on place en vous.

Vous ne perdrez pas la confiance de quelqu’un en lui admettant une erreur, vous la gagnerez car vous montrerez que vous êtes un individu responsable, honnête et que l’on peut compter sur vous.

Et cette réputation vous sera bénéfique dans votre carrière professionnelle, que vous passiez toute votre vie dans la même entreprise ou que vous soyez adepte des missions chez divers clients.

On pourra dire de vous que vous êtes digne de confiance.

Dans nos relations personnelles

Ici, rien à prouver à notre bien aimé chef. Nous avons affaire à des potes, amis, partenaire, et à notre famille.

On ne devrait donc pas avoir à trouver des excuses.

Et pourtant, c’est quand même le cas. On ne souhaite pas perdre la face, mais plutôt montrer qu’on est parfait, on ne fait pas d’erreurs et que l’on a toujours raison (cela va souvent de pair).

Pourquoi est-ce un problème d’avouer que l’on s’est trompé, sans chercher de fausses excuses ?

On montre ainsi nos faiblesses, notre humanité, et notre sincérité. C’est un comportement qui devrait payer et non pas nous nuire.

Vous êtes en couple et avez eu un mauvais comportement (je ne vais pas vous les lister, il y en a trop…) ? Pourquoi ne pas l’admettre et vous excuser ?

Ce n’est pas en exposant votre fierté que votre relation se portera mieux. Si votre partenaire fait de même, quel sera le résultat ?

Une accumulation de confrontations et pensées négatives au fil du temps. Toutes ces petites choses négatives qui mises les unes derrière les autres peuvent provoquer, des années plus tard, un point de non retour et une rupture amoureuse.

Pourtant, il n’y pas beaucoup de phrases à apprendre : « Je suis désolé, j’aurai du réfléchir avant de le faire », « excuse-moi, je ne sais pas ce qui m’a pris », « je regrette sincèrement »…

Bien entendu, ne gâchez pas ces phrases en ajoutant : « j’avais trop bu », « j’étais fatigué », « c’est toi qui a commencé », etc… Sinon vous perdrez tout le côté positif de la démarche.

En adoptant cette ligne de conduite, vous donnerez également le « bon » comportement à suivre à votre partenaire et à votre entourage. Vous instaurerez une relation de confiance et favoriserez la communication dans vos relations.

Et la vie devient plus simple…

Accepter le fait d’avoir tort, s’excuser quand on a fait une erreur, ne pas faire porter la faute sur quelqu’un d’autre ou un évènement… Cela rendra votre vie plus simple.

Si un jour, votre relation échoue avec votre partenaire, vous pourrez dire que vous aurez fait au mieux pour que cela fonctionne. Vous n’aurez pas à regretter votre histoire avec des « et si j’avais fait ceci plutôt que cela… ».

Et si vous souhaitez aller un peu plus loin vers la voie de la sagesse, vous pouvez toujours essayer de vous améliorer et devenir une meilleure version de vous-mêmes.

Vous n’êtes pas voués à répéter toute votre vie les mêmes erreurs.

L’âge est censé nous apporter de la maturité mais on ne distingue pas toujours l’adulte de l’enfant…

A vous maintenant : avez-vous tendance à trouver des excuses ou à vous excuser ?

Sandrino


LAISSER UN COMMENTAIRE

Les champs obligatoires sont le prénom et l'email. Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement. 

  1. Merci, une fois de plus vos paroles sont juste! Vous savez où appuyer, c’est exactement ce qui cause l’éloignement et la cause du manque de confiance après…

  2. Bonjour
    Voilas je vais faire court
    Mon amie a demandé la séparation le 14 décembre de cette année mais nous vivions plus ensenble depuis le 15 octobre de la même année. Je lui es présenté mes escuse avec une profondeur dans mes mots depuis le 15 octobre , le lui es d’i tout les sentiments profond que j ai pour elle je l aime toujours énormément ( pas de l attachement ou tout autres choses , non je l aime de mon cœur ( mon cœur )
    Je n ais plus de contact depuis mais je sais qu’ ell8va pas bien de son côté car elle m aimais également très très fort
    Elle m’a dit quand je les vu pour la dernière fois , qelle ne voyais rien de positif en moi , et pourtant elle me di que je suis qelqun de bien Et que je l’es détruite…je suis au fond du gouffre , je ne sais plus quoi faire actuellement ..je l aime ça je le sais. Aide moi par vos messages
    Merci

    1. Bonjour Christophe,
      Vous demandez de l’aide mais vous ne dites pas ce que vous avez fait et qui a provoqué cette souffrance en elle.
      Sandrino

  3. J aimerais pouvoir avoir de bon conseil pour pouvoir avancé et tourné la page .
    Malgré que cela sois extrêmement douloureux en ce moment

  4. Comme à l’habitude Sandrino tu professes de sages paroles…c’est ce que je fais depuis bien longtemps .
    Merci à toi.

  5. Le message de ce matin estest très édifiant. Si chaque partenaire pouvait s'en approprier, on aurait moins de problèmes dans les couples. Reconnaître ses erreurs de la bonne des manières est une force, une qualité, une attitude noble.

{"email":"Adresse email invalide","url":"adresse du site web invalide","required":"Un champ obligatoire n'a pas été rempli"}
Send this to a friend