Si vous êtes adepte des métros parisiens, vous n’avez pas pu les manquer : les pubs Gleeden, amusantes et ironiques qui nous ont presque fait oublier qu’elles traitent d’infidélité.

Est-ce que Gleeden n’est qu’une conséquence de nos besoins ou est-ce qu’on nous nous manipule en nous incitant à franchir une ligne que l’on s’était jusque là interdit ?

Tromper, c’est amusant ?

Je l’avoue, j’ai été bluffé par les campagnes de publicité de Gleeden. Quand je regarde ces pubs, je souris, l’air amusé. J’en oublie qu’on parle d’un site qui va nous aider à nous tromper et à nous mentir par la même occasion.

Il n’y a pas de doute sur le fait que l’on puisse être attiré par des personnes que l’on rencontre dans notre vie alors que l’on est en couple. Mais entre avoir envie de tromper et le faire, il y a un pas à franchir.

L’adultère a toujours existé, il ne faut pas le nier. Le problème, c’est d’utiliser l’adultère comme business et  de nous faire croire que c’est amusant, afin de faire franchir le pas à ceux qui n’auraient pas osé jusque là.

Causes et conséquences de l’infidélité

Il y a différentes raisons qui pousse quelqu’un à tromper son partenaire et on les connait : Le besoin de se prouver que l’on peut encore séduire, l’insatisfaction sexuelle, revivre une passion qui nous changerait de la routine de couple, ou juste l’envie de diversité.

On connait les causes mais on oublie parfois les conséquences.

On peut s’amuser longtemps à tromper son partenaire jusqu’au jour où celui-ci l’apprendra. Ce jour là, il faudra gérer les conséquences de nos actes, et ce sera beaucoup moins amusant que ce que l’on pensait.

Ce jour là, on se dira que Gleeden avait oublié de mentionner que ça allait chambouler notre petite vie.

L’infidélité peut-elle devenir une drogue ?

Pourquoi votre partenaire l’apprendrait-il ? Tout simplement car si vous commencez à tromper votre partenaire et que vous y prenez goût, vous ne saurez plus vous arrêter. Et plus vous le ferez, plus vous aurez de chances d’être découvert.

L’infidélité pourrait devenir une addiction qui ravivera des émotions que vous n’aviez pas connu depuis longtemps. Et Gleeden est le dealer qui va vous donner votre première dose d’une drogue qui vous mènera à l’explosion de votre couple à moyen ou long terme.

Alors, la faute à Gleeden ? Pas vraiment.

Tromper n’est pas un acte anodin

Je n’ai pas écrit cet article pour juger ou prendre partie sur ce que est bien ou mal dans nos comportements. Je veux juste souligner que tromper n’est pas un acte anodin comme Gleeden essaie de nous le faire croire.

Nos actes ont des conséquences. Si on aime la personne avec qui on vit, non seulement on la fera souffrir, mais on a surtout de grandes chances de la perdre.

Êtes-vous prêt à foutre en l’air une histoire d’Amour que vous avez mis des années à construire ? Je pense que c’est la question la plus importante à vous poser si vous avez envie de vous amuser en dehors de votre couple.

Mais alors pourquoi est-ce que l’on se trompe ?

En général, on ne trompe pas son partenaire si on est heureux avec lui (sentiments + sexe). En revanche, se sentir délaissé, pas aimé ou ne plus avoir de sexualité satisfaisante dans son couple sont des raisons qui peuvent amener à aller voir ailleurs.

La question est de savoir pourquoi on préfère tromper son partenaire plutôt que lui parler de notre insatisfaction ou bien le quitter. Car finalement, si on n’est pas heureux et qu’on a envie de s’éclater, on pourrait aussi bien redevenir célibataire ?

Bien entendu, ce n’est pas si simple. Tout d’abord, quelqu’un peut tromper son partenaire par insatisfaction sexuelle mais aimer son partenaire au point de ne pas pouvoir le quitter.

D’autres aspects entrent en compte comme les enfants dans le couple. On pourra prétexter que c’est pour les enfants qu’on reste en couple. Je n’ai pas d’avis sur ce qui est mieux à faire.

Mais les enfants ne sont pas dupes. Ils sentent si leurs parents s’aiment ou si quelque chose ne va pas dans le couple. Et comment ces enfants vivront la rupture des parents et les insultes qui risquent d’arriver si l’un des partenaires apprend qu’il s’est fait tromper ?

Si cela se produit, est-ce que Gleeden mettra gratuitement à votre disposition un conseiller pour vous aider à gérer cette situation ?

