Que faire pendant le confinement quand on vit seul ?

Que faire pendant le confinement quand on vit seul ?

Le confinement a été décrété dans de nombreux pays du nombre entier.

En attendant des solutions pour contrer le coronavirus, nous sommes donc en quarantaine.

Cette situation apporte son lot de problèmes.

Ces problèmes sont différents que l’on soit célibataire, en couple, avec ou sans enfants.

Dans cet article, je traite du problème du confinement pour les personnes qui vivent seules.

J’aborderai le problème du confinement pour les couples dans un article séparé car les problématiques sont très différentes.

Introduction

Si vous lisez cet article aujourd’hui, c’est que vous vivez seuls et que la situation de confinement vous pèse.

Cette situation est difficile car elle nous coupe du lien social qui nous fait tant de bien.

Les liens sociaux au travail et avec nos amis.

Le confinement nous coupe aussi de la connexion que nous pouvons avoir avec la nature, qui nous permet de nous ressourcer.

Au final, nous ressentons des émotions négatives, et notamment de l’anxiété.

Voici des conseils qui sont, pour ma part, indispensables pour traverser plusieurs semaines, voire plusieurs mois de confinement.

Bougez votre corps

Le premier conseil est simple mais de nombreuses personnes ne l’appliquent pas : faites du sport !

L’activité physique est un élément fondamental d’équilibre de l’être humain.

Ce n’est pas une nouveauté.

Le sport permet de sécréter de l’endorphine, qui est de la morphine naturelle.

Plus le sport est intense, plus on libère des endorphines. Il est donc préférable de pratiquer une activité cardio.

Le sport permet aussi de sécréter de la dopamine, qui est l’hormone du plaisir.

Et pour terminer, il permet également de générer de la noradrénaline, qui aide à déstocker la graisse.

Voilà pourquoi, après une bonne séance de sport, on ressent un bien-être physique et mental.

Avec le stress du confinement, le sport est un élément indispensable à votre équilibre.

Si vous avez des soucis physiques, adaptez vos séances d’entrainement ou choisissez une activité qui évitera de vous blesser.

En ce qui me concerne, j’utilise l’application Adidas Training sur mon smartphone.

J’utilise un plan d’entrainement avec 3 à 4 séances de 20-30 minutes par semaine.

Mais on peut aussi paramétrer des séances quotidiennes d’une durée paramétrable.

Il existe de nombreuses autres applications comme : Nike Training, Fizzup, Freeletics Training Coach…

Maitrisez vos pensées négatives

Quand on vit seul toute la journée, on peut avoir des difficultés à s’endormir.

Des pensées ou ruminations mentales peuvent nous traverser l’esprit et nous empêcher de trouver le sommeil.

La solution est simple : c’est de méditer.

Je dis que c’est simple car la pratique est simple à effectuer. Vous vous mettez sur une chaise et vous ne faites rien.

Bien entendu, rester sans ne rien faire, c’est plus dur qu’il n’y paraît puisque l’on n’est pas habitué à ne rien faire.

Pourquoi méditer ?

Parce que la méditation permet de diminuer les effets de l’anxiété et du stress.

Elle nous calme et nous apprend à poser un regard différent sur les difficultés de la vie.

Elle nous permet d’apporter de la conscience dans notre vie.

En ce qui me concerne, j’ai débuté la méditation depuis une semaine et je ressens vraiment une grande différence depuis que je pratique (20 mn chaque soir juste avant de me coucher).

Je suis calme et serein.

Je précise que je vis en appartement avec ma compagne et notre enfant de 3 ans et que je vivais très mal ce confinement (stress, frustration, fatigue,…).

Clairement, pour moi, il y a eu un avant et un après méditation.

Il existe de nombreuses applications de méditation. Je vous conseille Petit Bambou qui est une application francophone.

Vous disposez de 10 séances de 10 minutes gratuites, puis vous pouvez souscrire à un abonnement de moins de 50 ans pour 6 mois.

Sinon, vous pouvez aussi trouver des programmes sur Youtube.

Je préfère l’application car il y a des programmes thématiques avec de nombreuses méditations qui se suivent dans un certain ordre.

Je n’ai donc pas à réfléchir. Je lance l’application. Je lance la méditation qui suit celle de la veille, et c’est parti.

Je sais combien il peut être difficile de débuter la méditation.

Et je pense aussi que c’est le bon moment pour le faire, et surtout le moment où vous en avez le plus besoin.

Vous devez vous donner les moyens de traverser cette période avec toutes les possibilités qui s’offrent à vous.

