Qui se ressemble s’assemble ou les opposés s’attirent ?

Qui se ressemble s’assemble ou les opposés s’attirent ?

On ne sait plus à quel dicton se fier pour réussir ses histoires d’amour.

Avez-vous plus de chances d’être heureux en couple avec un partenaire qui vous ressemble ou avec un partenaire très différent de vous ?

Si vous vous posez cette question, cet article vous sera utile !

Qui se ressemble s’assemble ?

Qui se ressemble s’assemble est probablement l’approche la plus naturelle qui soit dans le domaine des relations amoureuses.

Il y a plusieurs axes à prendre en compte dans vos similarités :

  1. A-t-il le même caractère/comportement que moi ?
  2. A-t-il les mêmes valeurs que moi ?
  3. Aime-t-il les mêmes choses que moi ?

Tout d’abord, concernant le caractère/comportement, on pourrait dire que deux personnes  similaires pourraient s’entendre à merveille.

C’est vrai mais je ne pense pas que cela soit indispensable dans la réussite du couple.

J’ai du mal à imaginer deux partenaires très égoïstes ensemble. Comment faire subsister des sentiments dans une relation où chacun ne pense qu’à soi ?

Il me parait important, en revanche, que les deux partenaires partagent les mêmes valeurs. Car après l’amour passion du début de relation, nous avons besoin d’aimer notre partenaire pour qui il est.

Et les valeurs sont des éléments fondamentaux qui peuvent nous éloigner de notre partenaire, notamment si on considère la religion faisant partie intégrante des valeurs. Les différences de valeurs peuvent donc créer des fossés à long terme dans une relation.

Le troisième axe est lié à ce que vous aimez. Si vous trouvez un homme ou une femme qui partage une de vos passions, vous avez une passion commune et donc un terrain d’entente fort sur lequel partager des moments de plaisir et d’échanges.

Mais attention, il est impossible de trouver quelqu’un qui nous ressemble en tous points. Et même si c’était le cas en début de relation, nous sommes tous amenés à évoluer avec le temps.

Au final,  il semble que l’on soit plus fait pour être avec quelqu’un qui nous ressemble, tant sur les valeurs que sur le caractère et les passions.

Les opposés s’attirent ?

Mais quand on y regarde d’un peu plus près, on se retrouve souvent avec des partenaires différents de nous, voire totalement opposés à qui nous sommes.

Les opposés s’attirent… Pourquoi ?

La première explication qui vient à l’esprit est l’attirance physique !

Nous sommes naturellement attirés par ce qui est beau.

Quand une femme raconte à ses amies qu’elle vient de rencontrer un homme, et que ses amies lui demandent « comme il est ? », les premiers mots qui viennent sont : « il est beau ».

Ce n’est peut être plus le cas à un âge avancé mais jusqu’à la trentaine, c’est ce qu’on entend le plus. Si vous êtes une femme,  n’hésitez pas à confirmer ou infirmer en laissant un commentaire… 😉

L’attirance physique, c’est ce qui fait que de nombreuses femmes courront derrière de beaux bad boys qui ne leurs correspondent pas et qui souvent ne veulent pas s’engager dans une relation à long terme alors qu’elles veulent une histoire sérieuse.

J’ai évoqué l’exemple des femmes mais cela concerne également et bien sûr les hommes.

Nous sommes par ailleurs attirés par des partenaires que l’on estime car ils représentent des modèles.

Si l’on manque de confiance en soi, on sera souvent attiré par quelqu’un qui a une grande confiance en lui. Si l’on a une personnalité introvertie, on pourrait alors être attirée par une personne extravertie.

Il y a également d’autres facteurs liés à notre enfance et nos histoires familiales qui font que nous sommes attirés par des personnalités qui sont nos opposés.

Il y a un intérêt à être avec quelqu’un de différent de nous, c’est le fait d’apprendre et de s’enrichir de nos différences.

Qui est le partenaire qui me convient le mieux ?

Qui se ressemble s’assemble ou les opposés s’attirent…

Retour à la case départ : avez-vous plus de chances d’être heureux au quotidien avec quelqu’un qui vous ressemble ou quelqu’un de différent ?

Et bien je pense qu’il n’y a aucun principe qui soit applicable en l’état. Certaines ressemblances sont incompatibles, et certaines différences également.

Un exemple de personnalités similaires qui ne fonctionne pas : si vous êtes d’un tempérament explosif et que vous vous mettez en couple avec votre sosie, votre couple sera explosif. Ce n’est sans doute pas la bonne idée.

