La confiance en soi favorise la réussite dans notre quotidien.

Pourquoi sommes nous différents sur ce point ?

Comment avoir confiance en soi  et avoir une meilleur image de soi ?

La confiance en soi dans la vie quotidienne

La confiance en soi est un facteur favorisant votre réussite dans votre quotidien.

Vous allez à un entretien d’embauche, à qualités équivalentes, et même si d’autres éléments entrent en jeu, si vous dégagez quelque chose de plus que votre concurrent, que vous montrez de la confiance dans votre approche du poste et de vos aptitudes, vous aurez plus de chances d’être sélectionnés.

Lorsque vous passez votre permis de conduire, que pensez-vous que note l’examinateur ? Votre sympathie ? Non, c’est votre aptitude à conduire et la confiance que vous avez dans votre conduite.

Et si vous êtes d’un naturel peu confiant, soit vous prenez sur vous ce jour-là, soit vous avez une chance sur deux pour repasser votre permis. Est-ce que cela vous est arrivé ?

Dans le domaine amoureux, les femmes auront plus tendance à aller vers un homme qui a confiance en lui qu’un autre.

Dans tous les domaines, la confiance est un facteur de réussite. Malheureusement, nous ne sommes pas tous égaux en la matière, et la confiance est un processus long à acquérir et qui reste personnel.

Pourquoi ces différences de confiance ?

Certains  ont cette confiance dès le plus jeune âge, certains l’acquièrent un peu plus tard, et d’autres n’auront jamais confiance en eux.

Cette différence se joue pour une part dès le plus jeune âge avec  l’éducation et les comportements parentaux qui ont influencé votre manière de vous comporter et de favoriser ou diminuer votre confiance.

La confiance résulte également de l’expérience. Si vous maitrisez ou connaissez la réussite dans certains domaine de votre vie, vous avez plus de confiance dans ces domaines. Mais cela ne signifie pas que vous avez confiance dans tous les aspects de votre vie.

Confiance en soi et estime de soi

Ces deux notions sont différentes mais elles sont étroitement liées car elles influent l’une sur l’autre.

La confiance en soi, c’est se sentir capable de faire quelque chose.

L’estime de soi, c’est l’évaluation que l’on fait de nous-mêmes, l’amour que l’on se porte.

Plus on s’estime, plus on gagne en confiance, de manière générale. Le contraire ne se vérifie pas. On peut très bien être en confiance au volant d’une voiture, ou dans son travail et avoir une piètre estime de soi.

Si vous n’avez pas confiance en vous, ce n’est pas dans un domaine précis que cela vous pose donc problème, c’est de manière générale.

On peut donc penser que cet article devrait porter sur l’estime de soi et non pas la confiance en soi.

Ces notions étant liées, je traiterai les deux aspects.

Les éléments qui influent sur la confiance

Voici des éléments qui influent sur la confiance :

• l’apparence : se sentir à l’aise dans son corps

• la culture : générale ou dans un domaine dans lequel un individu peut impressionner

• le pouvoir : et le respect qu’il peut amener

• l’argent : idem au pouvoir et à la capacité d’être apprécié

• la maitrise : Maitrise d’un art, d’une technique, d’un instrument, d’un sport, …

• la notoriété : le fait d’être célèbre nous rend plus attractif

• le regard des autres…

Le regard des autres

Le manque de confiance en soi est lié au regard des autres. Nous doutons car nous nous sentons jugés par les autres et que nous passons notre temps à essayer de plaire et montrer la meilleure image de nous-mêmes.

Le manque de confiance est également lié à la peur de l’échec.

Avoir confiance en soi, c’est se sentir capable de faire quelque chose et  d’accepter l’échec.

Plus nous sommes bien vus, plus nous sommes satisfaits. Mais cela ne signifie pas que nous aurons une réelle confiance en nous.  Car c’est un cercle sans fin et au final, nous ne pouvons plaire à tout le monde sans nous perdre.

D’ailleurs, de nombreuses personnes doutent d’elles malgré leur notoriété, leur argent, ou leur culture.

On revient alors à l’estime de soi qui est si importante et si difficile à atteindre.

