Comment faire confiance à un homme ? 4 conseils qui changent tout !

Comment faire confiance à un homme ?

C’est la question que m’a posée Axelle cette semaine. Je réponds à cette question dans cet article qui s’applique d’ailleurs autant aux hommes qu’aux femmes car les problématiques et les solutions liées au manque de confiance sont les mêmes.

Tout d’abord, voici la question complète d’Axelle : Bonjour Sandrino, je suis actuellement sur un site de rencontres et je suis tombé à deux reprises sur des hommes qui n’ont pas été honnêtes avec moi et qui m’ont menti. Cela m’était déjà arrivé dans le passé, j’en ai souffert pendant longtemps. Ces nouvelles rencontres ont ravivé cette blessure de mon passé. J’ai pourtant envie de trouver quelqu’un et de fonder une famille. Alors, comment faire confiance à un homme ?

Voici mes 4 conseils pour réussir à faire confiance à un homme :

  1. Ne projetez pas vos histoires passées sur votre histoire actuelle
  2. Choisissez un partenaire de confiance
  3. Prenez votre temps en début de relation
  4. Développez l’estime de soi

Je développe ces conseils ci-dessous.

1) Ne projetez pas vos histoires passées sur votre histoire actuelle

Mon premier conseil est de ne pas projeter vos expériences passée sur vos relations actuelles.

Par exemple, si un homme vous a menti, manipulé ou trompé dans le passé et que vous en avez souffert, il est tout à fait naturel que vous ayez du mal à faire confiance à un nouveau partenaire.

Mais ce n’est pas parce que c’est arrivé dans le passé une fois, ou parfois plusieurs fois, que c’est ce qui se produira dans votre histoire actuelle.

En revanche, si vous doutez d’un nouveau partenaire à cause de votre passé, vous ne serez pas naturelle dans la relation. Vous serez méfiante, vous aurez du mal à vous investir, à le croire quand il vous dit quelque chose.

Cela aura un impact négatif sur votre comportement avec lui. Il le ressentira d’une manière ou d’une autre. C’est à dire qu’il pourrait ressentir que vous n’êtes pas naturelle sans connaître la raison de votre comportement.

Et le souci, c’est qu’au début d’une relation, on ne se connaît pas. C’est à ce moment où on accroche sur quelqu’un ou que l’on n’accroche pas. Ces premières semaines de relation sont importantes.

Si votre comportement n’est pas naturel et que vous vivez celle-ci dans la peur, il y a de grandes chances pour que la personne nouvellement rencontrée, ne s’attache pas à vous.

Elle pourrait par exemple vous quitter en vous disant : « je n’y arrive pas. Je ne sais pas pourquoi. Tu es super mais je ne suis pas amoureux ».

On retrouve le même principe de répulsion inconsciente que lorsqu’on cherche à tout prix à être en couple à cause du besoin d’amour. Les partenaires n’arrivent pas à s’attacher à nous et à s’engager car ils ressentent inconsciemment ce besoin qui les éloigne de nous.

Un nouveau partenaire, c’est une nouvelle histoire avec une nouvelle personne différente de celles du passé. Vous devez considérer ce partenaire comme une nouvelle page de votre histoire de vie.

Une page vierge puisqu’il n’y a pas d’historique. Tout est à construire.

2) Choisissez un partenaire de confiance

Mon second conseil, c’est de choisir un partenaire de confiance, c’est à dire un homme qui vous inspire confiance.

Certes, on ne peut pas être certain à 100% que quelqu’un soit digne de confiance. Mais il y a des personnes qui mentent plus facilement que d’autres et on peut parfois les reconnaître.

Je vous donne un exemple personnel. Il y a bien longtemps, je me suis mis en couple avec une femme qui avait déjà un partenaire. Au début de la relation, elle était avec lui et nous nous fréquentions intimement.

Au téléphone, elle était capable de mentir avec beaucoup de facilité. Elle était chez moi et elle lui disait qu’elle était chez elle et qu’elle allait se coucher.

J’étais amoureux d’elle et j’avais du mal à supporter cette double relation. Je lui ai dit que je souhaitais qu’elle le quitte pour se mettre avec moi, ce qu’elle a fait après 1 ou 2 mois de relation environ.

Je sentais au fond de moi que si elle était capable de mentir avec autant de facilité à cet homme, elle pourrait en faire de même avec moi.

Et c’est ce qui est arrivé après 8 mois de relation. elle a reproduit le même comportement avec les mêmes mensonges. C’était prévisible mais j’ai fermé les yeux car je ne voulais pas le voir. Je voulais seulement être avec elle.

Bien entendu, ces mensonges et cette trahison m’ont blessé et il était plus difficile pour moi de faire à nouveau confiance en une femme.

Alors dans mes relations qui ont suivi, j’ai systématiquement choisi des femmes en qui je sentais que je pouvais avoir confiance. Certaines étaient même incapables de mentir. C’était impossible pour elles. Dès que quelque chose n’allait pas, ça se voyait sur leurs visages. Cela m’a permis de retrouver cette confiance, à travers ces choix avisés.

Parfois, on ne sait pas que la personne que l’on côtoie est habituée à mentir. En revanche, on peut souvent reconnaître un menteur ou un manipulateur. C’est quelqu’un qui manie bien les mots, qui agit tout en séduction, qui a un discours élogieux, avec de belles paroles dès le début de la relation.

Ce sont souvent des hommes qui savent s’y faire avec les femmes car il sait que les femmes sont sensibles aux belles paroles. Effectivement, il est toujours agréable de se sentir apprécié par quelqu’un que l’on vient de rencontrer.