Un exemple de personnalités différentes qui ne fonctionne pas : si vous êtes psycho rigide et maniaque du rangement et que vous vous mettez en couple avec quelqu’un de bordélique qui laisse tout trainer, vous passerez votre temps à vous disputer.

Ce ne sont pas nos similarités ou nos différences qui sont importantes, ce sont nos personnalités.

Plus on est ouvert, compréhensif et prêt à évoluer, moins les différences ne poseront de problèmes, si l’on s’aime bien sûr.

Personnellement, je n’ai aucune passion commune avec ma partenaire. Elle ne s’intéresse pas du tout au développement personnel et à la psychologie. De plus, je suis extraverti et elle est introvertie. Je suis du genre à dire les choses. Elle est du genre à garder ce qu’elle pense pour elle.

J’avoue avoir douté les premières années en me demandant si c’était la bonne personne pour moi. Au final, nous sommes ensemble depuis 9 ans et nous venons d’avoir un bébé. Pourquoi ? (il ne faut pas que je me loupe sinon elle va me quitter… 😉 )

Tout simplement parce que j’aime qui elle est, notamment sa sensibilité, gentillesse, bonté et ses valeurs.

Sur le fait que nous n’ayons pas de passions qui nous relie, j’ai pris conscience que je pouvais partager mes passions avec des amis plutôt qu’avec ma partenaire. Je ne connais ainsi pas de frustration lié à mes passions.

Je pense que notre plus grande erreur est de penser que notre partenaire doit tenir les rôles de nos parents, de nos amis ou de notre docteur !

Si vous donnez cette responsabilité à votre partenaire, vous aurez des attentes qui ne seront jamais comblées et vous serez frustré. Cela créera des tensions dans votre couple et votre histoire en pâtira.

Votre partenaire doit être considéré comme un partenaire de vie qui vous accompagne sur votre chemin, qui vous aide à progresser et surtout qui a un objectif de vie compatible avec le votre.

Mais ce n’est pas votre partenaire qui remplira le vide en vous si vous n’avez pas de vie personnelle en dehors de votre couple. Pour cela, vous devez vous-même vous prendre en main (car personne ne le fera pour vous) et entreprendre une démarche d’épanouissement personnel afin d’atteindre un équilibre dans votre vie.

Un dernier conseil que j’ai déjà donné par ailleurs dans un autre article : ne choisissez pas un partenaire qui ne vous plait pas ou qui ne veut pas la même chose que vous en espérant le changer…

 

J’espère que cet article vous aura plu. Laissez un commentaire pour donner votre avis !

Et voici d’autres articles qui pourraient vous intéresser :

Sandrino

A propos de l'auteur

Sandrino MANCINELLI

Sandrino Mancinelli est coach certifié, spécialiste des relations amoureuses. Il est l'auteur du livre Rupture amoureuse - le début d'une nouvelle vie ainsi que de la petite boite pour attirer l'amour à soi.

  • Merci encore pour cet article Sandrino ! Qui me parait encore une fois, très réfléchi et pleins de bon sens .
    Je voulais rajouter mon avis sur quelque chose, je pense que plus on avance en âge, en développement personnel, plus on est ouvert, plus nos relations de couples durent et fonctionnent bien.
    On ne dépend plus de l’autre, on accepte plus facilement les différences, on a plus confiance en soi et donc moins de blessures qui peuvent mettre à mal la relation, ou resurgir en cas de coup dur et j’en passe…

    Et surtout on accepte plus sereinement nos défauts … travail difficile.

    Tant qu’on n’a pas fait ce travail, on reste attiré par les personnes qui ont les qualitées que l’on recherche pour soi et je ne sais pas pour tout le monde mais chez moi ça ne marche pas …
    Je pense que l’on se met aussi en position d’infériorité envers cette personne , finalement c’est un peu plus nôtre idole/ notre père/mère que notre compagnon de jeux avec ses qualitées et défauts propres, et là je pense que l’on s’approche de la dépendance affective .

    J’ai eu récemment une expérience semblabe avec une « bad-girl » qui avait ce que je ne possédait pas : une grande bouche, peu attaché au regard des autres, à l’autorité, spontanée, ambitieuse …
    Et j’ai compris après souffrances, que ces qualitées que je recherchais en fait n’étais pas si jolie que ça, je ne voyais que le bon côté des choses, mais je ne voyais pas : l’absence de respect chez elle, son égoisme, son absence d’empathie etc…

    Dorénavement je tache de m’accepté un peu mieux, que je suis imparfait, que mes défauts sont aussi des qualitées sous leurs meilleurs jours et pour les autres … finalement la personne qui se juge avec des défauts/ qualités c’est surtout nous mêmes (on ne pense jamais que les autres puissent avoir un regard différent) et j’ai découvert d’autres amours : avec des personnes semblabes à moi …

    Au fur et à mesure, je pourrais aussi mieux accepté les autres probablement et avoir des relations plus épanouissante.