Peut-on distinguer le sexe de l’Amour ?

On évite de se tromper à cause de considérations morales. Frédéric Mitterand le rappelait dans une interview accordée à Thierry Ardisson sur C+. Il indiquait que cela ne le dérangeait pas si son partenaire avait un amant. Cela a le mérite de résoudre le problème d’adultère et de mensonge.

On pourrait donc penser que distinguer le sexe et l’Amour serait une solution.

Il existe par ailleur des sociétés polygames. Le problème est qu’elles sont généralement déséquilibrées : ce sont les hommes qui peuvent avoir plusieurs femmes et c’est tout. Cela s’apparente donc plus à de la polygynie.

En attendant, pour que cela marche, il faudrait convaincre votre partenaire que c’est bénéfique pour vous si vous faites un peu de sexe en dehors de votre couple, mais aussi accepter que votre partenaire en fasse de même.

Il y a des personnes qui aiment bien aller voir ailleurs mais qui n’aimeraient pas que leur compagne en fasse de même. Il faut un minimum de cohérence…

La question que l’on pourrait se poser au sujet de l’adultère est de savoir si on se trompe car on est incapable de résoudre nos problèmes de couple par la communication ou si c’est que nous ne sommes tout simplement pas faits pour la monogamie.

Je n’ai pas la réponse à cette question mais je pense que si on découplait le sexe de l’Amour, on éviterait un grand nombre de ruptures, les plus mauvaises, celles où on finit par s’insulter, se blesser et se détester.

Si on découplait le sexe de l’Amour, il n’y aurait plus de notion de jalousie, possessivité, mensonge et d’infidélité. Il n’y aurait plus de Gleeden d’ailleurs 😉

Alors, devrions-nous suivre l’exemple des bonobos ?

N’hésitez pas à donner votre avis ! Merci.

Sandrino

6 Commentairs

  1. Merci pour ton article très intéressant !

    Heureusement, dans ma petite Suisse (peut-être plus prude ?), les pubs de Gleeden m’ont été épargnées.

    « La question est de savoir pourquoi on préfère tromper son partenaire plutôt que lui parler de notre insatisfaction ou bien le quitter.  »

    Je pense aussi que la lâcheté est pour beaucoup. C’est tellement facile de rester avec l’autre, regardez un peu sur le marché et dès qu’on trouve mieux, on le largue. Pas de chagrin d’amour, pas de perte, pas de solitude…

    On est tellement dans cette mentalité de tout et tout de suite. Pourquoi passer par une transition douloureuse quand on peut l’éviter ?

    Je suis personnellement choqué par cette entreprise. Tromper l’autre est un acte de faiblesse et non un passe temps comme le tennis. Banaliser cette idée ne va pas aider à améliorer nos statistiques du bonheur en couple…

    Merci encore et à bientôt !

    • Salut Christopher !

      Merci pour ton commentaire !

      effectivement, j’ai trouvé scandaleux d’avoir ces pubs affichées aux yeux de tous comme si c’était une activité normale que de mentir et tromper.

      Mais ne pense pas qu’il faille relier systématiquement l’infidélité à la lâcheté et je vais te donner un exemple : si tu as 2 personnes qui s’aiment mais dont une a très peu de besoins sexuels (1 fois par mois ou 1 fois par trimestre, ça existe !) et que l’autre a des besoins « normaux » (la normalité étant difficile à définir, on dira 3 fois par semaine).

      Alors il y a une frustration pour la 2nde personne qui peut trop aimer son/sa partenaire pour le quitter et qui va plutôt chercher la solution d’entre-deux en allant une fois de temps en temps en dehors du couple.

      Un couple, c’est amour + sexe. On quittera plus facilement quelqu’un qui ne nous aime pas (car on a besoin d’être aimés) que quelqu’un qui n’a pas les mêmes besoins sexuels que nous. Et on ne peut pas forcer quelqu’un à faire l’amour quand elle n’en a pas envie (et je parle notamment des femmes car nous, quand on n’a pas envie, on ne peut pas !).

      Bref, si tu étais frustré sexuellement et que tu es amoureux de ta copine, que ferais-tu ? Tu lui dirais « je reste avec toi mais j’ai trop de besoins sexuels. Permets moi d’aller voir ailleurs, je le ferai peu, je te promets ! » ? Ce serait une démarche honnête, mais comment penses-tu que ta copine réagirait à cette demande ?

      Je pourrai te citer d’autres cas comme des couples qui sont ensemble depuis 20 ans et qui au fond d’eux, ont envie de revivre leur sexualité sans remettre en cause leur Amour.