Comment avoir une meilleure estime de soi ?

Cela prend du temps d’avoir une bonne estime de soi mais voici quelques conseils.

Vous devez arrêter de vous comparer aux autres et de vouloir plaire à tout le monde.

Vous devez arrêter de vous poser des questions et de vous remettre en question dès que quelqu’un ne vous estime pas ou dès que vous n’arrivez pas à faire quelque chose.

Vous devez  accepter et aimer qui vous êtes (qualités et défauts), connaître vos limites et comprendre que vous avez de la valeur.

D’ailleurs, ne vous dévalorisez jamais, devant qui que ce soit. Vous avez des limites, des lacunes ? Vous n’êtes pas « parfait » ? Cela n’a pas d’importance !

Vous êtes tout aussi important que n’importe qui d’autre, quel que soient son statut ou ses connaissances.

La première chose à faire est de commencer à vous aimer ou vous apprécier. Commencez par reconnaitre que vous êtes quelqu’un de bien, tout simplement. C’est le premier pas à faire vers une bonne estime de soi.

Ce ne sont pas les autres qui doivent être fiers de vous, mais vous qui devez être fier de vous-mêmes.

Cela ne signifie pas que vous devez vous foutre du regard des autres, bien entendu. Car les conseils et remarques des amis sont toujours importants.

Mais c’est à vous de définir qui vous êtes, pas aux autres.

Une fois que vous aurez acquis cette capacité à ne plus vous remettre en question et à ne plus vous comparer, vous n’aurez plus de pression et votre vie en deviendra beaucoup plus simple.

Comment améliorer la confiance en soi ?

Les conseils précédents sont de bons concepts mais il ne sont pas toujours simples à assimiler et mettre en pratique.

En parallèle de ce travail, il faut travailler sur la confiance en soi.

Pour vous aider dans votre démarche et comme je l’évoquais au début de l’article, il y a plusieurs axes possibles. Vous devrez travailler sur vous et faire des efforts pour l’améliorer.

Voici des exemples.

Vous vous sentez mal dans votre peau à cause de votre physique ? Prenez soin de votre corps !

Faites du sport, mangez plus sainement, utilisez des crèmes hydratantes, parfumez-vous. Rendez-vous plus agréable au regard et à la perception des autres. Au-delà du regard des autres, faites-le pour vous. Vivez en harmonie avec votre corps.

Vous avez peu de culture générale et vous vous sentez mal à l’aise en soirée lors de certaines  conversations ? Cultivez-vous !

Je vous recommande de lire, non seulement pour votre culture mais pour tout ce que cela peut vous apporter dans votre vie.

Vous êtes timide et n’osez pas prendre la parole devant un groupe ? Tout d’abord, c’est tout à fait normal. C’est avec l’habitude qu’on prend confiance. Mais sachez qu’il existe des groupes permettant de travailler la prise de parole (ex : ToastMaster). Vous pourrez vérifier sur le lien s’il y a un groupe proche de chez vous.

Par ailleurs, il est normal de douter et on peut très bien avoir confiance en soi et avoir des doutes. Il y a des éléments dans notre vie que l’on ne maitrise pas et tout ne dépend pas de nous.

La confiance et l’estime de soi sont des facultés qui se travaillent, tout comme le sport par exemple. C’est donc la pratique régulière qui fait que l’on progresse.

Cela ne viendra pas rapidement, c’est un travail qui prend du temps. Voyez cela comme une  formation à la vie.

Conseils pratiques pour gagner en confiance

On ne gagne pas en confiance en restant à la maison à ne rien faire.

Il faut s’intéresser à la vie, aux gens qui vous entourent, lire, apprendre (histoire, piano, dessin, …) et exercer une activité physique (sport, danse, littérature, piano, dessin,…).

Car la confiance vient avant tout avec l’épanouissement personnel. On ne peut se forcer à être confiant, on le devient en s’épanouissant mentalement et physiquement.