    Bon il y a encore du boulot (de toute façon c’est le travail d’une vie ^^).

    • Bonjour Julien,
      merci pour ton commentaire qui vient parfaitement compléter l’article.
      Comme tu le dis, c’est le travail d’une vie mais cela en vaut la peine !
      A bientôt.
      Sandrino

  • Marie Lissa dit :

    Bonjour Sandrino,

    Excellent article. Je pense que en dehors de tous les points énoncés, le developpement personnel comme vous l’indiquez est l’essence d’une belle relation.

  • Bravo pour cet article Sandrino.

    Je me reconnais beaucoup dans vos différences avec ta femme. Nous avons nous aussi peu de passions communes, mais je trouve que c’est ce qui apporte de la diversité à la relation.

    Je n’aurais pas imaginer vivre avec une partenaire trop similaire à moi. Notre relation aurait été bien fade :p

    Finalement, je me rends compte avec le temps que ma chérie est la personne idéale pour me faire grandir et travailler mes zones d’ombre.

    Merci encore pour ton article qui m’aide à prendre conscience de certaines choses.

    Au plaisir d’échanger avec toi.

    Morgan

  • Excellent article.

    Il y a quelques années j’ai une relation avec un homme physiquement ne me plaisent pas du tout, puis avec le temps je ne portais plus d’importance au physique, puis la beauté ne dure qu’un temps. cet homme était totalement différent de moi jamais j’aurais pu m’imaginer une seule seconde tomber amoureuse de lui. la vie est plaine de surprise. le faite qui sois différent de moi c’est le fait d’apprendre et de s’enrichir de nos différences, à la fois un côté intrigant et excitent et riche en émotions .

    Je suis une personne à typique et authentique c’est dur de se faire accepter par un homme , les 2 hommes avec qui j’ai eu une relation ne mon
    Jamais vraiment aimé ,j’ai eu du mal à l’admettre. j’ai même essayé d’avoir d’autre relation avec d’autres hommes non jamais voulus de moi ils m’ont toujours dit que j’étais différente des autres femmes qui ont rencontré. je n’ai énormément souffert. j’ai compris avec le temps que faut accepté sois même. Puis plaire à tout le monde c’est plaire n’importe qui . Nos défauts on essaye de les transformer en qualités.

  • Philippe dit :

    Bonjour, Bravo et merci pour toutes vos analyses empreintes de sagesse …
    J’espère exposer mon cas dans la bonne « section » ou thématique.

    Je suis entrain de me séparer de mon épouse après 19 ans de vie commune et 2 enfants.
    Des tensions commençaient à se developer, des rancunes, … Sexuellement, morte pleine. Bref sur decision de « commun » accord, nous avons decide d’en rester là, et de réfléchir. On s’entend bien, on se soutient les enfants le vivent bien.

    Mais le problem, est en fait réellemen ce qui suit …
    J’entretient une relation particulière avec ma meilleure amie.
    On discute de tout comme de vrais amis, et, avions eu une discussion de l’ordre « sexuel » sur la fin de ma relation avec mon épouse…

    Je lui disais que c’était morne pleine, et qu’elle de son côté, avec son compagnon (7 mois ensemble) ce n’était pas vraiment çà non plus !

    • Bonjour Philippe,
      je pense que votre message est incomplet.
      bonne journée.
      Sandrino

  • Stephanie dit :

    Hello,
    Je tombe sur ton article qui raisonne tellement 🤩
    Je suis avec quelqu'un… C'est clairement mon double sur 90% des choses.. Mêmes valeurs, même goûts, même passions, même vision de la vie. Seulement certains traits de nos caractères nous différencient et nous complètent… Moi du matin et énergique, lui du soir et se laisse vivre, moi impulsive et lui calme, moi organisée et lui adepte de la dernière minute.
    Je trouve cela magique mais voilà… On n'a pas la même vision de l'amour et la c'est très dur 😥.
    Je me demande si je dois continuer de lui montrer que tout est simple ensemble ou abandonner 🤷‍♀️

    • Bonjour Stéphanie,
      Tu ne devrais pas avoir à « lui montrer que tout est simple ensemble ». Soit c’est simple pour les deux, soit ça ne l’est pas.
      On ne peut pas convaincre l’autre de quelque chose que l’on est seul à penser 😉
      bonne journée.
      Sandrino