Un homme manipulateur pourrait vous dire que vous êtes charmante, que vous êtes une magnifique rencontre, qu’il ne s’y attendait pas, que vous êtes la personne la plus intéressante qu’il ait rencontré dans sa vie, etc…

Cela vous touche. Vous vous sentez mise sur un piédestal et c’est le but : vous brosser dans le sens du poil pour vous attirer à eux.

On peut donc identifier des menteurs et manipulateurs à leurs belles paroles très rapidement dès le début de la relation. Puis lorsque la relation avance dans les premières semaines, ils sont difficilement joignables ou bien il y a une incohérence entre ce qu’ils vous disent et ce qu’ils font.

Par exemple, ils vous disent qu’ils ont très envie de vous voir mais ils ne se débrouillent jamais pour y arriver. On repère les menteurs à leurs incohérences.

Et souvent, vous savez que quelque chose cloche, qu’il y a une incohérence ou que cet homme n’est pas tout à fait clair. Mais vous faites comme moi dans le passé : vous fermez les yeux.

Et bien arrêtez de fermer les yeux, soyez honnête avec vous-même et si vous sentez une alerte en vous, écoutez-là.

3) Prenez votre temps en début de relation

Mon troisième conseil, c’est de prendre votre temps en début de relation.

L’amour, le vrai, c’est un attachement progressif. Ce n’est pas le big bang (qui représente plutôt la passion et l’attraction physique et sexuelle…).

Prenez le temps d’apprendre à connaître l’autre. Après tout, on ne se connait pas en début de relation. On a l’impression d’être intime mais on ne sait pas à qui on a affaire.

D’ailleurs, cela vous permettra d’éviter le problème précédent, celui des belles paroles. A ce sujet, et pour compléter ce que j’ai dit précédemment, parfois, il y a des hommes qui s’emballent très rapidement en début de relation, avec des mots enflammés. Ce ne sont pas systématiquement des menteurs ou manipulateurs.

Ce sont parfois simplement des hommes qui sont en dépendance affective ou bien qui sortent d’une longue relation et qui ont très envie de s’investir dans une nouvelle relation mais qui ne sont pas prêts (lire mon article sur la relation pansement).

Dans tous les cas, quand quelqu’un qui vient de vous connaître vous dit de belles paroles dès le début, il y a un déséquilibre.

Dans mes accompagnements de coaching, je reçois régulièrement des femmes qui sortent d’une relation qui a duré quelques mois et où elles ont été inondées de belles paroles et de promesses de vie de couple heureuse sur le long terme. Puis quelques mois, plus rien. La passion est retombée comme un soufflet.

Tout ce qui a été donné trop vite, retombe tout aussi vite.

Donc, prenez votre temps et ne laissez pas votre ego se délecter de personnes qui vous disent que vous êtes la plus belle rencontre de leur vie au bout d’une soirée.

4) Développez l’estime que vous vous portez

Et je termine sur ce quatrième conseil qui est pour moi le plus important de tous. C’est celui de développer l’estime que vous vous portez.

Car le manque de confiance provient en grande partie à cause de votre insécurité affective, de vos peurs et vieilles blessures (par exemple, blessures de rejet, blessure d’abandon, blessure de trahison), quel que soit votre partenaire vous serez toujours en manque de confiance. Vous aurez toujours peur de le perdre, peur qu’il vous quitte ou qu’il vous mente.

Mais le manque de confiance ne provient pas de ce partenaire, mais de l’intérieur de vous. La solution est donc en vous, et non pas chez un partenaire qui vous rassurera. Car personne ne peut panser vos blessures à votre place.

Une blessure génère des peurs et des manques. Une blessure a souvent pour conséquence une basse estime de soi, c’est à dire une image négative de qui on est.

Par exemple, si je pense que je suis moins bien que les autres, que je ne suis pas importante, ou que je ne suis pas à la hauteur, je ne vais pas avoir confiance en moi.

Je penserai : « comment se fait-il qu’il m’aime alors que je n’ai rien d’exceptionnel », « il finira par me quitter quand il verra que je suis nulle », « je suis moins bien que les autres femmes, il finira par me tromper et me quitter pour une autre ».

Si vous avez parfois ce type de pensée, vous devez absolument développer l’estime que vous vous portez et apprendre à vous aimer (ces notions sont complémentaires).

Je vous invite à jeter un coup d’oeil à mes formations si vous avez besoin d’aide à ce sujet.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Les champs obligatoires sont le prénom et l'email. Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement. 

  1. Bonjour Sandrino
    Je ne sais pas si vous avez déjà abordé ce thème, mais mon problème est que lorsque j’ai rencontré quelqu’un depuis un petit temps et que je m’aperçois que la relation n’est pas satisfaisant pour moi j’ai toujours des difficultés à rompre de peur de faire souffrir l’autre.
    Je sors d’une relation de 10 ans , je n’étais pas satisfaite de cette relation mais je n’arrivais pas à y mettre fin.
    Pourtant j’étais chez moi.
    De ce fait j’ai peur d’entamer une nouvelle relation….

    1. Bonjour Sylvie,
      J’ai déjà écrit un article à ce sujet : https://reussir-ses-relations.com/peur-de-rompre/
      Au-delà de ce que vous lirez dans cet article, je vous conseille de vous poser et de faire un petit travail d’introspection. Posez-vous les questions suivantes :
      – De quoi ai-je peur ?
      – Qu’est-ce que je veux vraiment ?
      – Que se passera-t-il au pire si je pars ?
      – Que se passera-t-il si je reste ? Est-ce que je serai heureuse de rester ?
      Cela vous aidera à prendre la bonne décision pour vous.
      Sandrino

{"email":"Adresse email invalide","url":"adresse du site web invalide","required":"Un champ obligatoire n'a pas été rempli"}
Send this to a friend