Voici maintenant quelques conseils qui vous permettront, pas à pas, de progresser en confiance et qui seront utiles pour votre estime :

  • Faire de nouvelles rencontres : car c’est enrichissant
  • Soyez curieux : ce n’est pas un vilain défaut
  • Lisez (romans ou essais) : vous apprendrez des choses
  • faites du sport ou de la danse : un esprit sain dans un corps sain
  • apprenez quelque chose qui vous passionne (guitare, photo, écriture, peinture, ….) : car vous en êtes capable !
  • reprenez vos études : si un domaine vous intéresse ou pour vous prouver que vous en êtes capable
  • changer de boulot : si vous n’y êtes pas heureux
  • voyagez : pour avoir une autre vision du monde et de l’humain

Il faut passer à l’action. Ce n’est pas en restant chez vous à ruminer que vous n’êtes pas capable de faire x ou y que vous y arriverez.

Il ne faut pas attendre d’être en confiance pour se lancer. Il faut se bouger pour gagner en confiance.

La difficulté de changer

Changer n’est pas toujours facile. La difficulté réside tout d’abord dans le passage à l’action. Cela demande un petit effort personnel.

Pour cela, vous devez vous donner des objectifs atteignables facilement pour débuter. En termes simples : commencez petit. Puis augmentez progressivement le niveau.

Cela est valable pour toute décision de changement dans votre vie, liée à la confiance ou à d’autres domaines (ex : arrêter de fumer, se lever plus tôt, faire du sport, …).

Vous devez également être régulier dans le temps. C’est pour cette raison que vous devez avoir des personnes qui vous encouragent.

Je n’ai pas traité ici de certaines méthodes (Coué par exemple) ou d’aller consulter un psychologue ou un psychiatre. Je ne donnerai pas mon avis car je pense qu’il faut envisager tous les moyens pour résoudre un problème.

Mais je privilégie une approche plus naturelle, personnelle et responsable de chacun plutôt que le recours à un spécialiste ou des post-it « j’ai confiance en moi » disséminés dans un appartement.

Si vous pensez vraiment ne pas vous en sortir seul, faites vous aider d’abord par vos amis , par un coach ou par un spécialiste si vous le souhaitez. Mais au final, Rappelez-vous que personne d’autre que vous ne pourra vous donner cette confiance.

Si le recours à un spécialiste a fonctionné pour vous, n’hésitez pas à l’indiquer en commentaires, cela permettra d’alimenter le sujet et d’aider les autres lecteurs.

Vivre sans avoir confiance en soi

Vous n’avez pas confiance en vous ? Vous avez pourtant essayé de travailler sur des aspects de votre vie pour améliorer la situation mais vous n’y arrivez pas ?

Rassurez-vous, ce n’est pas si grave que ça. Vous pouvez manquer de confiance et avoir des amis qui vous aiment et vous apprécient pour ce que vous êtes même si vous manquez de confiance en vous.

La confiance est un atout supplémentaire qui pourrait vous faciliter la vie. Mais ce qui est important, c’est d’y travailler et de continuer à essayer de changer, si vous en ressentez le besoin bien sûr.

Cela peut aussi être dû à un problème de timing. Vous avez besoin de temps pour gagner en confiance.

Éviter l’excès de confiance en soi

Comme dans tout autre domaine, il ne faut pas connaitre d’excès. Vous êtes le meilleur, vous savez tout ? Très bien, mais vous n’avez pas pour autant à être prétentieux ou à montrer aux autres que vous leur êtes « supérieurs ».

Soyez humble.

L’humilité est une qualité importante que l’on oublie souvent lorsque l’on gagne en confiance. Être confiant est un état intérieur que les autres ressentiront.

Vous n’avez pas à le montrer particulièrement.

Conclusion

J’espère que cet article et ces conseils vous aideront à prendre confiance en vous.

J’ai écrit cet article car il m’a fallu beaucoup  de temps pour avoir confiance en moi. C’est un ensemble d’expériences de vie qui ont contribué à ma situation actuelle et tous les conseils que j’indique m’ont été utiles.

Cette confiance ne me rend pas indestructible ou insensible. J’ai simplement acquis  la sérénité nécessaire pour ne plus avoir à prouver des choses aux autres.

Je sais que l’on est tous capable de faire des choses importantes dans sa vie. Mais tant qu’on ne se lance pas, on ne sait pas de quoi on est capable.