  • J’ai pris plaisir à lire ton article qui me fait poser les bonnes questions en ce moment… j’ai aussi aimé lire les commentaires empreint de bienveillance apportant également son lot de questionnement 😉

  • Bonjour, je suis en couple avec une personne introverti et moi je suis tout le contraire je suis extraverti, nos passions ne sont pratiquement pas les mêmes, ni même nos expériences et portant, pour une raison mystérieuse au delà de notre compréhension, une alchimie c’est installé , donc lire cette article m’a fait du bien, mais aujourd’hui, nous vivons un conflit, un sujet que j’aurais aimé retrouver dans cette article, car moi je désire avoir des enfants et c’est un rêve ancré en moi depuis bien avant que je la rencontre, voir bien avant mon adolescence et elle n’en veut pas et c’est absolu et je comprend ses raisons, dans tous les cas jamais je ne vais tenter quoi que se soit pour la faire changé d’avis car je respecte son choix, mon soucie vient de moi et de savoir si je suis prêt a sacrifié mon rêve pour elle , car d’un côté je tiens énormément à elle mais d’un autre je suis rongé par le doute et la douleur de me dire que je connaîtrais jamais les joies de la paternité, je ne sais point si quelques-un qui liront mon texte aurais des conseils a me suggérer ou si des gens on vécus cette situation , car je suis perdu mais mes sentiments pour elle ne sont en aucun cas mis en cause !!!

    • Bonjour Arnold,

      d’un côté, vous savez ce que vous avez aujourd’hui : votre compagne et votre relation avec cette alchimie mais aussi des différences à prendre en compte,
      de l’autre, vous avez un rêve d’être père, qui nécessitera de la quitter pour le vivre.
      C’est un choix difficile et il vous est personnel.

      Mon unique conseil, c’est de ne pas idéaliser la paternité. Je suis père, j’aime mon fils plus que tout mais être père (ou mère), ce n’est pas « juste » des beaux moments.
      Oui, vous en connaîtrez quand vous prendrez votre enfant dans les bras ou quand il vous dira qu’il vous aime. Oui.
      Mais c’est une partie de la paternité.

      Il y a de nombreux moments difficiles, énormément de fatigue pour les deux partenaires, des choses que l’on aimerait faire et que l’on ne fait pas, etc.

      Pour certaines personnes, cela ne pose pas de problème car elles vivent pour être père ou mère.

      Pour d’autres qui idéalisaient, elles prennent conscience que ce n’est pas ce à quoi elles s’attendaient.

      On ne peut pas se rendre compte de cela si on ne le vit pas (comme les personnes qui disent que Koh Lanta est difficile et que tant qu’on ne l’a pas vécu, on ne se rend pas compte 😉

      Mon objectif n’est pas de vous dissuader d’avoir un enfant, pas du tout.

      En revanche, je vous invite à ne pas l’idéaliser, tout simplement 🙂

      Je vous conseille d’évoquer ce sujet à de jeunes parents et des parents d’ados pour bien comprendre ce que représente la paternité ou maternité au quotidien.

      Et si votre enfant d’être père est la plus forte, vous prendrez la décision qu’il conviendra.

      J’espère que cela vous aidera.

      • Merci du conseil , je n’est jamais idéalisé la paternité car , même si ce n’est point comparable, je me suis beaucoup occupé du bébé de mon voisin et de la fille de ma meilleure amie car la présence d’un ou des enfants dans ma vie apporte cette touche magie qui est unique et effectivement il n’y a pas que des beaux moments, il y a eu des moments plus difficile mais comme je me le dit a moi même souvent, se sont tous les petits défauts de la vie qui rend le tout si merveilleux car dans la vie, je sais qu’il y a des défis, je n’est jamais eu cette illusion que tout serais facile, pas même être père et comme mon propre père disait, on est jamais préparer a 100% pour être père, devenir père c’est facile, agir comme une père est un effort de tous les jours, et vivre les petits instants de bonheur que mes propres parents on vécu avec moi, j’aimerais plus que tous les revivre si le vie me donne cette possibilité, mais je comprends votre arguments et comme je l’ai mentionné je suis en pleine réflexion car si je décide de rester avec ma partenaire, je devrait faire une croix dessus car se sera pour moi le plus grand des sacrifices, mais dans tous les cas ma partenaire m’a dit que peut importe le choix que je ferais elle le comprendrais, mais ce n’est pas facile, mais merci de m’avoir conseiller au mieux !!!

  • {"email":"Adresse email invalide","url":"adresse du site web invalide","required":"Un champ obligatoire n'a pas été rempli"}
    >
    Send this to a friend