      Le sujet de l’infidélité est moins simple qu’on ne le croit.

      Et tu as bien raison en disant qu’il y a un lien avec la lâcheté : on préfèrera tromper que parler d’un sujet qui fache…

      a bientôt !

      Sandrino

  2. Salut!

    Article intéressant qui a le mérite d’attirer notre attention sur l’acte de tromper. Pour ma part: faire son business sur l’acte de tromper me dégoute. Mais je peux comprendre, sans l’accepter pour autant.

    J’ai plusieurs points à traiter:

    Tromper, déjà c’est quoi?

    Pour ma part, aller coucher à droite à gauche n’est pas tromper si l’on respecte les règles du couple. Je ne suis ni pour la monogamie, ni pour la polygamie. Je suis pour la communication, l’honnêteté et le respect dans le couple. Mon idée principale: l’autre ne m’appartient pas, il fait ce qu’il veut de son corps.

    Tromper, ce n’est pas un acte anodin dans certains cas, mais cela peut l’être dans d’autres. Le contexte fait beaucoup. Il y a une différence entre vivre une relation double et coucher régulièrement avec une personne autre que son conjoint, ou lors d’un voyage, un soir, coucher avec une personne par curiosité, en se protégeant, etc.

    Ma copine me parle souvent des bonobos, comme étant les singes ayant tout compris à la vie: tu veux te battre? oublions cela, réglons le problème à coup de bites. Classieux 😉

    + 1 pour la cohérence: si je vais voir ailleurs, alors j’accepte cela de ma nana.

    Bref, je m’en vais avec pas mal d’interrogations!

    Au plaisir de te relire !

    Julien

    • Salut Julien,

      merci pour ton commentaire intéressant !

      Mais quand tu dis que coucher en dehors du couple n’est pas tromper. Est-ce que cela signifie que ta copine est au courant ?

      Pour moi, il y a plusieurs niveaux d’infidélité classé par niveau de « gravité » 😉 :
      1) l’amant/maitresse
      2) les relations régulières/occasionnelles (plusieurs fois par an)
      3) la relation non prévue (moins d’une fois par an)
      4) aucune relation (no way)

      Dans tous les cas, si ta copine te pense irréprochable, hormis le niveau 4, c’est « tromper ».
      Dans le niveau 3, c’est pas forcément intentionnel ou prévu, dans les 2 premiers niveaux, c’est quand même une habitude.

      Maintenant, si ta copine et toi vous êtes dits « on s’aime, on est bien ensemble mais si ça t’arrive d’avoir des relations sexuelles en dehors du couple, tu peux le faire mais je ne veux pas le savoir ». Alors ce n’est pas vraiment tromper puisque tu as l’aval de ton partenaire qui peut faire de même. Personnellement, je n’ai jamais rencontré de couples « libres » mais je sais qu’il y en a.

      A bientôt !

      Sandrino

  3. Cher Sandrine
    Nouvelle sur votre blog je me permet juste une réflexion sur les motifs qui poussent à tromper son conjoint.
    Vous parlez du motif de se sentir délaissé, mal aimé par l’autre et donc d’aller chercher ailleurs pour combler ce manque !! Il me semble important de noter que pour certains ou certaines c’est peut être vrai mais il y a aussi ceux qui par carence affective du à l’enfance sont toujours dans l’insatisfaction et se sentent toujours mal aimés quoi que vous fassiez et qui par déséquilibre personnel essaie de combler leurs manques que seul un travail personnel pourra résoudre.
    Alors par amour on peut essayer de comprendre pourquoi il y a infidélité mais malheureusement quelquefois certaines personnes effectivement sont addicts de rencontré pour se rassurer d’être « aimable » par manque d’avoir été mal aimé par leurs parents et sans remise en question profonde …. il n’y a pas d’autres solutions que de quitter ces personnes
    Bonne journée
    À bientôt
    GISSE

    • Bonjour Gisse,

      Il y a toujours une autre soluion : accepter que l’autre aille voir ailleurs tout en sachant qu’il n’aime que vous et n’a pas envie de vivre avec quelqu’un d’autre que vous. C’est ce que font les couples libres.
      Et c’est aussi ce qu’acceptent, sans se le dire, certains hommes ou femmes qui savent que leur partenaire les trompent sans remettre en cause leur amour et leur relation.

      C’est une autre manière de voir les relations, c’est à dire une exclusivité en amour mais pas d’exclusivité sexuelle.

      bien sûr, il ne faut pas le faire à contre-coeur.

      Sandrino

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here