J’ai aussi arrêté de me comparer aux autres. Je suis fier de qui je suis  et de mon comportement.

Et vous en êtes aussi capable, c’est une question de temps et d’épanouissement…

Voici 2 méthodes pratiques orientées vers l’action, qui peuvent vous aider et vous accompagner pas à pas pour améliorer la confiance en soi. Ce sont deux ebooks créés par Hervé Léro, un blogueur sérieux et sympa 🙂

Le premier ebook est « augmenter sa confiance en 21 jours » et le second « deviens super sociable en 30 jours ». Cela va vous permettre de vous mettre de plein pied dans l’action.

Cliquez sur l’image des livres pour accéder à leur présentation.

augmenter sa confiance en 21 jours

ebook deviens sociable

N’hésitez pas à donner votre avis ci-dessous. Merci.

Sandrino

15 Commentairs

  1. Je vous remercie pour votre texte et j’ajouterai ce commentaire. Nous savons tous, que l’action est la solution à la confiance en soi, cependant, l’action n’est pas la réaction qui elle, est une habitude de refaire la même action connue. Les gens qui démontrent de l’assurance ne sont pas des gens qui ont confiance en eux, mais des gens qui ont répété la même expérience de nombreuses fois et ainsi avoir l’habitude de la faire. À nos yeux, ils paraissent confiants, mais nous confondons sans nous en rendre compte, assurance avec confiance.

    La véritable confiance en soi n’est pas une habitude de refaire la même chose avec assurance, mais bien de comprendre comment le doute a pris naissance en nous. La peur de faire une erreur prend naissance dans le jugement des autres qui a créé en nous, un sentiment de culpabilité, un sentiment de haine en soi. Ils croient savoir à tort, ce qui est bien pour nous. Voilà une triste réalité. Ce n’est pas notre bien qu’ils veulent, mais de protéger leurs intérêts et leur pouvoir.

    Qu’en pensez-vous ?

    http://www.relationplus.org/2015-connaissance/comment-reprendre-confiance%20en-soi.html

    • Bonjour Claude,

      merci pour votre commentaire.

      Je pense que la confiance en soi est un problème interne à chacun.

      On est gagnant le jour où on est capable de faire quelque chose sans se demander ce que penseront les autres.

      La confiance en soi n’évite pas le stress et l’incertitude car elle sera toujours présente. Mais elle ne nous gêne plus dans nos actions. J’ai par exemple lancé la chaine youtube du blog depuis peu. Je sais que je peux être jugé, apprécié ou décrié par certains. Mais cela ne m’a pas empêché de le faire. Cela ne me rend pas insensible à la critique mais je l’ai fait car j’en avais envie et car je pense que ces vidéos seront utiles.

      Avoir confiance en soi, c’est ne plus avoir peur de faire face au jugement des autres (même si on sait que cela peut nous toucher).

      Bonne journée.

      Sandrino

  2. Article très intéressant. J’ai moi même beaucoup de mal à avoir confiance en moi à bientôt 30 ans. Même en écrivant en ce moment je doute de la réaction de ce que peuvent avoir les gens face a mes écrits. J’ai toujours l’impression que l’on va me juger sur ma façon de parler, sur ce que j’écris, si c’est vraiment intelligent etc…
    Je travaille sur un projet actuellement et c’est vrai que je me pose mille questions à savoir si cela va plaire aux gens, j’hésite beaucoup à publier mon projet en public en imaginant que cela ne va pas plaire pourtant je sens au fond de moi que ça peut marcher mais j’ai toujours ce doute affreux, et en publiant quelques photos de mes créations j’en ai tellement honte que j’hésite a cliquer sur le bouton « envoyer ». Pareil pour laisser un commentaire sur les réseaux sociaux ou réagir a un article comme maintenant j’ai toujours l’impression et j’ai toujours peur d’être ignorée ou de me sentir bête en voyant que personne ne répond et de me dire que ce que j’écris souvent n’est pas intéressant. Notamment sur ma façon d’écrire et mes nombreuses fautes d’orthographes par exemple ou même en anglais même si j’utilise le traducteur.
    Alors oui la non confiance en moi ou estime de moi me pourrit un peu la vie, car cela m’empêche de faire beaucoup de choses même a l’extérieur également, notamment au niveau professionnel. Je vis dans un pays étranger, alors je dois encore plus redoubler en confiance car je dois m’intégrer au pays dans lequel je vis et cela n’est pas facile dans une langue différente. Alors je vous remercie pour votre article ça aide.

