Quand on se perd à vouloir plaire…

Dans le début d’une relation amoureuse, on veut que tout soit parfait et on a une seule crainte : la peur de se faire quitter.

Alors on essaie de plaire et ne pas décevoir.

Mais à trop vouloir plaire, à faire des calculs à court terme, on finit par se perdre…

La peur de se faire quitter

Je connais peu de personnes qui apprécient de se faire quitter.

On n’aime pas cette situation : elle n’est pas agréable pour notre ego.

Nous gardons en nous une règle erronée qui dit que si A quitte B, alors A est meilleur que B.

Alors que :

  • A est peut-être un  con égoïste
  • A n’est peut-être pas fait pour nous
  • A n’est pas prêt à débuter une histoire sérieuse

Il y a de multiples raisons pour qu’une histoire s’arrête dans ses premiers jours ou premières semaines. Ce n’est pas (toujours) une raison de remise en question.

Ce n’est pas parce qu’il vous a quitté, que vous êtes moins bien que lui.

Bref, en début de relation, on veut plaire et on met le paquet d’emblée pour séduire et ne pas décevoir notre partenaire.

Plaire et séduire sont dans notre nature

A vrai dire, séduire et être à l’image de ce qu’attendent les autres, c’est ce que l’on fait régulièrement.

Nos vêtements, le maquillage, et nos attitudes le prouvent. C’est aussi ce qui nous permet de nous intégrer.

Quand on plait, cela nous fait du bien. L’estime et la confiance en soi en sont meilleurs.

Quand on est entouré de potes qui nous aiment ou nous apprécient, on se sent bien car nous avons besoin de ce lien social et de cette reconnaissance.

Mais comme dans de nombreux domaines, il est question d’équilibre.

Plaire quand on est soi-même, c’est plaisant.

Plaire quand on joue un jeu pour se faire accepter, c’est mentir à l’autre, mais surtout à soi-même.

Au boulot, vouloir plaire parait normal. On est dans un cadre professionnel. On souhaite montrer que l’on est un bon employé, fiable, sérieux et professionnel. Ce qu’on a tendance à oublier lors des afterworks avec des collègues où l’on boit un peu trop et où on déroge à la règle de la bonne image de soi 😉

En amitié, il est rare que l’on joue un rôle. Cela arrive lorsque l’on est jeune afin de mieux s’intégrer. Par la suite, on finit par trouver des potes qui nous acceptent, bien heureusement. Attention : on n’est pas censé jouer un rôle avec un ami mais on ne peut pas tout dire à certains amis.

Revenons à la thématique initiale : les relations amoureuses…

Plaire à notre nouveau petit ami, mais jusqu’où ?

En début de relation, on veut plaire.

Alors d’une part, on fait attention sur le côté esthétique, en se faisant beau ou belle mais d’autre part, on cache certains de nos défauts (oh les vilains !).

On ne met en avant que le positif pour attirer la proie dans son antre. Et on pousse parfois jusqu’à devenir la personne que l’autre veuille qu’on soit, juste pour lui plaire.

Il aime le Jazz, on aime le Jazz. Il aime faire la fête, on aime faire la fête. Il aime les expos, on aime les expos.

Et ça marche…. pendant un certain temps.

Mais on sait très bien que le rôle que l’on joue va amener au moins deux problèmes.

Le premier, c’est que vous n’êtes pas vous-mêmes. Vous faites semblant. Je ne pense pas qu’on puisse être heureux à être quelqu’un qu’on n’est pas.

Le second problème, c’est que cela ne fonctionne que temporairement. Vous n’arriverez pas à jouer à ce petit jeu toute votre vie.

A un moment donné, il apprendra à vous connaître. Et ce qu’il verra ne lui conviendra peut-être pas.

Jouer un rôle est un calcul qui marche à court terme, pas à long terme.

Mais que dois-je donc faire ?

La première chose à faire est d’arrêter d’avoir peur qu’il vous quitte si vous ne convenez pas à ses attentes.

C’est la démarche la plus importante car elle va vous permettre de vous libérer et de rester naturel.

Vous devez trouver quelqu’un qui vous aime et vous apprécie pour qui vous êtes et non pas pour l’image que vous véhiculez.

Si vous avez des défauts qui vous pèsent en relation et que vous en êtes malheureux,  essayez de les atténuer, au lieu de les cacher.

On ne peut pas changer du tout au tout, mais on peut s’améliorer et adoucir certains défauts de notre caractère avec des efforts et de la bonne volonté.

Vous devez bien sûr connaître les défauts qui peuvent poser problème dans vos relations amoureuses, puis essayer de les corriger progressivement.

Cela prend du temps mais vos relations de couple en seront meilleures.

La meilleure relation, c’est celle où on ne joue pas un rôle.

Cela ne signifie pas qu’on ne doit pas faire d’efforts au quotidien. Cela signifie que l’on doit rester le plus naturel possible et se faire accepter comme on est.

Vous pourriez également être intéressés par les articles :

3 avantages à se faire quitter

résister à la pression sociale

3 raisons de ne pas plaire à tout le monde

N’hésitez pas à donner votre avis ci-dessous en laissant un petit commentaire. Merci.

Sandrino

2 réflexions sur “Quand on se perd à vouloir plaire…”

  1. Lise Perron

    J aime beaucoup ! Vos textes sont tellement bien structurés, concis et .. vrais ! merci beaucoup !!!

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Send this to a friend