Aérez votre esprit

Si vous regardez le journal télévisé ou écoutez les actualités par la radio, je vous recommande d’arrêter ou de diminuer drastiquement votre consommation d’informations.

Les informations ont un impact négatif très important sur nos émotions et sur l’anxiété que j’évoquais précédemment.

Plus vous regardez des informations anxiogènes, plus vous ressentez du stress et de l’anxiété et plus vous voyez le verre à moitié vide.

Je comprends tout à fait que vous souhaitiez être informé des avancées sur le coronavirus.

Mais il est possible de le faire à travers un ami ou quelqu’un de notre famille, qui peut nous faire un simple résumé de ce qu’il y a d’important à savoir.

Car au final, est-il important que vous connaissiez chaque jour le nombre d’hospitalisés et de morts du COVID-19 ?

La seule chose importante à savoir, c’est quand et comment on sortira du confinement. Et ça, nos amis ou proches peuvent nous l’indiquer.

Pas besoin d’écouter les informations tous les jours, bien au contraire.

Je vous recommande plutôt d’aérer votre esprit avec de la musique.

Pas n’importe quelle musique. Pas de la musique triste ou nostalgique.

Choisissez un style de musique que vous aimez et écoutez au minimum 1 à 2 heures par jour de cette musique.
Et je vous recommande d’ailleurs de débuter dès le matin.

En ce qui me concerne, mon rituel matinal est simple (et pas lié au confinement).

Je me lève, je prends mon petit déjeuner. Puis je me douche en musique pour me donner la pêche.

J’ai testé avec et sans musique, avec et sans douche, et la différence est flagrante.

Donc, une douche et de la musique qui vous met le sourire aux lèvres ou qui vous donne de l’énergie, c’est idéal pour bien débuter sa journée.

Ensuite, je vous recommande de regarder des programmes TV dans le même esprit : c’est à dire des programmes qui vous font du bien : des comédies, des films d’actions, des documentaires sur la nature, etc…

Bref, des contenus qui vous font divertir et qui vous font évader de chez vous.

Reconnectez-vous avec votre essence créative

Nous sommes des êtres de création, et ce, depuis notre plus jeune âge.

Mais nous nous sommes souvent coupés de notre élan créateur pendant notre enfance.

Parfois ce sont nos parents qui ont contribué à nous en éloigner (« tu ne pourras jamais gagner ta vie en étant artiste ! »)

Quoi qu’il en soit, créer nous fait du bien.

Pratiquer une activité créative nous permet de nous rapprocher de notre essence d’être humain.

Pendant que l’on crée, nous ne réfléchissons plus.

Nous sommes dans ce que l’on appelle « le flow », un état modifié de conscience.

Nous sommes alors absorbé par notre activité.

Et ce flow nous fait ressentir du plaisir, un sentiment de bien-être et d’accomplissement.

Ca tombe bien, nous avons besoin de plaisir et de ne pas réfléchir.

Donc, si vous avez toujours rêvé d’apprendre à dessiner, peindre, écrire des nouvelles, chanter, etc…

Il est temps de vous y mettre.

Inscrivez-vous à des cours en ligne, commandez du matériel sur des sites qui livrent à domicile et débutez votre apprentissage.

Lorsque l’on crée, on ne se sent jamais seuls.

Réglez ce que vous deviez faire depuis longtemps

J’ai remarqué que les personnes qui souffrent le plus du confinement sont celles qui avaient des blessures émotionnelles (blessure d’abandon, dépendance affective, etc…).

Elles ressentent un vide à l’intérieur d’elles.

Un vide qu’elles comblaient jusqu’à présent, par la connexion aux autres.

Lorsque l’on cherche notre valeur dans le regard des autres et que nous devons rester chez nous, nous sommes coupés de ce qui nous alimentait.

Les personnes qui ont une basse estime d’elles ont donc souvent plus de mal à gérer cette situation de confinement.

Quelque part, le confinement a l’effet d’une rupture : elle nous rappelle simplement que nous avons quelque chose à régler avec nous-même, et que tant qu’on ne l’aura pas fait, nous ne serons jamais autonome affectivement.

Autonome ne signifie pas se passer des autres.

Cela signifie prendre conscience de notre valeur, de ce qui nous anime, de notre existence propre et des ressources dont nous disposons à l’intérieur de nous-même.

C’est aussi savoir nous faire confiance et prendre pleinement notre place dans notre vie, avec ceux qui nous entourent.

Le confinement est une opportunité à saisir !

En résumé, cette quarantaine nous met face à nous-même et nous oblige à devoir trouver des solutions pour survivre au vide et à la solitude.

Quelle que soit votre situation, le confinement est une opportunité de ressortir plus fort de cette épreuve difficile.