    • Bonjour Ally,

      Si vous êtes en cours de création de quelque chose, vous ne devez pas penser à ce que les autres diront, sans quoi aucune création ne verrait le jour.
      Oui, peut être que quelqu’un critiquera ce que vous faites. Et alors ? Il y a aussi des personnes qui apprécieront ce que vous faites. C’est cela le plus important.

      Comme vous le savez, on ne peut pas plaire à tout le monde. Mais c’est en se fondant dans la masse, en ne faisant rien par peur des critiques, qu’on finit par ne rien faire. Et encore, le fait de ne rien faire d’intéressant peut être critiqué 🙂

      Lorsque j’ai débuté ce blog, j’avais les mêmes appréhensions que vous. J’avais peur du regard des autres et de leurs remarques. Qui étais-je pour écrire sur le domaine des relations ? Quelle était ma légitimité ? A cause de cela, j’ai mis 1 an à créer une page FB et quasiment 1 an de plus à publier mes articles sur mon mur. J’ai surpassé cette peur au fur et à mesure.

      Le résultat, c’est qu’à l’heure actuelle, 70 000 utilisateurs viennent lire mes articles chaque mois et que je reçois de nombreux remerciements de lecteurs qui apprécient ce que j’écris. Au final, je ne me souviens pas avoir reçu de critiques mais, même si c’était le cas, ils ne me feraient pas arrêter ce que j’ai commencé car j’ai compris que c’est l’acte de création qui permet de faire avancer le monde ou rendre le monde meilleur qu’il n’est.

      Donc, vous ne devez pas arrêter ce que vous faites.

      Vous devez croire en vous et continuer à créer, non pas parce que vous êtes la meilleure ou talentueuse mais tout simplement parce que :
      – vous en avez envie
      – la création vous permet de vous épanouir
      – vos créations peuvent plaire, être utiles ou inspirer d’autres personnes.

      Continuez à faire ce que vous aimez et n’hésitez pas à poster ici un lien vers votre site web lorsque vous souhaiterez faire connaître vos écrits 🙂

      voici également 3 articles liés à cette thématique que j’ai écrit sur mon second blog et qui vous aideront dans votre démarche :
      La technique de Kasaparov pour reprendre confiance
      de quoi êtes-vous capable ?
      Lâcher prise ou persévérer ?

      J’espère que cela vous aidera.

      A bientôt.

      Sandrino

  3. merci pour l’article (pas facile d’en trouver d’aussi pertinents sur la toile). de mon coté, je peux vous conseiller une psychologue qui propose une solution pour reprendre confiance en soi en 7 jours (c’est payant 🙁 ) mais c’est hyper efficace. je vous laisse le lien du site pour qui ça pourrait intéresser: http://go.pages.acamentis.2.1tpe.net

  4. juste pour dire que j’aime bien vos articles en général!
    simples mais nuancés et tellement vrai tout en restant toujours positif!
    MERCI
    et le plus c’est la possibilité de communiquer et d’avoir votre avis!
    avec la période de vide que je vis c’est vraiment approprié pour moi!
    MERCI MERCI!

  5. Bonjour Sandrino
    Je viens à vous concernant votre super article  » Il ne sait pas ce qu’il veut ? rompez ! »
    Je l’avais lu il y a plus d’un an mais n’avais pas suivi vos conseils…. c’est fait depuis 3 jours 🙂
    Ma situation, une relation « homo » prévue pour un soir qui dure depuis 4 ans, émaillée de ruptures tous les 6 mois et de retour 3 mois apres, ayant pour cause mon âge ( lui 35 moi 47), puis ses doutes ( sa Position sexuelle, son envie de vie « normale », de famille, ect…) mais il revient à chaque fois en me disant que je suis sa drogue…
    il y a une belle entente sur tous les plans, et de mon côté je suis vraiment amoureux et j’espère toujours qu’il se rendra compte qu’il l’est aussi… en vain car dés que nous atteignons un pic dans notre relation il bloque d’un coup
    bref j’ai de nouveau rompu ( c’est toujours moi même si c’est lui qui m’y pousse)
    Il me manque mais je ne peux pas continuer à subir ses doutes… chaque rupture, même si je m’y attend me laisse à plat.. et pourtant s’il revient encore…….
    qu’en pensez vous?
    Merci 🙂

