Je me rendais ce matin chez un client.

Dans le métro parisien, j’arrive à la station de Nation. Les portes s’ouvrent et un tas de personnes restent collées devant la porte, me laissant peu ou pas de place pour sortir.

Si vous avez connu cette situation, vous imaginez très bien la scène et l’impact énervant qu’elle peut avoir.

Si les personnes qui veulent entrer dans le métro ne nous laissent pas sortir, la situation peut devenir compliquée, on se bouscule et on s’énerve très facilement.

Bref, je me faufile tant bien que mal en me demandant pourquoi « les gens » ne réfléchissent pas.

Je procède à  un changement pour prendre le RER A. A peine entré dans celui-ci, une personne qui entre en même temps que moi me bouscule pour se précipiter sur une place, sans un pardon ou une excuse.

Vous l’aurez compris, les transports en commun à Paris peuvent faire penser à une jungle où chacun doit survivre.

Dans les deux situations, j’aurais pu m’énerver. Cela m’est déjà arrivé par le passé.

Si je m’étais énervé, cela m’aurait permis d’exprimer mon mécontentement et faire sortir de moi tous les mauvais sentiments qui peuvent ruminer dans de telles circonstances.

Je ne me suis pas énervé. J’ai fait comme si rien ne s’était passé.

Sourire ou râler, telle est la question

Pourquoi ?

Par simple habitude des transports parisiens ?

Non.

Tout simplement parce que j’aurais commencé ma journée par des émotions négatives et j’aurais passé une mauvaise journée à ruminer mon mécontentement.

Au lieu de cela, je suis resté détendu et j’ai passé une très bonne journée.

Dans votre vie quotidienne, à de multiples reprises, au bureau, dans les transports, avec des inconnus ou avec des collègues, vous avez l’occasion de vivre des situations qui vont vous énerver.

Vous aurez alors le choix d’exprimer des émotions négatives ou de ne pas y prêter attention.

C’est un choix qui peut vous gâcher la vie ou la faciliter.

Vous pourriez me rétorquer « mais Sandrino, je ne vais pas me la fermer à chaque fois que quelque chose m’agace ! ».

Non, bien sûr. Mais vous devez comprendre qu’il y a certaines situations anodines ou quelconques qui peuvent dégager une énergie négative importante.

Les situations des transports en commun sont anodines mais vous savez, si vous les avez vécues, que vous pouvez vous énerver. J’ai déjà vu des personnes se battre dans le métro à cause d’un mauvais comportement.

Ces situations ne valent pas la peine qu’on s’énerve ou on s’agace. Elles sont stupidement anodines. Alors pourquoi vous gâcher la vie en leur donnant plus d’importance qu’elles en ont réellement ?

J’ai donné l’exemple des transports en commun. Mais ces situations anodines, on les retrouve fréquemment dans notre couple ou à notre travail avec nos collègues.

Rire ou se faire la gueule : facteur de réussite dans le couple

En couple, on râle parfois pour des broutilles. On se fait la tête et on insuffle de l’énergie négative dans notre couple.

Nous avons l’habitude de nous prendre la tête pour des conneries.

Mais plus vous laisserez cette énergie négative s’exprimer dans votre couple, plus vous l’essoufflerez et diminuerez le réservoir d’Amour que vous avez pour votre partenaire ou que votre partenaire a pour vous.

L’Amour en sera réduit à peau de chagrin aboutissant à des disputes et à une rupture prévisible.

Vous vous demanderez alors comment récupérer votre ex alors que vous aviez toutes les clés en main pour réussir votre relation quand vous étiez encore avec votre partenaire.

Face à une situation, nous avons tous le choix de dégager une énergie négative ou positive dans notre vie.

Cette énergie s’accumule au fur et à mesure du temps dans le couple. Ne laissez pas les comportement négatifs venir détruire une relation qui prend de temps et des efforts à construire.

Une histoire d’Amour dure plus longtemps si on l’entretient avec des sourires et de la bonne humeur plutôt qu’en se faisant la gueule et coups de reproches inutiles.

Pour garder la flamme dans son couple, il faut avoir de bons comportements et faire les bons choix.

Cela est valable dans votre couple mais aussi avec vos amis, votre famille ou votre entourage professionnel.

Ne donnez pas plus d’importance à une situation si elle ne le mérite pas.

Sourire et bonne humeur : influence sur notre entourage

Jusqu’à maintenant, j’évoquais cette énergie négative d’un point de vue personnel.

Imaginez maintenant cette énergie négative d’un ensemble de personnes, voire sur l’ensemble de la population.

Si vous râlez contre quelqu’un dans le métro, vous dégagez une énergie négative qui va se propager aux autres personnes autour de vous.

Nous sommes tous sensibles aux émotions et réactions des personnes qui nous entourent même si elles nous sont inconnues.

Si vous faites la gueule, vous influencerez négativement ceux qui vous croisent.

Vous l’avez probablement expérimenté sans vous en rendre compte et vous l’avez aussi subi.

Pour prendre l’exemple opposé, vous est-il déjà arrivé de croiser quelqu’un qui riait ou avait un sourire joyeux aux lèvres ?

Quel effet cela a eu sur vous ?

Cela vous a certainement donné du baume au coeur. Cela pourrait vous avoir mis de bonne humeur pendant toute la journée.

Nous avons donc une influence sur nous-même, sur notre couple, mais aussi sur toutes les personnes que l’on croise.

Nous sommes interconnectés émotionnellement.

Nous nous influencons mututellement, tel qu’on peut le retrouver dans la célèbre BD des Rigolus et des Tristus.

La question est simple : souhaitez-vous voir un monde positif fait de sourires, de bonne humeur et d’attentions ou un monde triste où tout le monde râle et se fait la gueule ?

Ce changement, il débute avec chacun de nous. Vous avez la clé pour apporter votre contribution à un monde meilleur.

Vous pouvez influencer positivement votre vie et la vie de ceux qui vous entourent et qui vous croisent.

Tout commence par un sourire…

M’en ferez-vous un aujourd’hui ?

Sandrino

Vous pourriez également être intéressé par les articles :

2 Commentairs

  1. Bonjour Sandrino !

    Tout à fait d’accord avec toi ! On a le choix ! C’est notre libre arbitre d’être humain qui se situe entre l’émotion négative que l’on ressent et la réaction automatique avec laquelle on y répond. Plus on prendra conscience de nos émotions et des réactions automatiques qu’elles provoquent chez nous, plus cet espace grandira et plus on sera libre de choisir nos réactions face à des événements gênants de notre quotidien.

    Parce que au final, le bonheur est un choix ! Choisir de regarder dans la bonne direction ! 🙂

    Bonne journée !

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here