Mais la question est de savoir ce que vous allez faire pendant ce confinement.

Allez-vous combler passivement votre temps (TV, jeux,…) ?
Et ressortir du confinement « comme avant », c’est à dire avec les mêmes problèmes ?

Ou allez-vous en ressortir grandi, différent, plus fort, plus épanoui ?

Allez-vous profiter de cette période imposée pour débuter un nouveau chemin, de nouvelles activités, apprendre à vous reconnecter à qui vous êtes ?

Selon le choix que vous ferez, vous subirez le confinement avec douleur, ou bien vous le traverserez avec sérénité.

Ce sont vos choix qui guident votre vie.

Gardez une chose à l’esprit : vous avez le contrôle.

Alors, faites les bons choix.

Prenez soin de vous.

Et si vous souhaitez profiter de ce confinement pour débuter un nouveau chemin de vie et transformer votre vie personnelle et amoureuse, je vous invite à visiter mon programme d’accompagnement « 4 mois pour transformer votre vie amoureuse« .


LAISSER UN COMMENTAIRE

Les champs obligatoires sont le prénom et l'email. Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement. 

  1. bonjour je n’arrive pas à faire en sorte de recevoir la formation gratuite  » dépendance affective », quand je clique sur » recevoir par mail », la page revient. merci d’en tenir compte; à bientôt
    Aline;
    eulyne@hotmail.fr

    1. Bonjour,
      Après avoir cliqué sur le bouton « Recevoir par mail », un formulaire d’inscription apparaît à l’écran sous forme de popup.
      Avez-vous installé un plugin dans votre navigateur qui bloque les popup ?
      Sandrino

    2. Bonjour,

      Ma copine m as quitté il y a 1 semaine environ,sa faisait 2 ans, pendant le confinement on ne c’est presque pas vu mis a part 1 semaine il y a de ça 3 semaines, lorsque l on c est vu tout c est très bien passé, le lendemain elle m envoyait d ailleur des sms comme quoi cette semaine avait été trop cool, comme quoi je lui avait trop manqué qu elle m aimais fort etc, tout ça pour dire que elle était heureuse et moi aussi ! Mais malgrés tout on avait tout les deux se l herpes genital depuis le début de notre relation je n ai pas remarqué que sa nous ai freiner tant que ça, mais elle a décider de me quitter comme ça du jour au lendemain, la raison étant que l herpes lui a créé un blocage, je ne comprend vraiment pas, est se que c est passager va t elle revenir etc ? Je suis dans l incompréhension la plus total !

  2. Bonjour,
    J’ai vécu une relation de 9 mois avec un collègue marié, 1 enfant, qui a très vite décidé de quitter sa femme.
    Tout se passait très bien entre nous, il est venu vivre chez moi, à vendu l’appartement commun.
    Il me parlait beaucoup d’avenir, d’enfants, mariage, vacances etc.
    Du jour au lendemain, il a décidé de mettre un terme à notre relation.
    Le lundi il me disait encore qu’il m’aimait, le mardi, il a annoncé à sa femme que si il était parti c’est parce qu’il était tombé amoureux de moi et le mercredi il me quitte car il pense ne pas être capable de ne pas voir son fils quotidiennement.
    3 jours plus tard, il m’avoue que sa femme lui pardonne tout et qu’ils se donnent une autre chance….
    Je me sens trahie, trompée. Il m’avait toujours dit que son avenir c’était moi, qu’il ne retournerait pas vers elle car on se reste pas avec quelqu’un pour un enfant etc. Il va même jusqu’à vendre l’appartement et tout dévoiler à sa femme !
    Puis il fait marche arrière.
    Je ne sais pas si il est perdu, si le confinement lui a monté la tête, comment fait t’on pour dire à quel qu’on l’aime et la quitter 24h plus tard !
    Je suis déboussolée, je ne comprends pas comment on peut changer d’avis comme ça. J’ai honte de me dire que si cela se trouve, grâce à moi, leur couple va repartir de plus belle et que pendant 9 mois il a profité de moi pour prendre l’air et s’aérer l’esprit.
    En plus, nous travaillons ensemble.
    Depuis la séparation (il y a 15 jours), je n’ai aucune nouvelle. Il n’a donc aucun regret et vit visiblement très bien son bonheur avec sa famille tandis qu’il me laisse seule et blessée (physiquement et moralement) pendant le confinement.
    Je ne sais pas comment réagir lorsque je vais le revoir au travail…

{"email":"Adresse email invalide","url":"adresse du site web invalide","required":"Un champ obligatoire n'a pas été rempli"}
Send this to a friend