    • Bonjour Stef,
      merci pour votre message et témoignage. Il aurait été préférable de le poster sous la bonne thématique, c’est à dire sous l’article il ne sait pas ce qu’il veut, rompez. je vais néanmoins répondre ici pour vous éviter d’avoir à saisir à nouveau votre témoignage.
      Ce que je pense, c’est que vous ne pouvez rester indéfiniment dans l’incertitude à attendre qu’il sache ce qu’il veut. Si cela fait 4 ans qu’il part et revient, il continuera ainsi tant que vous le laisserez faire. En procédant ainsi, vous n’êtes pas maître de votre vie puisque vous vous remettez avec lui dès qu’il revient. Vous ne pouvez pas non plus être disponible mentalement pour une autre histoire, une histoire avec un autre homme qui a réellement envie d’être avec vous sur le long terme. Bref, vous n’avancez pas et souffrez régulièrement de cette situation.
      Vous pouvez continuer ainsi indéfiniment, ou jusqu’à ce qu’il ne revienne plus, mais cela signifie que c’est lui qui décide de votre futur et pas vous…
      Je pense donc qu’il faut qu’un de vous deux soit raisonnable et prenne une réelle décision stable dans le temps afin de pouvoir avancer chacun de son côté.
      J’espère que cela vous aidera.
      Sandrino

      • Merci beaucoup Sandrino pour votre réponse pertinente
        Même s’il est difficile pour moi d’abandonner de par mon tempérament » jusqu’au-boutiste, je crois qu’il est temps d’être heureux.
        J’espère m’y tenir
        Merci pour votre temps
        Stef

  6. Merci beaucoup Sandrino pour votre réponse pertinente
    Même s’il est difficile pour moi d’abandonner de par mon tempérament  » jusqu’au-boutiste, je crois qu’il est temps d’être heureux.
    J’espère m’y tenir
    Merci pour votre temps
    Stef

  7. Bonjour Sandrino, je vous découvre aujourd’hui en cherchant sur le net comment vaincre ma dépendance affective. J’y ai travaillé pendant plusieurs années avec ma psychologue mais malheureusement elle arrête son activité, sans que je sois complètement sortie de cet engrenage. Mais elle m’a donné des pistes, notamment, sur le pourquoi de cette dépendance. Maintenant, je dois travailler à comment m’en débarrasser, parce ce que cela me rend malheureuse d’être amoureuse d’un homme marié, qui a tout ce que je recherche chez un homme, mais ne quittera jamais sa femme. Je me rends compte que je suis dépendante affective depuis mon enfance, avec ma mère, puis avec mon mari(nous avons passé 30 ans ensemble avant qu’il décède) puis ensuite avec mon amant. Mon travail avec ma psy, m’a permis de faire des progrès, mais aujourd’hui, pensant etre sortie de ma dépression, je m’aperçois que j’ai encore beaucoup de travail à faire. Je vais essayer de le faire seule, peut-être avec votre aide et celui de mon ami, si cela est compatible.
    Merci pour votre article, je me suis abonnée, espérant trouver un maximum de clés.
    A bientôt
    Francoise

    • Bonjour Françoise,
      je vous remercie pour votre message.
      Vous avez bien fait de vous abonner. Vous recevrez des conseils sur différentes thématiques dont celle de l’épanouissement personnel. Vous recevrez également bientôt un email pour vous informer du lancement d’une formation vidéo qui pourrait vous intéresser puisqu’elle aborde l’amour de soi et la confiance en soi.
      Je vous souhaite une bonne journée.
      Sandrino

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here